Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 06:00
K comme « Monsieur K » de la guerre froide de Nikita au mythe du blé des pharaons le Kamut

Qui souvient de Nikita ?

 

Pas le film de Luc Besson, mais le premier secrétaire du Comité Central du PC US, appellation de Pékin informations pour Union Soviétique, Nikita Khrouchtchev.

 

En mars 1958, il cumule les fonctions de premier secrétaire du Comité central du parti et de président du Conseil des ministres de l'Union soviétique. Surnommé «Monsieur K» ou «K» par la presse occidentale, il dirige ainsi pendant onze années l'Union soviétique.

 

Un fidèle stalinien, «déboulonneur» de Staline: le rapport Khrouchtchev

 

Le 24 février 1954, à la fin du XXe congrès du Parti communiste, après dix jours de débats, Nikita Khrouchtchev lit pendant quatre heures, aux seuls délégués soviétiques, un rapport secret. «Ce qui nous intéresse, c'est de savoir comment le culte de la personnalité de Staline n'a cessé de croître, comment ce culte devint, à un moment précis, la source de toute une série de perversions graves et sans cesse plus sérieuse des principes du Parti, de la démocratie du Parti; de la légalité révolution.» À la surprise générale, le premier secrétaire du Comité central du parti dénonce le culte de la personnalité du défunt dictateur et ses conséquences néfastes, preuves à l'appui: crimes ignobles, pratique de la terreur et de la répression, nombreuses exécutions des grands dirigeants (lors des grands procès de Moscou à la fin des années 30).

 

Son «rapport secret» est diffusé à l'étranger, via la CIA, et publié intégralement. Mais il circule aussi à l'intérieur du pays, sans être discuté. Ainsi Nikita Khrouchtchev, un intime de Staline devient l'homme de la déstalinisation.

Mais monsieur K c’est aussi :

 

  • L'homme de l'espoir et de la répression en Hongrie

 

  • L'homme qui a dit oui à la construction du mur de Berlin

 

  • L’homme de la reculade à Cuba

 

Mais c’est aussi : l’homme de la chaussure à l'ONU

 

«Monsieur K» était un personnage haut en couleur, qui menaçait, haranguait les foules, improvisait. Mais il était aussi connu pour ses sautes d'humeurs -alternant colère et hilarité- et ses réactions imprévisibles.

 

Son légendaire esclandre, lors de l'Assemblée générale des Nations-Unies le 12 octobre 1960 a marqué les esprits. Nous sommes en pleine guerre froide et c’est le début de décolonisation – les États-Unis et l'Union soviétique souhaitent étendre leur influence sur ces nouveaux pays. Nikita Khrouchtchev, pourtant pourfendeur de «l'impérialisme américain», est furieux lorsque le chef de la délégation des Philippines, condamne vivement à la tribune la tutelle de l'U.R.S.S. sur les pays de l'Est. Le correspondant de l'A.F.P rapporte que pour manifester son mécontentement, le leader soviétique retire l'une de ses chaussures pour frapper son pupitre «avec un maximum d'effet». Une réaction qui détonne dans ce lieu où l'ambiance est traditionnellement feutrée.

 

Alors que le représentant des Philippines Lorenzo Sumolong venait de critiquer la politique internationale de l’URSS, Nikita Khrouchtchev s’en est pris à ce dernier, le traitant de « crétin, larbin et de laquais de l'Impérialisme ». Comme aucun cliché n’a été pris de l’incident, plusieurs médias de l’époque ont publié une fausse photo, où la chaussure a été ajoutée par montage.

 

Fake news in 1960

 

 

Ajouter ou enlever une photo était monnaie courante en ces temps jouissifs comme diraient les adorateurs du c’était mieux avant.

 

Tout ça pour en arriver au kamut, très ancienne variété de blé, qui revient aujourd’hui de plus belle.

 

Qu’est-ce que le kamut ?

 

Pour la petite histoire, le Kamut, en fait le blé khorasan, était cultivé dit-on dans le Croissant fertile. C’est un vieux mot égyptien, qui signifie : « blé ».

 

Décrit par John Percival en 1921, ce grain ancien provient probablement du Croissant fertile et tire son nom commun de la province historique de Khorassan qui comprenait une grande partie du nord-est de l'Iran et s'étendait en Afghanistan ainsi qu'en Asie centrale, jusqu'au fleuve Oxus (Amou-Daria). Certains scientifiques turcs ont suggéré qu'il pourrait être originaire d'Anatolie.

 

Le blé khorasan aurait été réintroduit dans les temps modernes grâce à un aviateur américain, Earl Dedman, qui a envoyé en 1949 quelques grains de blé d'Égypte à son père dans le Montana (États-Unis), qui les a multipliés.

 

Selon une légende, ces grains proviendraient de la tombe d'un pharaon égyptien, d'où le surnom américain de King Tut's Wheat (blé du roi Toutankhamon)

 

 Selon une autre légende, Noé aurait emporté ce grain dans son Arche, ce qui lui a valu le surnom de « blé du prophète ».

 

Enfin, en Turquie, il est surnommé « dent de chameau » en raison de sa face dorsale bossue ou, plus probablement, parce qu'il ressemble à une dent de chameau.

 

Le blé khorasan était probablement cultivé à petite échelle et à titre privé au Proche-Orient, en Asie centrale et en Afrique du Nord. Cependant, il n'a pas fait l'objet d'une production commerciale jusqu'à récemment.

 

À l'arrivée du grain aux États-Unis en 1949, il ne suscita pas grand intérêt et tomba en désuétude. En 1977, Mack et Bob Quinn, deux agriculteurs du Montana, décidèrent de cultiver ce grain ancien. En 1990, la variété a été officiellement reconnue par le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) sous le nom de 'QK-77'10, tandis que les frères Quinn l'enregistraient sous la marque «Kamut».

 

L’histoire raconte que le blé khorasan est celui des Pharaons, le mythe est lancé !

 

Le kamut est un cousin du blé dur et contient entre 20 à 40% des protéines de plus que le blé moderne. Par sa forte teneur en magnésium et en zinc, il est un excellent remède antifatigue. Il possède également d’importantes richesses en glucides, lipides et potassium, ce qui lui confère une valeur nutritionnelle élevée.

 

Mais surtout, le kamut est cultivé exclusivement en agriculture biologique, ne subissant ainsi aucune modification générique et aucun additif…

 

Mais pour autant, est-ce que le kamut est sans gluten ?

 

Eh bien non, car le kamut contient du gluten ! Certes, en faible quantité, mais il en contient quand même.

 

Pour les cœliaques, les vrais qui ne peuvent absorber du gluten, le kamut n’est pas une alternative au blé, il est donc nécessaire de le bannir de son alimentation.

 

En revanche, pour les sensibles, d’après une étude de l’IFFA (International Food Allergy Association) réalisé aux Etats Unis, 70% des personnes sensibles supportent mieux le kamut que le blé moderne… mais cela dépend de chacun !

 

Il faut donc essayer pour être fixé.

 

Je consomme du pain kamut et des pâtes kamut de temps en temps, non par religion mais parce que c’est bon.

 

Résultat de recherche d'images pour "le voyage de khrouchtchev aux usa video"

 

Pour l’Histoire rappelons que lors de son séjour de 13 jours aux USA du 15 au 28 septembre 1959, qui se passionnait pour l’agriculture visitera une station expérimentale agricole dans le Maryland, d'une ferme de l'Iowa, le grenier à blé des USA.

 

Pour donner à son voyage un aspect plus spectaculaire, il fait envoyer sur la lune une fusée soviétique qui atteint son but le 13 septembre. Khrouchtchev effectue une véritable tournée. Accueilli le 15 septembre à la base militaire d'Andrews par le président américain Eisenhower, il se rend à Washington, à New York, où il prononce, le 18 septembre, un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, puis à Los Angeles, San Francisco, Des Moines et Pittsburgh. Khrouchtchev mêle entretiens diplomatiques et visites: celles d'une station expérimentale agricole dans le Maryland, d'une usine IBM à San Francisco, d'une ferme de l'Iowa ou d'une usine à Pittsburgh. La population américaine lui réserve dans l'ensemble un bon accueil. Son séjour s'achève sur deux jours d'entretiens avec Eisenhower à Camp-David.

Partager cet article

Repost0

commentaires

puskas 02/05/2019 09:15

"Le 24 février 1954, à la fin du XXe congrès du Parti communiste, " Juste une petite coquille, c'est 1956 et non 1954.

JACQUES BERTHOMEAU 02/05/2019 10:11

merci les lecteurs attentifs sont une denrée rare

pax 02/05/2019 06:44

Le K c'est aussi une nouvelle de Dino Buzzati qui illustre les conséquences que risque celui qui reste sur son quant à soi et refuse de faire face à son destin. C'est un peu ce qui se passe lors des rencontres entre grande puissance ou chacun a peur de l'autre.
M.K, pour sa part, ne manquait pas d'humour ( vache ) . Il suffit de voir son sourire quand il offre au président Eisenhower la réplique des symboles soviétiques déposés sur la lune par Luna 2. Il faut rappeler qu’à cette époque l’Amérique et la Nasa sont en plein marasme en ce qui concerne la conquête spaciale .

pax 02/05/2019 10:51

Certes, certes Cher Taulier, je n'en ai jamais douter .Mais faudrait pas oublier qu'en 2008 et 2011 je n'étais pas encore né. Plus de 10 ans de chroniques à exploiter quel boulot, même pour un forçat du commentaire.

JACQUES BERTHOMEAU 02/05/2019 10:13

Allons Pax y'a de la ressource chez moi

http://www.berthomeau.com/article-18720714.html

http://www.berthomeau.com/article-le-syndrome-du-k-mes-2-k-et-deux-k-de-chute-75014597.html

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents