Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2019 1 30 /12 /décembre /2019 06:00

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air et gros plan

Celles et ceux qui me connaissent intimement comprendront.

 

Mihaela Noroc est une photographe roumaine, elle a quitté son emploi pour commencer une nouvelle vie de voyage. Elle a photographié des femmes du monde entier, dans près de 60 pays, de l'Afghanistan à l'Islande depuis quatre ans.

 

Mihaela Noroc Olinda Brésil

Noroc à Olinda, Brésil.

 

Noroc a reçu son premier appareil photo à l'âge de 16 ans. Ses premiers sujets ont été sa sœur et sa mère.

 

« C'est ainsi que j'ai commencé à aimer photographier les femmes, d'une manière honnête et sereine. »

 

Tribu Omo Valley Ethiopie

Une femme  de la vallée de l'Omo en Ethiopie.

 

Un voyage en Éthiopie en 2013 l'a incitée à retourner à la photographie, qu'elle avait abandonnée après que ses professeurs à l'université l'ont découragée de la poursuivre professionnellement.

 

 

Son Atlas de la beauté a commencé comme un petit projet financé uniquement par l'épargne personnelle de Noroc et connu uniquement dans son pays d'origine, la Roumanie, mais il n'est pas resté confidentiel longtemps. Grâce aux dons de personnes du monde entier, Noroc a pu travailler à plein temps sur le projet.

 

« J'ai ressenti beaucoup de pression mais j'ai aussi compris que je devais travailler plus dur, je devais capturer plus de diversité, trouver des histoires plus inspirantes et je pouvais vraiment envoyer un message qui serait entendu. »

 

Elle a capturé la beauté dans des endroits allant de la forêt amazonienne au plateau tibétain.

 

Noroc dit  préfère photographier des visages plus naturels sans beaucoup de maquillage.

 

Tibetan Plateau

 

Elle pense que « si notre extérieur est naturel et authentique, notre intérieur sera plus visible ».

 

« Grâce à mon appareil photo, j'essaie de plonger dans leurs yeux, car leurs yeux raconteront toujours une histoire intéressante. »

 

Femme en Ouzbékistan

A woman photographed in Uzbekistan.  Mihaela Noroc

 

Elle essaie également de capturer l'environnement de son sujet, car cela constitue souvent une partie importante de leur histoire.

 

Jodhpur, India

 

Noroc peut se débrouiller dans 5 langues différentes, donc si elle le peut, elle essaie de parler à ses sujets et d'écouter leur histoire. À certains endroits, cependant, elle dit que parler devient simplement un langage corporel.

 

Grâce à son travail, Noroc a réalisé que la beauté ne devait pas être définie dans les limites étroites dictées par les tendances.

 

Chichicastenango, Guatemala

Nampan, Myanmar

 

« ... la beauté n'a pas de limites, et ce n'est pas une question de cosmétique, d'argent, de race ou de statut social, mais plus d'être soi-même. »

 

Noroc affirme que nous devons également apprendre à laisser les autres être eux-mêmes.

 

Sarah San Francisco

Idomeni Refugee Camp, Greece

Here in this photo, there is the mother and her two young daughters who fled the war in Syria.

 

« Pour moi, la beauté est la diversité et elle peut nous apprendre à être plus tolérants. Nous sommes très différents mais nous devons réaliser que nous faisons tous partie de la même famille. »

 

Noroc estime également que ses photographies donnent aux femmes une chance de montrer la fierté qu'elles ont pour leur culture ou leur pays.

 

Sonaduring Holi Katmandou Népal

Sona pendant le festival Holi à Katmandou, Népal.

 

Noroc a rencontré beaucoup de discrimination envers les femmes tout au long de ses voyages.

 

Elle espère que ses photos aideront à faire un petit changement dans la façon dont les femmes sont traitées.

 

« J'espère que le projet fera comprendre à plus de gens que les femmes méritent beaucoup plus de respect. »

 

Bucharest, Romania

On demande souvent à Noroc pourquoi elle ne photographie pas les hommes.

 

« Bien sûr, les hommes sont beaux aussi, mais j'ai choisi de photographier les femmes parce que je suis aussi une femme, je comprends mieux leurs difficultés et leurs rêves, donc chaque photo que je prends est aussi un moyen de mieux me connaître. »

 

Baku, Azerbaijan

 

« Nous sommes entourés de beauté dans notre vie de tous les jours. Mais parfois, nous sommes tout simplement trop occupés pour le voir. »

 

Eleni travaille au fam restuarant Delphi Grèce Pâques

Eleni à Delphes, Grèce, à Pâques.

 

« Nous pouvons trouver la beauté tout autour de nous: dans un sourire, dans deux yeux aimables, dans certaines rides, dans une histoire, dans un geste. »

 

Femme tibétaine Xiahe Chine Une femme tibétaine à Xiahe, en Chine.

Anais vit en Allemagne né en France Maman malienne Papa français Anais a été photographiée à Berlin, où elle vit, mais elle est née en France d'une mère malienne et d'un père français.

 

Guatemala

Elisabeth céramiste Zurich Suisse Elisabeth, céramiste, photographiée à Zurich, en Suisse.

Bishkek Kyrgyzstan

A woman in traditional dress in Bishkek, Kyrgyzstan. 
Mihaela Noroc

These Photos of Women from Different Countries Might Change The Way You See Beauty ICI

Timisoara, Romania

Stunning portraits show what beauty looks like around the world ICI 

 

Shiraz Iran

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 30/12/2019 08:33

Certes, cela n'a pas été fait en ce sens, mais quel pied de nez à L'Oréal et ses confrères et à tous ces magazines et "news" , pardon je devrai dire prospectus ou catalogue de pub mais aussi tous ceux et celles qui inventent et dictes les critères de beauté à la mode.
Quels visages ! Et quels regards, amusés, étonnés, complices, dubitatifs, curieux, ou en harmonie avec le sourire esquissé des lèvres !
Quelle leçon mais aussi quel chemin pour les femmes ,qui n'ont plus qu'à suivre leur nature et leur goût propre et pour certaine, apprendre à ne pas ressembler à ce qu'elles croient être ce que veulent les hommes !
Quel chemin pour les hommes pour devenir autre chose que des machos primaires ! ( cf le comportement de nos " élus ", représentants de la nation ! sur les bancs de l'Assemblée Nationale dont la moindre jupe ou députée prenant la paroles attirent des quolibets puérils et nauséabonds . Ils se comportent comme beaucoup de supporters, au stade, lors de match de foot)
Encore une fois, mon bon Taulier, bravo et merci.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents