Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 06:00

La Chauve Souris par Buvée

De tout temps les chauves-souris ont frappé l’imagination de l’homme, suscitant peur et répulsion… Animaux étranges considérés comme des êtres aux pouvoirs magiques et maléfiques. Au Moyen Âge, elles étaient associées au malheur, aux maléfices, aux sinistres, on les disait « suppôts de Satan ». Jadis pour éloigner les sorcières ou les vampires elles étaient clouées sur les portes des granges des campagnes.

 

Souris qui vole dans le Centre !

Rate volande à Saint Amé dans les Vosges !

Rate volage dans le lyonnais !

Plein de noms vernaculaires pour ce petit mammifère.

 

Le nom de chauve lui fut donné car ses ailes ne contiennent aucun poil et aucune plume.

 

On racontait que la chauve-souris lançait des insultes et autres blasphèmes lorsqu’elle était brûlée.

 

De cette manière, les villageois indiquaient combattre le mal, comme le rapporte de Gubernatis dans Mythologie zoologique.

 

 

En Alsace, on accusait la chauve-souris à tort de nombreux maux. Elles auraient eu la faculté de tuer dans l’œuf les petits des cigognes ou de manger le lard des porcs sur le dos des animaux encore vivants.

 

Fariboles !

 

Résultat de recherche d'images pour "dracula photo"

 

Dracula peut aller se rhabiller, les chauves-souris sont des insectivores En une nuit, une chauve-souris peut consommer près de la moitié de son poids en insectes variés tels que les moustiques et autres parasites de l'Homme, mais aussi des papillons de nuit dont beaucoup d'espèces se développent aux dépens des cultures, des arbres fruitiers… Les chauves-souris se comportent donc comme d'excellents insecticides naturels, et ceci sans empoisonner le sol et l'eau pour des dizaines d'années. Une pipistrelle mange environ 3000 insectes chaque nuit en été.

 

Batman lui est sympa, il combat les forces du mal…

 

Résultat de recherche d'images pour "batman photos"

 

Et ailleurs ?

 

« En Chine, les chauves-souris sont synonymes de bonheur : le mot chinois « FU » signifie à la fois chauves-souris et bonheur. Lorsqu’un mariage a lieu, il est de coutume d’offrir aux jeunes mariés une assiette représentant 5 chauves-souris (pour les cinq bénédictions de la vie) en guise de porte-bonheur.

 

En Afrique, elles symbolisent l’âme des défunts, tandis qu’en Indonésie et en Amérique du Sud, on les considère comme protectrices des maisons.

 

En Papouasie, les chauves-souris sont les gardiennes de la mort, l’empêchant de se répandre sur la terre. »

 

Source : ICI  

 

« Hormis les calottes polaires, les montagnes de haute altitude, les îles particulièrement isolées ou le centre des plus grands déserts, ces mammifères volants ont conquis tous les milieux de la planète. On les trouve dans un nombre impressionnant de gîtes naturels : milieux souterrains, crevasses et fissures des parois rocheuses, sous les feuillages, derrière les écorces ou dans les cavités des arbres. Depuis que l'Homme s'est fait bâtisseur, elles occupent aussi la majorité des constructions, des charpentes aux caves, en passant par les ponts et les ouvrages militaires.

 

Plusieurs dizaines de millions d'années d'évolution ont fait de ces mammifères nocturnes des merveilles d'adaptation. »

 

Source : ICI 

 

Alors vous comprendrez pourquoi la Science s’intéresse aux pipistrelles :

 

Lancé en 2018, ce projet, baptisé Bat1K, entend disposer d’ici à 2020 des génomes complets d’au moins une espèce parmi les vingt et une familles de chauves-souris (six sont déjà pourvues) ; d’ici à cinq ans, d’un représentant de chacun des 221 genres ; et, enfin, d’ici à dix ans, de la carte d’identité génétique de la totalité des 1 400 espèces de chiroptères, de la minuscule chauve-souris bourdon de Thaïlande (2 g) à l’immense renard volant des Philippines (1,2 kg et 1,5 m d’envergure).

 

Trois cents scientifiques, répartis partout dans le monde, se sont vu délivrer une feuille de route et des consignes précises afin qu’ils transmettent à Dublin et à Dresde (à l’Institut Max-Planck), les deux pôles de séquençage, « des échantillons d’une qualité parfaite », insiste Emma Teeling. « Il a fallu treize ans et 3 milliards de dollars [2,7 milliards d’euros] pour décrypter le génome humain ; en dix ans, et avec 10 millions d’euros, nous allons décrypter le quart des mammifères existants », s’enthousiasme-t-elle.

 

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

 

Emma Teeling agite ses longs cheveux blonds et s’anime encore un peu plus :

 

« Elles volent, chassent par écholocation, présentent une longévité exceptionnelle, une immunité unique, le génome le plus court de tous les mammifères et maîtrisent l’apprentissage vocal, sans compter les services écosystémiques considérables qu’elles rendent aux humains, pollinisation des cultures et lutte contre les insectes. Une seule de ces compétences mériterait un tel programme. Les chiroptères les ont toutes. Tenter d’en percer les bases génétiques est un devoir. »

 

Ce mammifère volant – le seul connu –, capable de chasser dans l’obscurité grâce à l’écholocation, d’une longévité exceptionnelle et d’une résistance aux pathogènes hors du commun, cache en réalité plus de 1 400 espèces, soit un quart de la diversité des mammifères. « Un univers dont la plupart des humains ne soupçonnent même pas l’existence », confie Sébastien Puechmaille, maître de conférences à l’université de Montpellier. Et puis, comme tous finissent par le dire, « c’est le monde de la nuit ».

 

Pourquoi l’étude de la chauve-souris, toujours aussi mystérieuse, passionne les scientifiques

Par Nathaniel Herzberg

Publié le 21 octobre 2019

 

Article remarquable du Monde ICI  

 

Une chauve-souris bourdon de Thaïlande.

La chauve-souris bourdon, plus petit mammifère du monde

Prenez une pièce de 1 centime au creux de la main. Placez une pièce de 1 euro devant vous. Le poids de la première, la taille de la seconde : vous avez une idée approximative des mensurations de la chauve-souris bourdon, le plus petit mammifère du monde. Longtemps, le titre a été détenu par la musaraigne étrusque. Mais avec son 1,9 g et quelque 2,8 cm de la tête aux griffes, le « kitti à nez de porc », son autre nom, a remporté le titre sitôt découvert, dans les années 1970.

Une chauve-souris bourdon de Thaïlande. SEBASTIEN PUECHMAILLE

Il faut dire que l’animal ne fait rien pour se faire voir ou entendre. Installé dans quelques grottes de la zone frontalière entre la Thaïlande et la Birmanie, en plein territoire karen, il se guide en émettant des ultrasons à plus de 70 000 Hz, bien au-delà de ce que notre oreille peut percevoir (20 000 Hz). Une méthode d’une extrême efficacité pour ce chasseur hors pair. Lors du dernier congrès mondial sur les chauves-souris, un chercheur a annoncé avoir détecté dans son estomac les traces de 180 espèces d’insectes.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 01/11/2019 17:34

Chauve qui peut ! Je ne crois pas aux vampires mais j'en ai grand peur.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents