Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2018 7 19 /08 /août /2018 06:00
Au secours François Hollande 2022 revient !

Les yeux de l’amour, les yeux de Chimène « … je le vois quand on sort, c’est qu’il y a une vraie attente, beaucoup de gens espèrent son retour. » L'aveuglement paradoxal de ce regard de Julie Gayet sur François Hollande : « Un seul regard de l'être qu'on aime équivaut à douze années de bonheur. » transforme un succès de librairie de son livre Les Leçons du pouvoir, publié le 11 avril, qui a dû être réimprimé dix fois, le tirage initial de 70.000 étant finalement doublé. Près de 100.000 exemplaires ont été vendus, selon un proche de François Hollande. L'ouvrage devrait être publié en livre de poche l'année prochaine, augmenté d'un ou deux chapitres où François Hollande essaiera de « tirer tout le miel de ses rencontres » durant sa tournée de promotion. La plus longue séance de dédicaces, à Saint-Brieuc, a duré... 8h30, plus de 1.000 personnes étant venues à la suite du "buzz" autour de la signature du livre dans le centre culturel Leclerc de Plérin (Côtes-d'Armor).

 

 

Selon son entourage, il a rencontré près de 21.000 personnes dans 56 villes en trois mois. L'ancien chef de l'Etat aura tenu en tout soixante séances de dédicace dans 48 départements. En moyenne, il a rencontré à chaque fois 350 à 400 personnes, échangeant avec chacune environ trois minutes, précise son entourage.

 

Alors, François Hollande 2022 ?

 

 

Au recto, le portrait de l’ancien président encadré par le slogan "Hollande 2022". Au verso, quelques lignes : "Qui a tenu face aux attentats? Qui a rétabli les comptes publics? Qui a inversé la courbe du chômage? C’est François Hollande. L’histoire n’est pas terminée." Ce tract, de jeunes gens vous le mettront peut-être en main dimanche, si vous passez vos vacances dans le Puy-de-Dôme. Les 21 et 22 juillet, ils le distribuaient sur deux marchés de Marseille (Bouches-du-Rhône). Fin juillet, ils frappaient aux portes de la commune de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Effet de surprise garanti. C’est d’ailleurs l’objectif : tester la réaction des Français.…

 

Revenir !

 

Redevenir président de la République ?

 

Mission impossible !

 

Là où Giscard et Sarkozy ont échoué, Hollande peut-il réussir ?

 

Pour l'historien Christian Delporte, « le niveau de condamnation morale, au moment du départ, détermine le retour en politique. L'âge aussi est un autre critère. »

 

 Selon le chercheur, seul le général De Gaulle a réussi à revenir : « Le général De Gaulle symbolise l'homme providentiel. Son retour est improbable. Il quitte le pouvoir en 1946, rate le créneau d'un retour en 1947 puis en 1951. Et après cette date, il est fini. Il se retire, écrit ses mémoires, se coupe du monde. Six mois avant son arrivée au pouvoir, il est absent et sa cote ne dépassait guère les 17% d'opinions favorables. Et d'un seul coup, il y a le chaos et son nom émerge. C'est oublier qu'en coulisses, il a su agiter ses réseaux, les relais dans la presse via l'action d'Olivier Guichard [son chef de cabinet de 1951 à 1958, NDLR] sans oublier un fort activisme du côté d'Alger. Pour revenir, il faut avoir des amis qui doivent préparer le désir du retour. » Agiter ses réseaux pour monter qu'on existe encore, voici peut-être ce qu'essaie de faire François Hollande.

 

Lire VGE, l'éternel retour avorté et Sarkozy, la barrière de la primaire ICI 

 

Quelques remarques en vrac :

 

  • Hollande ne peut, ni adopter la tactique Giscard, reconquête de mandats, il n’y a aucune élection en vue,  de plus rien ne dit qu’il serait élu ; ni celle de Sarkozy, la reconquête du parti, il a  carbonisé le PS, de plus dans ce qu’il en reste il n’est pas majoritaire : voir l’échec de son grognard Le Foll.

 

  • Des élus PS il ne reste que les grands féodaux des régions, les sénateurs et les recasés européens, tout  ce petit monde, lors des futures échéances, voudra sauver sa peau et non faire une quelconque allégeance à un Hollande dévalué.

 

  • Hollande oublie qu’il a été coulé d’abord par les frondeurs et, qu’au premier tour des Présidentielles, tout ce beau monde ira se nicher dans les bras de Mélanchon, y compris les communistes ; alors au premier tour il risque fort de se retrouver, au mieux, quatrième, à la place qui a rendu Mélanchon dingo.
  • En 2022, le bilan de Hollande sera oublié, les cartes rebattues, c’est son fils Macron qui sera la clé du scrutin de premier tour : supputer sur les conditions de celui-ci, 4 ans avant l’échéance, relève de l’amnésie.
  •  

Certes en politique il ne faut jamais dire jamais mais 2022 c’est loin, très loin, mais comme Hollande ne sait rien faire d’autre que de la politique il faut bien qu’il s’occupe.

 

Tract «Hollande 2022» : au secours, Hollande revient? par  Arnaud Benedetti 

 

Arnaud Benedetti est professeur associé à l'Université Paris-Sorbonne. Il vient de publier «Le coup de com' permanent» (éd. du Cerf, 2017) dans lequel il détaille les stratégies de communication d'Emmanuel Macron.

 

« Ce tract au cœur de l'été vantant une éventuelle candidature de Francois Hollande en 2022 n'a sans doute pas le sens qu'à première vue nous serions tentés de lui prêter: un teasing un peu pathétique d'une aventure improbable. C'est vrai qu'à y regarder de près tant le timing que le message grandiloquent selon lequel «l'histoire n'est pas finie» prêteront inévitablement à sourire pour l'immense majorité de ceux qui à ce stade n'ont aucune envie de revoir un ancien Président dont la trace demeure pour l'instant celle d'une impuissance pataude. À l'aune de l'immédiat, qui est l'étalon incertain mais sans appel du jugement de l'actualité, le coup de com' est raté: il s'apparente plus à la farce de Maître Pathelin qu'à la bande-annonce d'un futur blockbuster. On s'interrogera sur une opération dont l'écho ne peut que rencontrer scepticisme et moquerie mais dont il faut bien admettre qu'elle s'inscrit manifestement dans une stratégie plus globale.

 

Voici des semaines que l'ancien chef de l'État sème, tel le petit-poucet d'une social-démocratie égarée dans la forêt du «nouveau monde» marketé, les cailloux de ce qu'il imagine être sa «remontada» dans les esprits et l'opinion. Son livre, long plaidoyer d'un quinquennat qu'il estime incompris, a été une première étape dans la quête de sa crédibilité perdue. Encore faut-il ne pas prendre un succès de librairie pour un capital politique mais les nombreuses ventes signifient que la marque Hollande peut encore susciter de l'intérêt, à défaut d'adhésion. Le pari, d'évidence, est loin d'être gagné mais attestons qu'il repose sur un semblant de ce qu'on pourrait appeler un carré magique. »

 

Hollande est obsédé par son bilan qu'il considère piétiné par une appréciation hâtive. L'ancien président spécule sur la maturation à venir de celui-ci.

Hollande force le trait, clivant toujours plus sa différence avec Macron dont il fut pourtant le géniteur politique.

Lire ICI

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents