Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2020 6 14 /03 /mars /2020 12:35

L’image contient peut-être : boisson, nourriture et intérieur

L’anti-virus maison la rhum-raisins

 

 

Vu mon grand âge la puissance publique m’ordonne de rester confiné chez moi afin d’échapper au fameux virus mais demain à la première heure j’irai voter à pied.

 

Ça ne me dérange pas vu qu’à mon 9ième étage je peux vivre au grand air et que, pour faire mes courses, je n’ai nul besoin de la RATP, vu que je fais du vélo.

 

L’image contient peut-être : nourriture

 

Quand je parle de mes courses, il s’agit du pain et des denrées périssables, comme je suis amateur de pasta mes placards regorgent de tout ce qui se fait en la matière, nul besoin donc de dévaliser l’épicier du coin.

 

Les écoles ferment, les rassemblements s'annulent, les quarantaines sont appliquées. Les Français sont pourtant attendus nombreux pour voter aux élections municipales les dimanches 15 et 22 mars 2020. Entre autres mesures pour se protéger de l'épidémie de Covid-19, pas de gants, mais des mains propres et un stylo personnel, recommande notamment le gouvernement dans une circulaire le 10 mars 2020. Des mesures globales seront ainsi prises aussi bien en termes d'aménagement pur des bureaux de vote que de comportements jugés plus hygiéniques.

 

homme avec masque chirurgical et cartes d'électeur

 

Objectif : « garantir la tenue du scrutin et d'assurer la protection sanitaire des électeurs comme des responsables des opérations électorales au sein des bureaux de vote. » ICI

 

Parisien je SUIS je vais donc vous parler du scrutin à PARIS :

 

Rue Daguerre avec passants © Studio TTG

 

  1. Élections municipales à Paris: les arrondissements clés du scrutin

 

À Paris, comme à Marseille et Lyon, il faudra surveiller de près les résultats dans plusieurs arrondissements.

 

Ceux qui pourraient basculer, ceux où la droite se divise, le regroupement pour la première fois des 1e, 2e, 3e et 4e arrondissements...

 

Surprise, surprise les sondeurs ne se sont pas risqués à aller tâter le pouls des électeurs dans les arrondissements

 

  • 12e et 14: sur le point de basculer ?

 

Les 12e et 14e arrondissements, avec chacun 10 conseillers de Paris élus, sont décisifs pour les élections municipales. Ces deux secteurs devront rester aux mains de la gauche pour qu'Anne Hidalgo puisse espérer conserver l'Hôtel de Ville.

 

Outre la dimension politique, s'ajoute dans ce secteur une dimension humaine: dans le 12e, Emmanuel Grégoire, qui défend les couleurs de la liste d'Anne Hidalgo, devra affronter l'ancienne candidate socialiste dont il était directeur de campagne en 2014, Sandrine Mazetier, recrutée par la macronie à la dernière minute, en décembre. Depuis ce départ, les deux candidats prennent soin de garder leurs distances lorsqu'ils se croisent.

 

Dans le 14e, où je vote plusieurs questions se posent:

 

  • le mathématicien Cédric Villani parviendrat-il à atteindre les 10% pour maintenir sa liste au second tour ?

 

  • Avec qui la liste LREM, menée par Eric Azière (UDI) et Marlène Schiappa, fusionnera-t-elle pour le second tour, si elle le fait, après que la secrétaire d'Etat a refusé de s'allier à Rachida Dati?

 

  • Dans ce secteur, si Cédric Villani se maintient, une quadrangulaire est à attendre.

 

  •  15e, 16e et 17e: la droite divisée

 

Dans le 15e, qui fournit le plus gros bataillon de conseillers de Paris (18), où Anne Hidalgo ne se présente plus, rien ne va plus entre la candidate à la mairie de Paris, la LR Rachida Dati, et le maire LR sortant Philippe Goujon qui a refusé de la soutenir publiquement. Un refus qui a valu au candidat d'avoir une liste officielle estampillée LR en face de lui.

 

Dans le 16e (13 conseillers de Paris), 3 listes de droite s'affrontent (celle de Francis Szpiner soutenue par LR, de la maire sortante Danièle Giazzi et celle de Céline Boulay-Espéronnier, toutes deux dissidentes) au premier tour, laissant LREM espérer profiter de la division.

 

Dans le 17e, si le problème du premier tour a été réglé, reste celui du second: que fera Geoffroy Boulard, maire d'arrondissement sortant, qui s'est déchiré un temps à l'automne avec Rachida Dati, qu'il refusait de soutenir publiquement.

 

  • Fusionnera-t-il avec la liste conduite par la LREM Agnès Buzyn, candidate à la mairie de Paris?

 

  • Ou maintiendrat-il sa liste LR ?

 

  • 11e, 18e, 19e et 20e: EELV affiche ses ambitions

 

Forts d'un sondage qu'ils ont commandé dans le 20e, les écologistes visent en priorité cet arrondissement comme ses voisins, les 18e et 19e, mais aussi... le 11e.

 

Le 11e  est le plus dense de Paris, celui dans lequel les écologistes se sont beaucoup mobilisés notamment contre le projet du TEP Ménilmontant", avance un proche du candidat EELV David Belliard. Mais il y a un hic: c'est dans le 11e que s'affrontent deux candidats alliés dans la majorité sortante: Anne Hidalgo (deuxième sur la liste "Paris en commun") et David Belliard (premier sur la liste EELV).

 

  • 1er, 2e, 3e et 4e: le nouveau « superarrondissement »

 

C'est le secteur né de la fusion entre les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements, après l'adoption du nouveau statut de Paris. Jusqu'à présent ces mairies étaient aux mains, respectivement, de la droite LR, d'EELV, et du PS pour les deux derniers. Ils envoient au total 8 conseillers de Paris.

 

Rachida Dati, candidate LR aux élections municipales parisiennes de 2020. | Joël Saget / AFP Rachida Dati, candidate LR aux élections municipales parisiennes de 2020. | Joël Saget / AFP

 

  1. Municipales : pourquoi Rachida Dati a peu de chances de gagner Paris

 

Le POINT dans une longue vidéo épingle méchamment la carrière politique de Rachida, ça vaut son pesant de dérives...

 

Puis  Hugo Domenach explique qu’elle a peu de chances de devenir maire de Paris.

 

Si Rachida Dati a permis à la droite de relever la tête dans la capitale, il faudrait un miracle, ou un trou de souris, comme dirait François Hollande, pour qu'elle s'assoie dans le fauteuil d'Anne Hidalgo à l'issue du scrutin. Certes, les sondages donnent la candidate du parti Les Républicains devant la maire de Paris. Mais la plupart sont réalisés à l'échelle de la ville, solution la moins coûteuse pour ceux qui les commandent. Or, la course à l'Hôtel de Ville n'est pas un concours de popularité. Pour l'emporter, il faut d'abord gagner des mairies d'arrondissement. Et ce sont les listes victorieuses à l'issue des deux tours qui enverront le plus grand nombre d'élus au Conseil de Paris. Autant de grands électeurs qui voteront à l'issue d'un troisième tour pour le maire de la capitale.

 

La suite ICI 

 

  1. J’ai un faible pour Villani et sa coéquipière dans le 14e vous allez savoir pourquoi…

 

Parce que je ne suis pas sérieux, les réponses de Villani sur le foot sont des bijoux, quant à sa coéquipière allez donc demander à Hubert ce qu’il pense de sa pugnacité ?

 

Dans le QG du candidat, un appartement situé à deux pas de Notre-Dame, sa jeune équipe offre finalement un café, la discussion, et une accroche toute faite : « On est l'équipe qui s'y connaît le plus en football pour le candidat qui s'y connaît le moins. »

 

Question : pourquoi alors avoir longtemps feint l'inverse ?

 

Réponse : parce que Villani, et c'est une surprise, ne calcule pas tout très bien.

 

CÉDRIC VILLANI : « FACE À RIBÉRY, J'AURAIS L’AIR D’UN CRÉTIN ABSOLU »

 

Il s'est fait piéger une fois. Deux fois. Trois fois. Encore et encore, par des journalistes qui voyaient là une belle occasion de coincer un candidat à la mairie de Paris sur un sujet inconnu pour lui. Qu'on se le dise : Cédric Villani est une pipe en football. Alors, quand il a accepté d'en parler pendant une heure, on a foncé.

 

PROPOS RECUEILLIS PAR THÉO DENMAT VENDREDI 13 MARS

 

- On peut présumer que vous ne connaissez pas Xavi.

 

- Vous présumez bien.

 

 

- Pourtant, Xavi est le joueur de foot qui se rapproche le plus de vous. Il était surnommé « La petite fille de l’Exorciste » parce qu’il passait son temps sur le terrain à pivoter la tête pour quadriller le terrain visuellement. C’est une forme d’intelligence mathématique.

 

 

-Quand on passe dans le jeu d’équipe, toute l’analyse combinatoire est absolument fascinante. C’est d’une richesse potentielle juste extraordinaire. On peut analyser la façon de configurer, les positions relatives, les combinaisons... Dans le temps, au lancer de disque, l’Israélien Gideon Ariel faisait beaucoup de simulations et de modélisations informatiques pour améliorer ses gestes. Le physicien peut faire des calculs, mais ça n’est pas pour autant qu’il va être avantagé quand il s’agira de tirer un coup franc. L’effet est un produit de la répétition de l’apprentissage. Et les deux approches distinguent deux façons d’aborder le monde, l’une où l’on s’y confronte avec l’expérience et les outils, l’autre dans laquelle on calcule. À très court terme, c’est l’approche expérimentale qui marche le mieux. Mais si on veut avoir une précision centimétrique, évidemment l’approche scientifique sera la meilleure.

 

Résultat de recherche d'images pour "coup de tête de zidane"

 

- Si vous aviez les jambes de Zidane, pensez-vous que vous auriez également sa tête ?

 

- On sait bien qu’il y a un aller-retour entre le physique et le cerveau, et que la relation de l’un sur l’autre influe sur la coordination. Mais je pense que l’on peut très bien avoir une grande intelligence de jeu et pas de jambes, ou l’inverse, ou la bonne combinaison.

 

 

Son directeur de campagne intervient : Pour avoir suivi la carrière de Zidane et celle de Cédric Villani, je pense que Cédric aurait été Deschamps, pas Zidane. Parce que Zidane il y a la partie intuitive. Deschamps, on est plus dans la raison.

 

 

La suite ICI 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 14/03/2020 14:09

Belle chronique pour la Mouche du Coche ! Elle peut ramener sa fraise sans trop de difficulté en donnant 3 points de vue, d'autant qu'elle a la faiblesse de croire que cet excellent Riesling Kaefferkopf Grand Cru sur une belle nappe verte est à la fois un clin d'oeil et une petite provoc. Le Taulier sait fort bien qu'il ne faut pas grand chose pour faire voler la Mouche.
1) Strasbourg ou elle vécut 70 ans : Il est fort probable que les verts s'en emparent ou, pour le moins soient une force d'appoint non négligeable, avec laquelle le vainqueur se devra de compter.
2) Lutzelhouse ( vallée de la Bruche - sur la ligne TER Strasbourg /Saint Die et bientôt, semble t'il Epinal tant cette ligne gagne en fréquentation. ) Résidence principale depuis 7ans après avoir été résidence principale, pax vit une semi retraite dans une paisible commune bien administrée, assez riche puisque propriétaire de forêt et une zone artisanale de taille raisonnable. Rien de particulier l'équipe sortante sans concurrent sera élue sans problème et sans pax. Le maire en a été informé surtout du pourquoi du transfert de notre résidence principale à Collioure car le maire sortant risquait de s'ytrouver en difficulté.
3) Collioure
Ah,Collioure et les P.O. !
En 2014 Molly, vieux briscard de la politique, s'est vu remercier par les Colliourencs qui l'avaient choisi 25 ans au paravent en 1989 ! En 2014 il a été battu de 87 voix ce qui lui est resté sur l'estomac.
Aujourd'hui il a poussé son ancien secrétaire général à présenter une liste contre Jacques Manya excellent maire sortant qui a fait un boulot fantastique pour remettre un peu d'ordre dans une municipalité dont la première activité était jusqu'alors du clientélisme.
La campagne débuta par un envoi de boule puante contre Jacques Manya qui renonça à se présenter laissant à son premier adjoint Jean Heinrich le soin de conduire la liste avec une équipe rajeunie et rénovée. ( Procédure en diffamation en cours )
Les opposants de l'équipe sortante ont attendu le programme des sortants pour présenter le leur.
Leur campagne n'a consisté qu'à marquer le programme de Jean Heinrich à la culotte sans parler du « leur » mais en critiquant celui qu'ils venaient de copier.
Lors de son arrivée à la mairie Jacques Manya a vu , suite à un travail de l'Insee, la population de Collioure passer en dessous du seuil de 3 000,00 habitant et donc sa dotation diminuée de 30 %.
Une recherche des causes a permis d'attribuer cette baisse à une manipulation de l'équipe de Molly qui avait transformé quelques 600 résidents secondaires en "absents de longue durée" ! Et vive l’officier de Police judiciaire que sont tous les maires !
Malgré cette diminution importante de sa dotation le mandat sur le point de se terminer dimanche a été remarquable *
Les moeurs de Tricky Molly comme, en son temps, on parlait de Tricky Dikie pour évoquer Nixon, continue de plus belle avec l'équipe dont il est l'âme damnée. Hier le candidat désirant battre Heinrich a déposé dans les boites aux lettres des habitants « Sa Profession de Foi » !
Un petit malin à découvert qu'il s'agissait de la profession de foi d'un candidat d’une autre commune lointaine et datant de …2014 !Le benêt qui voudrai tant devenir maire à la place du maire s'est fait refiler un produit avarié par sa boite de communication !
On verra dimanche soir et je verrai si nous avons bien fait de nous déplacer en tant qu'électeur.
* La qualité du travail de l'équipe de Jacques Manya s'illustre, à l'occasion, du traitement des eaux de la commune afin notamment d'obtenir une eau de baignade la plus propre possible à apporter un soin particulier aux eaux de pluies et de ruissellement. Toutes les bouches d'égout de la commune ont été équipées de plaque marquée : "Ici commence la mer" avec explication et demande de n'y rien jeter.
Cette opération est loin d'être anecdotique quand on sait qu'à ce jour 80 communes ont demandé l'autorisation de faire de même dont une dans les "Alpes" et la plus récente "Berlin"

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents