Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2019 4 30 /05 /mai /2019 06:40
Avant de monter au ciel est-ce-que Jésus a recraché le vin des Noces de Cana ? Sûrement pas car Vin&Société n’existait pas… Ouf !

Je suis tombé de ma chaise lorsque j’ai reçu l’invitation ci-dessus.

 

Jusqu’où ira la fausse inventivité stupide des communicants ?

 

1er campagne d’information dédiée au geste de recracher

 

Cracher ou recracher sont donc un geste ?

 

Drôle de geste que cette projection autrefois très prisée des chiqueurs qui avaient l’art dans les westerns de projeter leur glaviot de très haut dans le pot nommé crachoir. Clint Eastwood était champion peut-être faudrait-il l’embaucher pour apprendre aux licheurs de vin à recracher ?

 

22 juin 2010

Un «enchaîné» de la dégustation crache son vin dans une timbale d’argent au restaurant tel Clint Eastwood son jus de chique dans «Impitoyable»

ICI 

 

En son temps j’avais commis un libelle pour me moquer de l’apprentie Miss Glou-glou qui venait de pondre suite à son séjour à Suze-la-Rousse « Crachons le vin, c’est bon pour lui (et pour nous) »

 

« Et si on généralisait les crachoirs dans les restaurants? » soutenait-elle !

 

Et moi grivois je lui rétorquais :

 

Le vin fait est fait pour être bu, et pissé ajouteraient mes amis gascons (mais je suis grivois). Qu’on le goûtât avant de le choisir rien de plus normal. Qu’on le crachât ensuite c’est la règle de tout amateur dégustateur. Pour le reste, merci de nous lâcher les baskets miss glou-glou, surtout maintenant que nos parlementaires viennent de voter le principe des cendriers mobiles pour fumeurs invétérés vous seriez capable de leur donner des idées avec votre seau à vin.

 

Elle reçut le soutien de François AU 13 grand amateur de vins vieux qui affirmait se trimballer au restaurant avec une coupelle en argent afin d’y recracher ses nectars cacochymes.

 

Apprendre à cracher comme un pro !

 

Un atelier pour ça !

 

Après l’attaque, le milieu de bouche, la finale, c’est la bouche en cul-de-poule, inspiration, expiration, rejet en un mince filet afin de ne pas souiller son plastron.

 

Mais où va-t-on ?

 

Un de ces quatre il va falloir ouvrir un atelier pour apprendre aux mecs à pisser droit dans les cabinets, ce qui d’ailleurs serait d’une grande utilité pour la propreté des WC des bars à vins.

 

Et là-dessus, pour finir dans la joie et la bonne humeur un petit apéritif dînatoire.

 

Volent, s’envolent, les belles CVO ponctionnées sur les vigneronnes, vignerons, tout ça pour pisser dans un violon.

 

Pour sûr Vin&Société, à force de vouloir donner des gages aux hygiénistes, aux prohibitionnistes, sombre dans un ridicule achevé qui, comme chacun le sait, ne tue pas.

 

L’art de la dégustation fut longtemps le privilège des acheteurs de vin, c’est de nos jours l’art de se faire mousser en société alors de grâce laissez donc tranquille ces amateurs de gloses elles ou ils sont assez grand pour comprendre qu’il vaut mieux recracher afin d’apprécier sereinement la cotriade de vins.

 

Résultat de recherche d'images pour "les noces de cana veronese" Les noces de Cana de Véronèse : mais où sont passés les mariés ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

LEFEBVRE DAVID 06/06/2019 10:56

Qu'importe la bêtise des communicants, pourvu qu'on ait l'ivresse ;)

pax 30/05/2019 08:17

Voilà une de ces chroniques au sujet totalement foutraque dont le Taulier à le secret.
Ne boudons pas notre plaisir et allons y gaiement, dans le même style.
Tout d’abord pourquoi « re » cracher ? Pour recracher ne faudrait il pas d’abord cracher, comme dans repentir, il faut bien d’abord pentir non ?
En aucun cas il ne peut s’agir d’un deuxième crachât lors de la dégustation d’un autre verre.
Voyons, je goutte, je crache. Je re goutte, je re crache et ainsi de suite.
C’est donc à l’art du crachât/recrachât que devraient nous initier les pignoufs de Vin et Société.
De plus ils parlent de geste. Cela on connaît : geste de la main geste corporel . Mais c’est quel geste pour cracher ? de la langue ? celle qui doit leur être tirer car ils ne mérite pas mieux ? de la bouche ? c’est à dire le cul de poule décrit par ces cucul la praline de bonimenteurs ?
On s’y perd.
Mais pour s’y retrouver, inutile de se rendre au « Yatch club » Oui Ma Chère, le Yatch club ! Rien que ça !
Ca va être d’un chiant !
Pour rigoler les amateurs ne les ont pas attendu tant il y a de concours de crachât de toute sorte tout au long de l’année sur le territoire national et ailleurs.
Crachât de noyaux de cerises, de mirabelles et même de beaux glaviots bien gaulois pour les raffinés.
Quant à l’ustensile il va falloir trancher : crachoir ou re-crachoir ? Messieurs les créatifs, au boulot.
Mais nous n’irons pas plus loin avant que ces dépendeurs d’andouille ne crache le morceau et ne nous dise combien il ont cracher au bassinet pour obtenir de leurs communicants de telle proposition qui assurément leur est venue d’un premier jet.
Ne crachons pas non plus dans la soupe. Merci Taulier pour ce bon moment de franche rigolade.
Et si déjà on y est , une variante pour ton malicieux « AU 13 » poussons la raillerie jusqu’au bout.
« EAU 12, pardon EAU 13 » me paraît pas mal non plus .So’long

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents