Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2018 7 30 /12 /décembre /2018 07:00
« Je souhaite la victoire de l'Allemagne parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s'installerait partout ! » Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, le 22 juin 1942.

Dans ce discours prononcé à une charnière de la guerre (Stalingrad), Laval disait aussi : « Nous devons épuiser tous les moyens pour trouver les bases d'une réconciliation définitive. Je ne me résous pas, pour ma part, à voir tous les vingt-cinq ou trente ans la jeunesse de nos pays fauchée sur les champs de bataille. Pour qui et pourquoi ? ». Et puis : « On parle souvent d'Europe, c'est un mot auquel, en France, on n'est pas encore très habitué. On aime son pays parce qu'on aime son village. Pour moi, Français, je voudrais que demain nous puissions aimer une Europe dans laquelle la France aura une place qui sera digne d'elle. Pour construire cette Europe, l'Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques...»

 

Malgré le bien-fondé apparent de l'argumentation, ce texte sera retenu à charge contre Laval à son procès pour « haute trahison». On ne pactise pas avec « la bête immonde». Le chef du gouvernement de Vichy sera fusillé le 15 octobre 1945.

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 30/12/2018 08:16

On ne juge pas les décisions prises par ces temps de bruits et de fureurs que furent les prémices, le déroulement et la fin de la deuxième guerre mondiale;elles sont irréductibles à l'aune des critères contemporains établie avec tout ce qui a été mis à jour depuis. Attention, je ne cautionne pas ni ne juge. Je me contente d'expliquer et de chercher à comprendre.
Je me souviens d’un article relativement récent de Guy Konopnicki, dans Marianne.Il condamnait sans appel les jeunes Alsaciens, annexés, comme en 1970 et non occupés comme le reste des Français, qui s’étaient « engagés » dans la l’armée allemande au lieu de fuir, de gagner les réseaux de la résistante (en 1940 !?) Il oublie les sanctions qui alors s’abattaient sur les familles (internement au camp de Natzwiller par exemple) On oublie aussi le statut de « fille ainée » de l’Eglise comme on qualifiait alors une France très pratiquante et à laquelle depuis la révolution russe on faisait peur en stigmatisant son plus grand et dangereux ennemi le communiste cet homme au couteau entre les dents.
Comment ne pas croire, alors que les allemands souvent présentés comme le rempart contre ce léviathan des temps modernes , par leur chasse radicale des communistes ,ne présentent pas un intérêt pour servi sa foi. Au départ la division SS Charlemagne (et non Das Reich qui commis ce crime contre l’humanité à Oradour) ne combattit que sur le front de l’est avant la débâcle générale des derniers mois, ce qui pouvait conforter les décisions prises, assurés qu’ils étaient de ne pas combattre des Français.
On oublie également ce qu’était la France profonde essentiellement agricole d’avant guerre (en 1936 un peu moins de la moitié de la population était rurale. On est loin de la population urbaine d’aujourd’hui avec ses moyens d’informations et d’échanges propres à ces concentrations de population. )On rapporte cette anecdote vécue par un jeune juif en cavale pendant cette guerre. Il frappe à la porte d’une ferme isolée et demande à être caché pour la nuit. La fermière ouvre te lui demande s’il est résistant. Il répond non je suis juif. Elle se retourne alors vers son mari : Tu te rends compte si jeune et déjà juif. ! Voilà, c’est tout !
Et tant pis pour les affirmations à postériori, pleines de suffisance du genre : moi j’aurais fait… Peut être les mêmes que, dans d’autres circonstances vous lancent des « y qu’a – faut – qu’on » comme on vous abreuve d’injure.

JACQUES BERTHOMEAU 30/12/2018 08:28

cette chronique ne concerne que Pierre Laval qui a assumé à son procès bâclé ses choix....

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents