Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 06:00
Lorsque Pierre Larousse donnait sa définition de la p… dans son Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle (1874)

LAROUSSE PIERRE dans  ICI 

(1817-1875)

 

« D'abord instituteur, puis directeur de l'école primaire supérieure de Toucy (Yonne) où il est né, Pierre Larousse vient en 1840 à Paris dans le but d'approfondir ses connaissances en pédagogie et en lexicologie. En 1852, il crée avec Augustin Boyer (1821-1896) une maison d'édition, la Librairie Larousse et Boyer, qui publie une collection de manuels pédagogiques conçus en grande partie par Larousse lui-même et qui visent à améliorer l'enseignement de la grammaire (Traité complet d'analyse et de synthèse logique, 1852 ; Grammaire complète syntaxique et littéraire, 1868, etc.). Il crée également deux périodiques, L'École normale (1858-1865) et L'Émulation (1862-1864). Sa passion de la lexicologie l'amène en 1856 à publier un Nouveau Dictionnaire de la langue française, qui deviendra plus tard le Petit Larousse. Dans cet ouvrage qui se veut facilement consultable, l'association de notices à caractère lexicologique et encyclopédique prépare ce qui sera son grand œuvre : le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, qui va s'efforcer de présenter de manière organique les connaissances de son temps. L'ouvrage paraît entre 1864 et 1876, sous forme de fascicules à 1 franc, et connaît un énorme succès. Malgré l'épuisement et la maladie, Pierre Larousse va mener à bien son grandiose projet, où l'ampleur des domaines abordés va de pair avec une grande liberté de ton ainsi qu'un constant souci de didactisme et d'humanisme, très en phase avec les conceptions de l'école laïque de Jules Ferry. Dans sa composition, ses choix et son écriture (Pierre Larousse est aussi l'auteur de nombreux articles, notamment dans le domaine littéraire), le Grand Dictionnaire universel constitue un document indispensable pour qui veut approcher l'histoire culturelle du milieu du XIXe siècle. »

 

« Démocrate et républicain engagé, admirateur d'Auguste Comte et de Pierre-Joseph Proudhon, Pierre Larousse fait de son Dictionnaire un outil de la vulgarisation républicaine et le fer de lance de la pensée éclairée de son siècle. »

 

« À vrai dire, les opinions de cet homme qui croyait au progrès et se voulait détaché des préjugés ne sont pas toujours exemptes d'un moralisme un peu étroit. Comme l'un de ses maîtres à penser, Proudhon, il lui arrive de se faire moraliste, et même moralisant, passablement puritain, partisan certes d'une morale laïque, mais plutôt traditionnelle. »

 

PÉDÉRASTIE

 

La pédérastie active laisse aussi des signes d’un autre genre, qui consistent dans la conformation de la verge. Les dimensions de cet organe, dit M. Tardieu *, chez les individus qui se livrent à la sodomie, sont ou très-grêles pou très volumineuses ; la gracilité est la règle très générale, la grosseur la très rare exception, mais, dans tous les cas, les dimensions en sont excessives. La forme quand la verge est petite, rappelle absolument celle du même organe chez le chien. Elle est large à la base et va en s’amincissant jusqu’à l’extrémité, où elle est très effilée. Lorsque le pénis est très volumineux, il ne diminue point graduellement de la base au sommet ; c’est l’extrémité du gland qui est effilée, allongée, démesurément, et, en outre, la verge est tordue sur elle-même dans le sens de la longueur, de sorte que le méat urinaire, au lieu de se trouver dans le sens vertical, se dirige obliquement à droite ou à gauche. Ces déformations proviennent évidemment, dans le premier cas,  de la forme infundibulliforme de l’anus, sur laquelle la verge se moule en quelque sorte, et, dans le second cas, la torsion est produite par la résistance du sphincter anal, que la verge, trop volumineuse, ne peut traverser que par un mouvement de vis ou de tire-bouchon. »

 

  • Cette dernière information justifie cette chronique sur un site dédié au vin.

 

  • Que c’est beau la science !

 

  • Le diable se niche dans les détails « Der Teufel steckt im Detail » Friedrich Nietzsche

 

 

*Ambroise Tardieu, professeur de médecine légale à la faculté de Paris. L’éminent professeur divise son travail en trois parties distinctes : la première porte sur les outrages publics à la pudeur, et ne contient que quelques indications très-sommaires ; la seconde a pour objet le viol et les attentats à la pudeur ; dans la troisième, il s’occupe de la pédérastie et de la sodomie.

Pierre Larousse

 

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle - As-At

Administration du grand dictionnaire universel, 1866 (1, part. 3, p. 890-891)

ICI 

 

Étude médico-légale sur les attentats aux mœurs est un monument de l’homophobie médicale : Tardieu y fait de l’homosexuel un véritable monstre, créant ainsi une tératologie qui sera ensuite enseignée dans les facultés de médecine pendant un siècle.

 

« Les contradictions abondent sous sa plume : le souci de scientificité clinique s’accompagne à chaque page de la rhétorique de la dépravation ; la thèse de l’innéité de la pédérastie va de pair avec celle du vice, c’est-à-dire du choix immoral. Tardieu illustre combien la médecine comportementale du XIXe siècle, supposément positiviste, pouvait être tributaire du préjugé, notamment religieux. »

 

ICI 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 07/10/2018 08:33

Ou vas tu chercher tout ça primesautier et malicieux Taulier? Mais ne crois pas que tu va t'en tirer comme ça avec des chroniques " de dingue " se terminant par une pirouette tirée par les cheveux mais pleine d'humour, ce qui est l'essentiel même si, avec un gros clin d'oeil tu te paye notre fiole.
Faut pas pousser quand même, rectifie le tir svp. Et si le diable est dans les détails, nous ne sommes pas prêt de tirer le diable par la queue pour ce qui concerne tes livraisons tant elles sont abondantes au point de tirer au flanc pour ne pas rester court. En l'état pas de crainte d'avoir à tirer nos mouchoirs
devant une éventuelle panne sèche et ou le syndrome de la page blanche.C'est cette régularité qui t'assure les tirages qui sont les tiens. Quand à moi, cessons de tirer à la ligne et tirons nous vite fait de ce commentaire tout en tirant ma révérence en espérant quand même avoir tiré mon épingle du jeu. Tirez en les conclusions que vous voudrez. So long '

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents