Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 07:00
Brèves de lavoir (3) Equus François Perrier Théâtre d'Orsay - 04-11-1976

Avec la vieillesse la mémoire longue resurgit à des moments étranges, alors que j’étais couché je reçois un message « j’ai beaucoup aimé ta chronique sur la pièce de Koltès »

 

Ça me ravi, bien sûr, et sitôt, tel un polichinelle de sa boîte, resurgit dans ma tête le souvenir d’Equus le grand texte de Peter Shaffer, créé à Londres en 1973 et qui fut monté à Paris en 1976, mis en scène par John Dexter, Riggs O'Hara ; adaptation de Matthieu Galey ; décors de John Napierpar au théâtre d’Orsay.

 

François Perrier, était Marlin Dysart le psychiatre

 

J’y étais.

 

Ce fut ma première grande émotion au théâtre.

 

Le plus fort de la pièce repose sur le duel psychanalytique passionnant entre un adolescent qui a crevé les yeux de six chevaux et le psychiatre chargé de le libérer de ses traumas. Cet affrontement, explore les thèmes de l'animalité, de la religion et de la sexualité. 

 

Equus  film américano-britannique réalisé par Sidney Lumet sorti en 1977. Avec Richard Burton.

 

Il s'agit d'une adaptation de la pièce de théâtre du même nom de Peter Shaffer.

 

Résultat de recherche d'images pour "equus francois périer"

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 09/06/2019 09:26

Brèves de Lavoir, lèvres de bavoir...
Je sais, ce n’est pas très classe des blagues de potaches comme commentaire d'une chronique qui vous parle de sensibilité et d'émotion. Que voulez vous, on ne se refait pas. Même si je ne suis pas " l'homme qui rit dans les cimetières " * sobriquet dont le Canard Enchaine se basant sur une malencontreuse photo puis exploité par ses adversaire politique affubla Raymond Poincaré, je ne sais pas si je résisterais si l’occasion d’un bon mot ce présentait. Ce mauvais goût, c’est aussi ça Pax, (pour ceux qui interrogent le Taulier sur le bonhomme.)

* Seul, peut être, le fait d’être mis sur le même plan que l’exquis Sarkozy pour qui on ressorti ce sobriquet lors de son barnum des Glières, m’y ferait réfléchir à deux fois.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents