Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 06:00

 

Est-ce mon passé d’enfant de chœur qui me fait aimer le bleu ?

 

« Au XIIe siècle, la Vierge devient le principal agent de promotion du bleu » Michel Pastoureau

Résultat de recherche d'images pour "vierge bleue"

Résultat de recherche d'images pour "vierge bleue"

 

Un peu sans doute, jeune homme j’ai croisé tellement de Vierges, des statues bien sûr, il y en avait partout, chez nous sous des globes, dans l’église, en pleine campagne, dans des lieux de pèlerinages copiant les apparitions de la Vierge : Lourdes, la Salette…

 

En fait c’est surtout le bleu de Klein qui m’a fait aimer le bleu

 

Résultat de recherche d'images pour "bleu de Klein"

 

La fabuleuse histoire derrière le « bleu » d’Yves Klein  ICI 

 

 « Le bleu n’a pas de dimension, il est hors dimension, tandis que les autres couleurs elles en ont […] Toutes les couleurs amènent des associations d’idées concrètes […] tandis que le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu’il y a de plus abstrait dans la nature tangible et visible »

 

Et puis, il y eut les hortensias bleus de ma maison dans les bois de la Chapelle-en-Serval.

 

 

J’ai peint les murs de ma chambre en bleu.

 

 

Je me suis acheté un costume Kennedy bleu marine

 

Mon costar Kennedy

 

J’ai aimé le Dahlia bleu film de série B de l'époque avec Veronica Lake.

 

Résultat de recherche d'images pour "dahlia bleu bande-dessinée"

 

Je ne suis pas très original aujourd'hui, partout en Europe, le bleu est de très loin la couleur préférée (devant le vert et le rouge).

 

Et puis mon amour pour les mots bleus de Christophe ne date pas de ce jour :

1 janvier 2008

2008 : l'année des mots bleus ICI 

 

Les mots bleus aussi par Bashung

 

Je lui dirai les mots bleus

Les mots qu'on dit avec les yeux

Parler me semble ridicule

Je m'élance et puis je recule

Devant une phrase inutile

Qui briserait l'instant fragile

D'une rencontre

D'une rencontre

L’Hortensia bleu en Bretagne ?

 

« Ce serait la palette d'un peintre fou de bleu, de vert, de gris, avec une touche de rouge pour décliner tous les violets, il y aurait du bleu ardoise, bleu céleste ou ceruleum, bleu outremer, bleu de France, bleu violet, bleu Klein,  bleu roy, bleu acier, bleu lavande, bleu Majorelle, bleu nuit, bleu pastel, bleu gris, bleu vert, vert véronèse, vert d'eau, vert de gris... 

 

Et 'Glas', une couleur bretonne qui n'a pas de traduction en français, il s'agit d'un mot magique inventé par les bretons pour décrire la mer : tantôt bleue, tantôt verte, tellement influencée et dépendante de la lumière versatile du ciel. Glas s'emploie en breton pour englober tous les tons de bleus, de verts, de gris, la frontière entre eux est si ténue, si imperceptible que l'œil s'y perd.

 

La couleur glas convient bien à nos Hortensias bleus, ils n'ont pas comme la mer une dépendance à la couleur du ciel mais ils sont interdépendants de l'acidité de la terre. Dans un sol très acide, un Hortensia est vert en bouton, il évolue vers les bleus profonds, francs qui peu à peu se mélangent aux gris et deviennent de plus en plus vert en fin de saison tout en gardant des touches de bleu d'une subtilité infinie. Soulevez un pétale et dessous vous découvrez une touche de bleu, c'est une pure merveille pleine d'émotions qui bannit l'indifférence.....

 

Le nom commun d'Hortensia, serait conservé comme diminutif affectif en mémoire de Philibert Commerson (1727-1773). C’est le premier médecin et naturaliste français à introduire cette plante en Europe, il le fit sous la forme d'échantillons desséchés sur une planche de son herbier. Il avait récolté cet Hortensia lors de l'expédition Bougainville entre 1766 et 1769.

 

Peu avant sa mort sur l'Isle de France (Ile Maurice), il nomme cette plante 'Peautia coelestina' puis aussitôt, presque sans explication, Hortensia coeruleaou Hortensia couleur d'azur. Le premier Hortensia venait d'être identifié et herborisé, ainsi nommée, cette plante signifie fleur des jardins (hortus voulant dire 'du jardin' en latin). Un grand flou demeure autour de sa nomination, des femmes semblent l'avoir inspiré, entre autres, Nicole Reine Lepaute, femme savante et astronome de cette époque. 'Pautia' serait un hommage à son nom et 'celestinia' serait une allusion à sa profession 'céleste' d'astronome. Une Hortense pourrait aussi être l'inspiratrice de ce nom, la plus plausible serait la fille du Prince Nassau, ce dernier faisant partie de l'expédition Bougainville.

 

L’Hortensia : Son origine ICI 

J'espère avoir été assez CLAIR !

 

Résultat de recherche d'images pour "sainte claire d'assise"

Vous n’y verrez que du bleu car ce jour-là je voulais du bleu rien que du bleu ce fut celui de l’hortensia bleu…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Formation diplômante en oenologie 16/08/2019 17:38

Le bleu est sublime... très belle photos. Il y a même un vin bleu.

Aredius44 16/08/2019 15:03

Merci de raviver mes souvenirs !
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2019/08/16/je-me-souviens-du-bleu-pour-la-lessive-le-bleu-pour-lazurage-du-linge/

pax 16/08/2019 08:19

Petit additif . La Bretagne et ses hortensias en plus de ses vierges et autres saintes tendrait à nous faire croire que le bleu lui appartient . Que non, que non. n'oublions pas le bleu de Bresse mais aussi sur tout le territoire national en milieu hospitalier : le bleu de méthylène et enfin le célèbre Bleu " blanc rouge" qui fait notre fierté à tous le bons français .

pax 16/08/2019 07:01

L’amour du Taulier pour les fleurs ne devrait échapper à aucun des fidèles lecteurs.
C’est par un bel hommage aux chrysanthèmes pour la toussaint 2013 que je suis entré dans l’univers de l’Espace de Liberté animé et défendu par ce Vendéen difficile à cerner par ailleurs, ce qui n’est pas le moindre de ses charmes.
Aujourd’hui, enfilons notre bleu de chauffe et commentons cette chronique qui est tout sauf fleur bleue.
Le bleu Yves Klein, pourquoi pas, car c’est le moment de placer ce truisme : les goûts et les couleurs ! Ce qui me chagrine avec ce bleu, c’est cette histoire de brevet. Mais bon. Klein à fait école puisque un certain Anish Kapoor (Dirty corner « le vagin de la reine » à Versailles) a déposé le brevet pour un noir « absolu » le Vantablack. Il en faut pour tous les goûts et je dois dire préférer l’œuvre de Klein, moins tirée par les cheveux que celle du sieur Kapoor.
Dans tous les cas, il revient de loin ce bleu à présent couleur plébiscitée. Pastoureau nous étonne en nous révélant que cette couleur était quasi ignorée des grecs considérée et méprisée par les romains qui la qualifiaient de barbare. Des goûts et des couleurs on vous dit.
Enfin, comme les relations du Chroniqueur de haute volée et de la mouche du coche peuvent s’apparenter à un jeu de billard à trois bandes, n’oublions surtout pas notre petit cube de bleu si on veut continuer à faire bonne figure

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents