Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2019 1 22 /04 /avril /2019 06:00
Nu, il provoquait 1 léger trouble, comme 1 opalescence, Stéphane Lagorce répond dans sa Somme de bénédictin : Le Grand Précis des vins au naturel

J’avoue que lorsque j’ai vu apparaître sur l’écran de mon radar l’annonce d’un nouvel opus sur le vin, le vin nu de plus, je me suis dit dans ma petite Ford d’intérieur : encore un, et je me suis jurer de rien écrire à son propos.

 

Et puis, chemin faisant, chez une amie, j’ai croisé le livre sans vraiment m’y intéresser, mais dans mon vieux cerveau aux neurones fatigués, un je ne sais quoi virevoltait sans que je sache vraiment ce qui en était l’origine. La lumière vint lors du pince-fesses parisien de Me Morain.

 

L’image contient peut-être : 3 personnes

 

Ce soir-là, il faisait doux, les garçons et les filles se prélassaient sur les pelouses des Invalides, chez Jaïs le gratin des licheurs, producteurs de vins nu se pressait, y’avait la fine fleur du barreau et de la magistrature, ça jajatait verre à la main sur le trottoir, survint une Ministre : Marlène Schiappa sans que cela troubla l’assistance, moi je bavassais avec les uns et les autres lorsque la lumière vint, tel Paul Claudel près du second pilier à l'entrée du chœur à droite du côté de la sacristie de ND de Paris.

 

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

 

25 décembre 1886, Notre-Dame de Paris

« J'assistai, avec un plaisir médiocre, à la grand-messe. Puis, n'ayant rien de mieux à faire, je revins aux vêpres. (…) J'étais moi-même debout dans la foule, près du second pilier à l'entrée du chœur à droite du côté de la sacristie. Et c'est alors que se produisit l'événement qui domine toute ma vie. En un instant mon cœur fut touché et je crus. »

Paul Claudel, Œuvres en prose (1913)

 

Ce Stéphane Lagorce auteur  du Grand Précis des vins au naturel, j’ai déjà croisé son chemin !

 

Mais où ?

 

À Pékin !

 

Là je vous sens sceptique, comme le confiait récemment Alain Delon, la vieillesse est un naufrage, et pourtant c’est pure vérité, la preuve :

 

7 avril 2017

Suis jamais allé tortorer au Maxim’s de Beijing au temps de Deng Xiaoping mais j’ai dévoré avec volupté les lignes de Stéphane Lagorce

 

Cuisine, marxisme et autres fantaisies de Stephan Lagorce, l’Epure, 2017, 16 euros.

 

 

Ce livre est une pépite, je l’ai dévoré dans sa partie récit, en sautant à pieds joints au-dessus des recettes, mais j’y reviendrai dès que j’aurai le temps.

 

Notre maître-queue possède une très belle plume, déliée, acérée, précise, vive, son périple Paris-Pékin via Moscou-Cheremetièvo, dans un « Iliouchine d’un autre âge battant pavillon Aeroflot, la vraie, celle d’avant 1989 » est un morceau d’anthologie à verser dans l’historiographie du socialisme réel, celui qui fut estampillé « globalement positif » par le PCF.

 

La suite ICI 

 

Stéphane Lagorce était présent au raout de Me Morain j’ai donc engagé avec lui la conversation pour lui raconter ce que je viens de vous raconter.

 

TOUTES LES DATES DE SIGNATURES DU GRAND PRECIS !

 

Le lendemain je suis allé consulter Le Grand Précis des vins au naturel.

 

C’est une Somme, un travail de Bénédictin, précis, documenté, complet, bien présenté, à lire par celles et ceux qui causent pour ne rien dire parce qu’ils ne savent rien, les ignorants qui sont légion dans les deux camps : celui des adorateurs de vins nu comme celui de ses détracteurs.

 

Stéphane Lagorce se situe à la bonne distance, pédagogue sans lourdeur, il explique pas à pas en évitant de noyer le lecteur dans la technique, il n’est pas militant même si son cœur penche du côté des vins nu.

 

De la belle ouvrage que je vous recommande.

 

Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

 

 

Les éditions Homo Habilis

 

Ont été fondées par Stéphane Lagorce, ancien chef de cuisine, Ingénieur Agro, professeur des Sciences de l’aliment à Agroparistech, auteur vin et cuisine reconnu.

 

Les éditions Homo Habilis, c’est un projet indépendant, ne reposant que sur son lectorat et bâti avec les meilleures compétences en termes de rédaction, direction artistique, iconographie, développement digital, fabrication, diffusion…

 

Les éditions Homo Habilis, c’est une collection : Les Grand Précis, une série technique destinée aux profanes, aux curieux, qui explorera des sujets tels que la cuisine, le vin, l’alimentation, mais pas seulement ! Rigueur du propos, légèreté du ton, richesse des illustrations, qualité de réalisation seront au programme pour mieux décrypter, comprendre précisément, les choses les plus précises !

 

 

N°1. LE GRAND PRÉCIS… des vins au naturel

Du biologique au sans sulfites ajoutés. Tout l’univers incroyable des vins “au naturel”, fidèles reflets des sols d’où ils naissent et du soin des vignerons !

 

ICI 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 22/04/2019 08:00

La bonne distance.Ce n'est pas la première fois que ce cher Taulier emploie cette image. Il s'agit d'une notion indispensable a qui souhaite des relations humaines apaisée. Les hérissons grands adeptes l'on bien compris qu'ils la pratique quotidiennement sauf a souffrir du" pique ou glace"
Il fait froid, les hérissons se rapprochent pour avoir chaud mais alors, ils se piquent. Dès lors, ils s'éloignent avec retour du froid.Et ainsi de suite jusqu'a trouver la bonne distance qui leur garantira chaleur sans pique. Il est, n'est il pas ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents