Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 06:00
Elle mangeait debout chez Ikea des nuggets au poulet en forme de donuts « Rien de tel qu’une visite au Sandwich & Snack Show pour découvrir notre part d’ombre. »

Bienvenue sur le Sandwich & Snack Show

 

Le Sandwich & Snack Show est le salon de référence des professionnels de la restauration rapide et du snacking.

 

UN CONDENSÉ DE NOUVEAUTÉS ET UN VRAI RÉVÉLATEUR DE TENDANCES !

 

Couvrant tous les métiers du snacking (produits alimentaires, boissons, emballages, équipements, services, technologie, etc.

 

C’était du 1 avril 2019 au 2 avril

 

Qu’en penser ?

 

« Ceux qui étudient les chiffres des chaînes de nourriture à emporter (6,6 % de croissance en 2018) sont les mieux placés pour savoir qu’on ne vit pas du tout comme on voudrait (se) le faire croire. Qu’importent les discours sur les exigences de la clientèle, on y découvre toujours plus de manières de manger plus gras, plus sucré ou plus emballé.

 

On nous répétait que les nouvelles générations voulaient manger du chou kale dans toutes les salades, on y découvre des nuggets au poulet en forme de donuts, des cookies de 20 centimètres de large.

 

 « On a démocratisé le produit sushi avec du Nutella », annonce Alexandre Maizoué, de Planet Sushi

 

C’est au Sandwich & Snack Show qu’on apprend qu’Ikea est le 13e restaurateur de France. C’est ici que l’on découvre que, tranchés, les churros pourraient servir de base à des sandwichs ou que le kouign-amann, servi en miniatures, pourrait se grignoter toute la journée. C’est là aussi que l’on croise des gens qui portent des sacs publicitaires imprimés de visages d’enfants et du message « Pour eux l’important c’est le cadeau ». Rien de tel qu’une visite au Sandwich & Snack Show pour découvrir notre part d’ombre.

 

La restauration rapide se porte bien

 

CHRONIQUE

Guillemette Faure

Chronique. Le Sandwich & Snack Show, salon des professionnels, donnait la tendance du marché du fast-food à la porte de Versailles, à Paris, le 1er avril. La chroniqueuse de « M » y était.

 

ICI 

 

Snacking 2019, les 10 nominés sont :

 

EGG FACTORY : Egg Factory est un restaurant «gourmet fast food» ayant comme spécialité le bun aux œufs @eggfactory75

 

FREDDY'S BBQ : Le barbecue traditionnel américain revisité, en vente à emporter et consommation sur place @freddysbbq

 

GEMUSE – Berliner Kebap : Des recettes originales, une broche maison 100 % poulet mariné, un pain frais, un mélange spécial de légumes grillés...

 

LE CAFE JULES : Implanté au pied du Printemps, le café Jules réinvente le hot dog à la française.

 

MAGNA STREET FOOD : Des pizzas pliées et roulées, en mode vente à emporter dans la pure tradition napolitaine @magnastreetfood

 

MAME KITCHEN : Une cuisine gourmande majoritairement végétale, accompagnée de délicieuses viandes, poissons ou tofu, imaginée par des chefs afin de séduire les flexitariens

 

MARXITO : La street food revisitée par le chef Thierry Marx, fruit de la rencontre avec le designer Ora Ito

 

MASSA : 3 chefs, 3 nationalités, 3 cultures différentes mais une passion commune : la cuisine

 

PERE & FISH : Le nouveau concept parisien de burgers gourmets à base de poissons frais

 

RENDEZ-VOUS : Bocuse Original Comptoir, dans le respect des valeurs de Paul Bocuse

 

Le secteur HCR, poids lourd de la franchise, surperforme grâce à la restauration rapide

 

Le secteur HCR a totalisé en 2018, selon la FFF, 354 réseaux (contre 347 en 2017) pour 9 278 points de vente (+5,2 %) et un chiffre d’affaires de 10 Mds€ (+10 %). En part relative du secteur de la franchise, le secteur HCR pèse, en 2018, 17,7 % en nombre de réseaux et 16 % en chiffre d’affaires. La restauration rapide continue son ascension portée par la multiplication de nouveaux concepts (burger, sandwich, healthy et/ou bio, world food, coffee shop, tacos...) et l’accessibilité des investissements pour les porteurs de projets de création d’entreprise (avec un apport personnel requis allant de 50 000 à 200 000 €). Elle regroupe 223 réseaux (5 réseaux supplémentaires par rapport à 2017) pour 5 676 franchisés en 2018 (+355 franchisés par rapport à 2017) et génère un chiffre d’affaires de 5,40 Mds€ (+15,6 %).

 

Les bras m’en tombent et je ne peux plus frapper sur mon clavier alors je lance un appel de détresse : et le vin dans tout ça ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 26/04/2019 08:50

Part d'ombre et/ou schizophrénie ?
Car, en même temps, selon le mot d'ordre plus que jamais d’actualité de notre proxénète bourré ( Mac rond ) de président, fleurissent les pubs de " Comme j'aime ! " et autres produits ou processus destinés à nous faire maigrir ! Tout cela semble fonctionner selon le principe mis en évidence par Pierre Lazareff dans le journalisme : une fausse nouvelle puis un démenti cela fait deux nouvelles. Que voilà de belles et bonnes activités qui contribuent à l’accroissement de ce sacro saint PNB.
Cependant, à force de créer des obèses, cette industrie va se retrouver dans la situation des cigarettiers. C’est à dire être, jusqu'alors, la seule industrie ,avec celle des narco trafiquants, qui se voient dans l’obligation de renouveler sa partie de clientèle dont la disparition et en relation directe avec leur activité mortifère. ( 79000 décès/an/France par le tabac)
Et pendant ce temps là, il y en a ,en toute bonne fois et plein de bonne volonté, qui s'échinent à obtenir la mise en place d'échelle de qualité nutritive sur les productions de l'industrie agroalimentaire dealées par la GD. J’me marre, j’en rit encore. Ne sont ils pas mignons ces angelots ?
Les bras t'en tombe mon pauvre Taulier, moi j'ai envie de vomir rien qu’à voir l’image illustrant ta chronique ou celles accompagnant l’article à lire « ici » ou à respirer les arômes synthétiques vaporisés prés de ces étals de bouffe, pour mieux achalander le passant. Vomir ? Je suis sur que ce qui sera régurgité fera des photos aussi ragoutantes que les photos précitées.
Et le vin ? Mais dans un pareil environnement sacrilège, rendons lui une de ces fonctions élémentaires, à la hauteur du sujet : une cuite mais en harmonie avec ce type de bouffe une biture express. Oh pardon , un « bringe drinking »
Non mais !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents