Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2019 7 08 /09 /septembre /2019 07:00

Résultat de recherche d'images pour "affiches de mai 68 histoire des arts" Image associée

Benjamin Franklin aurait un jour écrit qu’« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

 

Cette belle citation constitue certainement un bon encouragement à défendre ses libertés… mais elle est objectivement fausse ! Dans tous les domaines ou presque, liberté et sécurité constituent deux aspirations en tension, et augmenter l’une revient presque toujours à diminuer l’autre.

 

Cette question est sans doute une des plus anciennes de l’humanité : pour reprendre la fiction de l’homme à l’état de nature, si fréquente au XVIIIème siècle, que l’on définisse celui-ci comme naturellement bon (Rousseau) ou au contraire « comme un loup pour l’homme » (Hobbes), pour entrer dans la société, c’est-à-dire un ordre conventionnel chargé de régler la vie en commun, la question des rapports entre sécurité et liberté se pose en permanence.

 

Fresnau, député républicain qui participait à la rédaction de la constitution de 1848, dans une conversation avec Lamartine, parlait de « l’éternel problème de la conciliation du droit de l’individu avec le droit de la société, de la conciliation de l’ordre avec la liberté. ».

 

  • Quelles libertés sommes-nous prêts à sacrifier pour être mieux protégés ?

 

  • État liberticide ou État trop faible ?
  •  

La chronique de François Sureau « La sécurité n’est "la première des libertés" que pour ceux qui ont perdu de vue ce que le mot de liberté signifie » ICI 

 

 

La sûreté au service de la liberté ICI

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 08/09/2019 07:54

Qu'y a t'il entre liberté et sécurité ? La responsabilité individuelle pour que sa liberté s'arrête où commence celle des autres et ou son comportement ne compromette la sécurité de personne.
Il est vain de demander à un pouvoir quelconque,ni a son opposition de prendre en charge l'une et l'autre. Il appartient à un pouvoir de former et d'éduquer des citoyens pour en faire des êtres libres et responsables avec le risque de se voir contester/renverser. Dés lors on comprend l'impasse et qu'on en reste aux voeux pieux et autres beaux discours.
La devise nationale Liberté Egalité Fraternité est inscrite, une fois pour toute sur nos bâtiments publics. C'est fait, on peut passer à autre chose. C'est un peu comme les ornements des pierres tombales : " Regrets éternels " et autre " Nous ne t'oublions jamais" C'est achetés, payés, déposés. plus besoin de retourner au cimetière.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents