Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 07:00
David Merveille le bruxellois porte vraiment bien son nom, son Hello monsieur Hulot est un beau cadeau, une pépite…

Quand il pleut sur Paris, soit je me terre en mes appartements de petit bourgeois, de vieux bobo amorti, profiteur d’une retraite non méritée, pour me gaver de livres, soit j’erre dans les allées de mes librairies fétiches pour emplir ma besace afin de pouvoir soutenir un siège puisque certains révolutionnaires en chambre, qui frappent leurs claviers debouts, nous annoncent le retour du grand soir (j’ai des bougies, des allumettes, un stock des sardines à l’huile, de l’eau, des biscuits de campagne…)

 

Et bien entendu, j’ai du vin.

 

En attendant l’irruption de la Révolution, oui, je baguenaude, je divague, je flâne, je maraude, je batifole, je rôde, je folâtre, je vagabonde, tel un mort de faim.

 

Oui je l’avoue je dépense mes sous, avec les livres je suis cigale, panier percé, je ruisselle, je préfère léguer des livres que des paquets d’actions ou d’obligations… Ha, qu’elle était belle la rente Pinay qui permettait de mettre le pépé au frais, avant la mise en bière, d’en acheter pour échapper aux droits de succession.

 

Légère digression :

 

On prête, par exemple, un mot, un de plus, au général de Gaulle. Son jeune ministre des Finances, décidé à lancer un emprunt, aurait demandé au général le droit de lui donner son nom. Il y aurait eu, en France, l'emprunt Giscard d'Estaing, comme il y a eu l'emprunt Pinay. En plein conseil des ministres le général de Gaulle aurait répondu : « C'est un beau nom...d'emprunt. »

 

Je divague mais jamais je ne suis sorti d’une librairie les mains vides.

 

Il est des jours de grande et belle moisson, d’autres de vaches maigres, de rares déceptions, et puis soudain une pépite.

 

https://www.lerouergue.com/sites/default/files/styles/article-cover/adaptive-image/public/catalog/cover-images/9782812601279.jpg?itok=oEpYpB7t

Publié au Rouergue en septembre 2012

 

C’est un très beau livre

 

 

« Entre poésie et humour, elles font la part belle à Monsieur Hulot. Ce personnage, qui paraît trop grand avec son pantalon trop court, traverse la vie en l'égayant. Il nous emmène à travers des balades enchantées, d'où il fait sortir du merveilleux du quotidien : un passage piéton devient un saut d'obstacle, un salon de thé un saloon, la rue une zone pour une bataille de boules de neige... »

 

David Merveille

 

David Merveille vit à Bruxelles et travaille principalement pour la presse, l’édition jeunesse et la publicité. Fin connaisseur et amateur des films de Jacques Tati, il est l’auteur au Rouergue, entre autres, de trois albums inspirés du personnage de M. Hulot : Le Jacquot de M. Hulot, Hello M. Hulot ! et Monsieur Hulot à la page. Il travaille actuellement à la réalisation d’un film d’animation mettant en scène M. Hulot.

 

Pour la chronologie :

 

  • En 2006 Le jacquot de monsieur Hulot

 

  • En juin 2012 Monsieur Hulot s'expose

 

  • mai 2015 Monsieur Hulot à la plage

 

  • En avril 2019 va paraître : Hulot domino

 

ICI 

 

https://www.lerouergue.com/sites/default/files/styles/article-cover/adaptive-image/public/catalog/cover-images/9782812607530.jpg?itok=G1BbQF51

https://www.lerouergue.com/sites/default/files/styles/article-cover/adaptive-image/public/catalog/cover-images/9782812604096.jpg?itok=3K24gKNS

Le jacquot de m. hulot

https://www.lerouergue.com/sites/default/files/styles/article-cover/adaptive-image/public/catalog/cover-images/9782812617409.jpg?itok=wFr--PwP

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 24/03/2019 08:50

A les digressions du Taulier ! Sans elles la mouche du coche serait bien en peine d'apporter son "comment taire" à des chroniques complètes et bien documentées sur des sujets souvent ignorés.
Ainsi aujourd'hui " Schiesscar " ou " Saüeautobus " ( enfoiré d'autobus ) comme il a été dénommé, en Alsacien dans la célèbre revue satirique annuelle du Barabli ( parapluie ) de Germain Muller par ailleurs adjoint au maire des mandatures Pflimlin ( Régulièrement traduit " Petite prune " par le Canard Enchainé *)
Il faut savoir que si l'accordéoniste amateur de titre nobiliaire hérité des savantes manoeuvres de grand papa Bardoux s'appel Giscard d'Estaing, son nom complet devrait être Valéry Giscard d'Estaing de la Tour Fondue de peu. En effet, avant de demander à relever le nom de l'Amiral d'Estaing, avec le ridicule d'un bourgeois gentilhomme le grand père avait porté son dévolu sur le tire de la Tour Fondue que lui a refusé l'ultime descendant. Cette toquade, avec l’assurance des gens fortunés, était portée haut par son initiateur qui répondait aux lazzis qu’on pouvait bien rire et se moquer aujourd’hui mais que dans un siècle…
Dans tout les cas cela fait de notre vingtième président de la république assoiffé d’honneurs un président en toc (il voulût être Franc Maçons mais y renonça car il entendait être reçu Maître sans suivre la voie initiatique. Il voulut intégrer la très fermée Société des Cincinnati au motif que « son ancêtre » L’amiral d’Estaing en faisait partie : l’entrée lui fut refusée.)
Chacun appréciera à sa juste valeur ses talents d’accordéoniste et d’écrivains qui pourtant lui value d’entrée à la comédie, pardon l’Académie Française (je ne sais pas pourquoi c’est le mot comédie qui devança les clics du clavier) Du toc on vous dit, du Toc !

* Le Canard a l’art de traquer le ridicule et nous le faire partager. Nous avons en Alsace, dans le ravissant Val de Villé (micro climat des plus intéressant) une charmante bourgade nommée
Breitenbach. On ne sait pourquoi, un beau jour le maire proposa à la population de franciser le nom du village et de l’appeler « Large rivière » Le Canard, enthousiaste suggéra qu’il fallait aller plus loin et que le nom du maire, lui aussi devait être franciser et Monsieur Dillenseger s’appeler désormais Scieur de Planches (et non Sieur, bien sur)

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents