Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 06:00

Résultat de recherche d'images pour "cary grant"

Je n’ai jamais été fan des réveillons et des cotillons, je m’abstiens donc ce qui fait que je ne me mets jamais sur mon 31 le 31 décembre.

 

Résultat de recherche d'images pour "cary grant"

 

Je ne suis pas non plus un adepte du guide du protocole et des usages du préfet Gandouin.

 

Guide du protocole et des usages

 

Nous savons tous dire « bonjour », « merci » ou « excusez-moi » (et non pas : « je m’excuse »). Cela ne suffit pas toujours. Comment prendre congé discrètement mais sans brusquerie ? S’exprimer sans monopoliser la conversation ? User des titres administratifs ? Choisir la formule finale d’une lettre ? Placer des invités de marque ? Chacun se pose, un jour ou l’autre, ces questions dans sa vie professionnelle ou privée. Et nous sommes à tout moment jugés sur notre façon de parler, de nous tenir, d’être trop effacés ou trop sûrs de soi… Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, artisan du nouveau protocole officiel de la République, Jacques Gandouin nous initie avec humour et bon sens à l’art subtil et combien utile de la courtoisie, dans l’entreprise ou en voyage, dans le « grand monde » ou… au volant.

 

Le préfet Gandouin, est doublement célèbre pour être à la fois l'auteur reconnu d'un guide du protocole et des usages et s'être fait débarquer par son Ministre de l'Intérieur, alors qu'il était préfet de la Sarthe, pour propos orduriers à l'endroit d'un preneur d'otages, cherchant à le raisonner Jacques Gandouin s'écrie : « Où que tu ailles, tu te feras piquer, eh con ! ». Si le forcené se rendit, ces mots furent néanmoins fatals à la carrière du préfet qui fut suspendu pour « attitude non conforme à celle que l'on attend d'un haut fonctionnaire »

 

Il donne aussi du discours une définition savoureuse « Un discours doit être comme une mini-jupe, suffisamment long pour couvrir le sujet, mais suffisamment court pour retenir l'attention ».

 

Le 10 octobre 1984, François Mitterrand, président de la République, lui confie une mission sur une réforme globale du protocole, dont la législation, datant de 1907, avait été amendée en 1908, 1912, 1926 et 1944, et finalement révisée en 1958 à la demande du général de Gaulle lors de la constitution de la Ve République. Le rapport, remis au Président en juillet 1985, donne naissance au décret no 89-655 du 13 septembre 1989 relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires. Le décret définit entre autres l'ordre de préséance en France.

 

Jaquette, redingote, queue de pie... Quelles différences ?

 

 

La queue de pie

 

La queue de pie, réservée aux grands bals et aux soirées de grandes occasions, détient des revers en satin ou soie, et ne se boutonne pas à la taille. On la portait généralement avec un chapeau haut de forme et des richelieus ou bottines noirs. La chemise était généralement une popeline empesée blanche à col cassé. Le nœud papillon et le gilet sont en piqué de coton ou marcela blanc. Le gilet à 4 boutons bas avec deux revers plats (en satin ou soie comme je vous l’ai dit).

 

Comment la porter aujourd’hui ?

 

Avec la réutilisation très tendance des anciennes tenues, la queue de pie fait un come-back éclatant chez les futurs mariés ! Pour un sans-faute, la queue-de-pie est idéalement confectionnée sur mesure. Elle s'accompagne d'un gilet blanc ou crème qui fera sortir la démarcation de la queue de pie, et se porte avec une lavallière ou un nœud papillon.

 

La jaquette la suite ICI 

 

Revenons à l’expression !

 

Le 31, jour de paye… et de fête

 

En Prusse, les militaires recevaient tous les « 31 du mois » la visite de leur hiérarchie militaire. Cela n'arrivait que sept fois par an. Pour l'occasion, les soldats devaient nettoyer leurs casernes de fond en comble et se vêtir afin d'être les plus beaux possibles. Après cette inspection, les militaires recevaient une sorte de supplément d'entretien afin de mieux finir le mois.

 

Un événement de taille dans un quotidien dicté par la rigueur et l’austérité que ces hommes célébraient par un nettoyage renforcé de leur caserne mais aussi un certain soin apporté à leur toilette, ces hommes ayant également l’ordre de porter leur plus bel uniforme pour se faire inspecter.

 

31 ou trentain ?

 

Au Moyen Âge, le trentain était un drap composé de 30 fois cent fils. Ceux qui étaient vêtus d'un tel tissu voulaient soit montrer leur richesse, soit sa position sociale, soit célébrer un évènement particulier tel un jour de fête. L'expression serait dès lors apparue bien plus tard, du moins si cette hypothèse est la bonne... Quant à « se mettre », il faudrait comprendre plutôt « mettre sur soi », « s’habiller ». L’expression « se mettre sur son 31 » serait apparue alors bien plus tard….

 

31, le chiffre le plus convoité

 

Une autre explication nous vient d'un jeu de cartes très populaire au XIXème siècle: le trente-et-un. Atteindre le chiffre trente-et-un permettait de gagner, il était donc considéré comme le « plus beau chiffre.

 

Résultat de recherche d'images pour "jeu de carte 31 photos"

 

Enfin, pour Pax, l'expression nous proviendrait d'une fête jésuite qui a lieu le 31 juillet fête de Saint-Ignace de Loyola. Durant la célébration, les novices recevaient de nouvelles soutanes.

 

Voir aussi Tenue 31 de l’armée française ICI 

Résultat de recherche d'images pour "tenue 31 militaire"

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 31/12/2019 06:48

Les mésaventures du préfet Gandouin montre qu'une fois de plus, pour ses pairs seule compte l'apparence. Ils ne se sont jamais posés la question de savoir si son interpellation n'était, justement pas la bonne attitude à avoir. Dans ce genre d'ouvrage qu'il a commis on trouve des rubriques du type : ment s'adresser à un malfrat non ? Ce brave ministre de l'intérieur Poniatowski, de haute lignée mais à l'action politique assez trouble est l'exemple même de ceux pour qui, seules les apparences comptes. Et valse le préfet.
Cette mésaventure me rappel cette histoire qui courrait dans la bonne société Strasbourgeoise ou évoluait mon père. Ce bon peuple s'étonnait de ce couple, les Untels, qui se vouvoyaient . Bien sur fleurissaient les commentaires. Et au lit, vous croyez qu'ils se vouvoient aussi ?
Jusqu'un jour, lors d'une soirée, elle s'approche de lui :
- Cher, il nous faut partir
Lui avachi dans un fauteuil un peu hagard d'avoir trop bu :
- Tu m'emmerde !
Contrairement au Taulier j'aime bien me déguiser en pingouin mais bien sur avec ce qu'il faut d'originalité pour ne pas se prendre au sérieux et se moquer un brin de tout ce tralala. L'exemple type de ce que je préfère c'est la manière Dupond/Dupont de faire couleur locale. Mais, in fine , n'oublions pas que je m'habille comme la reine d'Angleterre...
So long'

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents