Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 07:00
Pour moi Bella Ciao c’était le chant emblématique des saisonnières des rizières de la plaine du Pô et des «partigiani» antifascistes de 1944, pas le tube de l’été 2018 de Maître Gims

La petite Sheila, emblème des yéyés en couche-culotte, chantait en 1963, « Papa, papa, papa, t'es plus dans le coup, papa… », cette œuvre  impérissable de Jil et Jan fit un tabac au hit-parade et fit l'objet d'un Scopitone (clip de l'époque).

 

Nos mouflets et nos mouflettes pourraient la reprendre à mon propos en changeant papa par papy s’ils ne trouvaient pas les paroles de cette bluette ringardes. En cela ils n’auraient pas tort.

 

Pourquoi diable sortir de la naphtaline ce monument de niaiserie ?

 

Tout simplement parce que l’autre jour une jolie petite mouflette de 3 ans et demie, Raphaëlle, fille d’une belle amie, s’est mise à chanter dans le ton Bella Ciao avec des bouts de paroles en français.

 

Étonnement du militant amorti que je suis.

 

Pour moi Bella Ciao, au début du XXe siècle, était un chant entonné par les saisonnières des rizières de la plaine du Pô pour se donner du cœur à l’ouvrage. En 1944, les « partigiani » antifascistes conservent la mélodie et changent les paroles pour transformer la complainte en un hymne à la résistance.

 

Yves Montand, Lenny Escudero ou Thomas Fersen, l’ont chanté sans que l’intégrité du texte ne soit écorchée.

Des dinosaures disparus à tout jamais depuis l’enterrement du XXe siècle pour ces addicts de séries sur écrans plats.

 

Eux, c’est sur Netflix qu’ils ont découverts ce chant emblématique grâce à ou à cause de la série espagnole La Casa de Papel, histoire d'un groupe de braqueurs sympathiques qui résistent à la police dans cette série à succès en 2017.

 

Là-dessus, deux reprises : l’une, version électro du DJ Hugel (feat. El profesor), et l’autre, plus variété, du collectif Maître Gims, Vitaa, Dadju, Naestro et Slimane, se mettent en ligne.

 

Succès de l’été 2018 !

 

 Dans la version de Maître Gims, Vitaa se retrouve à chanter des couplets tels que « Tu m’as tant donné, j’attends ton retour » - qui n’ont plus grand-chose à voir avec les paroles en italien…» comme l’écrit un critique :

 

« Qu’importe, il y a de grandes chances (de grands risques) pour que cela devienne un tube du printemps, voir, de l’été. Destin fabuleux d’une chanson qui a traversé les décennies pour faire sautiller des vacanciers en tongs dans les campings du sud de la France. »

 

Et voilà le travail !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Annie Servant 25/11/2018 11:18

Mon arrière grand-mère était une "mondine", son fils, mon grand-père a quitté l'Italie alors que Mussolini mettait la main sur le pays. Depuis 7 ans je chante avec ma chorale les deux versions de Bella Ciao, le public s'enflamme toujours pour la version "partisans", celle des mondine les surprend. Ce matin en écoutant cette mélodie marchandisée, les larmes et la colère sont venues en moi. Je ne sais plus ce qui est important, les mots ont sûrement perdu leur sens, le plus important c'est la récupération de la mélodie pour quoi ? pour danser et faire du fric !

jean-yves 25/11/2018 10:27

https://www.youtube.com/watch?v=_taXcwg53ao

https://www.youtube.com/watch?v=V_MQ6At52Yc

pax 25/11/2018 08:25

Il en va de ce chant comme de toute chose : la récupération ( soit dit en passant la seule récupération de ce monde productiviste incapable de vraiment récupérer autre chose) Il y a ,comme ce chant, d'autres tout aussi empreint d'histoire et connu de beaucoup, sans savoir exactement de quoi il retourne, "El Deguello". Musique militaire cruelle annonçant qu'il ne sera fait aucun prisonnier. Il deviendra aussi emblématique des révoltes/révolutions en Amérique du sud ou d'indépendance comme au Mexique.Dans une autre mesure " El Condor passa " qu'on ne connait plus que dans sa version récupérée. On en entend El Deguello , ré-arrangé ,dans les film Alamo et Rio Bravo avec John Wayne. A quand son apparition dans les discothèques comme ironise le Taulier ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents