Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 06:00

Résultat de recherche d'images pour "café de paris marque"

Le mariage de Pernod et de Ricard, est dû aux difficultés rencontrées sur le marché français. Alexandre Ricard, son PDG, chiffrait la perte de chiffre d’affaires à 60 millions d’euros en deux ans. L’érosion des ventes de pastis, accélérée par la hausse des prix à la suite des nouvelles règles de la loi Alimentation, les conflits commerciaux dont le déréférencement par les magasins Leclerc pendant de longs mois ainsi que les changements d’habitude des consommateurs pèsent sur l’activité.

 

Le plan a été baptisé RECONQUÊTE, mais je ne suis pas sûr que le Pastis ai encore un bel avenir auprès des générations 2.0, sait-on jamais ?

 

Pernod Ricard a annoncé, mardi 1er octobre, un plan de suppression de 280 postes en France,  des départs qui concerneront les services commerciaux et marketing, 1 300 personnes, il n’y aura aucun licenciement sec. Le N°2 mondial des spiritueux emploie au global 2 800 salariés dans l’Hexagone.

 

Les deux réseaux commerciaux vont maintenant fusionner et Pernod et Ricard ne feront plus qu’un, au 1er juillet 2020, sous la bannière Pernod Ricard France. Le siège sera à Marseille, dans des nouveaux locaux situés dans le quartier des Docks.

 

Pernod Ricard a également décidé de céder sa marque de vin effervescent Café de Paris et son usine de fabrication à Cubzac-les-Pont (Gironde) qui emploie 29 salariés au groupe coopératif In Vivo Wine.

ICI

 

« Dans le cadre de la stratégie de gestion dynamique de son portefeuille de marques […], ce projet se ferait avec une garantie de maintien de l’emploi pour les 29 salariés du site » précise Pernod Ricard, qui négocie également « un contrat de sous-traitance pour les marques non cédées à InVivo » (notamment des vins aromatisés).

 

Résultat de recherche d'images pour "café de paris marque"

 

Café de Paris est une  marque de vin mousseux en méthode Charmat, cuve close, (5 millions de cols vendus dans le monde, dont 2,9 millions en France)

 

Pour le groupe InVivo, cette entrée dans le monde des vins mousseux le doterait d’un véritable outil de développement centré autour de Café de Paris. « Cette marque qui n’est pas ancrée sur un territoire spécifique offre un champ d’innovation quasi illimité » esquisse dans un communiqué Frédéric Noyère, le nouveau directeur général d’InVivo Wine (filiale du groupe coopératif InVivo).

 

« La réalisation de cette acquisition est conditionnée à la signature d'accords finaux, après consultation des instances représentatives du personnel des entités concernées » concluent les parties en négociation.

 

Pour Pernod-Ricard ce n’est qu’un confetti de l’empire, mais pour les brillants stratèges d’In Vivo oser déclarer que cette acquisition va les doter d’un véritable outil de développement autour de la marque Café de Paris c’est nous prendre pour des demeurés. Faire de la cuve close est à la portée du premier con venu. C’est tout bêtement un outil qui permet de faire des bulles à partir de vins venus de n’importe où à petit prix, une belle ambition pour un groupe coopératif dont la mission première est de valoriser les vins de ses producteurs.

 

Y’a pas de doute In Vivo Wine monte en gamme !

 

À quand l’amerrissage sur le ventre ?

 

Vinadeis va fermer son site d’embouteillage de Narbonne ICI 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 03/10/2019 07:25

Une fois de plus ces chers et ingénieux ritals taillent des croupières aux bouffeurs de grenouilles.
Je pense que l'on peut mettre sur le compte de l'Apérol spritz que l'on voit envahir les terrasse des cafés au quatre coins de France et de l'Europe, une des raisons de la désaffection des consommateur pour une des boissons favorite de l'adjudant Kro de Cabu. Le mariage annoncé ne nous dit rien de la future progéniture : Pernis ? Pasto ? en tous les cas le chiffre sera de taille car le 96 s'impose et permettrait aux graphiste de s'en donner à coeur joie.
Bravo pour le couplet sur l'élaboration de boisson en cuve close. Nous avons , par cheu nous, A Wissembourg,* si si, si, regarder bien sur la carte, à l'extrême pointe Nord Est, c'est bien en France. Il y a une belle usine ** dont la vocation vinicole se remarque aux longs trains de wagons citernes en attente de déchargement. Pourquoi justement en cette jolie bourgade frontalière ? Pour sa proximité avec nos cousins germains qui importent à tour de bras, ces produits " Fabriqué en France " " Im Frankreich hergestelt " Les Allemands sont de grands consommateurs de mousseux. Il faut les voir, le ouiken, dévaliser les rayons de la GD d'ou ils repartent avec des cartons de " Muscador " autour de 2,50 € la bouteille. Pour ceux qui aiment ça, difficile de faire mieux non ?

* Autre particularité et curiosité locale : La Forêt du Mundat . Il s'agit de la seule forêt domaniale française située à l'étranger. La propriété française en territoire allemand comprend des terrains
forestiers avec leurs chemins de desserte ainsi que des captages d'eau de plusieurs sources, le tout pour une contenance de 679,5655 ha. Ce contrat a fait l'objet du décret n° 94-524 du 21 juin 1994 publié au J.O.R.F. le 28 juin 1994 selon Wikipédia. Ainsi fut mis fin à une histoire datant de 760 reprise en 1815 puis1871 etc . Il subsiste aussi quelques champs du coté d'Erstein, de l'autre coté du Rhin. Mais cela, c'est une autre histoire.

** Particularité de cette usine : élaborer, à façon des cuvées à votre nom ou marques commerciales de votre choix.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents