Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 06:00
Les dégustations m’ennuient, certaines s’apparentent à un salon de précieux ridicules « pensez au quatrième nez : sentir le verre vide… »

Le 6 juillet  2012, j’ai participé, en tant qu’intervenant, aux premières Journées Internationales des Amateurs Éclairés de Vins au Château du Clos Vougeot. Y’avait sur le podium que des stars Bernard Burtschy, Pierre-Henri Gagey, Jacky Rigaud, Jean-Robert Pitte, Aubert de Villaine et Bernard Pivot et, j’y fus le vilain petit canard noir, l’ignare de service, l’iconoclaste pur jus, je déplus.

 

Ça j’en ai l’habitude, au 1er Davos du vin, où je fus aussi invité comme intervenant, le grand organisateur compris très vite que j’étais une erreur de casting.

 

Dans les deux cas, ça ne m’a ni dérangé, ni vexé, j’adore mettre mes gros sabots dans les beaux plats ; en revanche, être dans l’obligation d’y passer toute ma sainte journée, 2 au soi-disant Davos mais c’était à la villa d’Este, fut pour moi un sommet d’ennui, et je suis gentil et poli, ces amateurs éclairés ont l’art de tuer toute forme de convivialité, leur jargon en béton, leur prétention à une soi-disant objectivité scientifique, sont de véritables « tue-l’amour » du vin.

 

Triste !

 

Vous allez me dire que j’exagère, je suis prêt à en convenir, mais je vous propose de découvrir dans L'art de déguster, autrement ... cette fiche de DÉGUSTATION GEO-SENSORIELLE.

 

 

À vous de juger mais l’analyse de la texture de vin, moi le fils de couturière, m’a vraiment fait penser  aux « Précieuses Ridicules »

 

J’ai titré Précieux Ridicules car la gente masculine y est majoritaire et navigue, comme moi, dans le 3ième âge.

 

L’étoffe du vin, le toucher de bouche, la soie, le taffetas, le velours, l’organza, le tulle, la toile de jute

 

« Le tulle n'est pas « tissé »: il est fait de milliers de petits trous. L'organza, quant à lui, est tissé ce qui le rend donc beaucoup plus raide. En général on l'utilise sur les robes et non pour un voile. L'organza est beaucoup plus cher que le tulle. »

 

« Que diriez-vous… d’un défilé de mode, au cours de votre dégustation, où chacune des robes déclinera les vins dégustés et leur texture…ou encore de déguster en musique, en admirant une exposition d’œuvre… »

 

ICI 

 

« L’étoffe des Terroirs » vous invite à entrer dans l’univers de la dégustation des grands vins, autrement ... Convivialité, plaisir de goûter et d’apprendre, telle est notre devise.

 

ICI 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pax 04/11/2017 07:52

Bien vu Cher Taulier ! Aujourd'hui la barbe mais autrefois elles m'amusaient par ,effectivement, le ridicule et l'esprit de sérieux qui les caractérisaient. Le moment de bravoure étant les recherches d’arômes et ou s'établissaient les comparaisons les plus farfelues ou surréalistes.
J'attends avec impatience le moment ou seront crées des ateliers botanique ou il faudra rechercher les cépages dans les végétaux !
Pour ceux qui aime la rigolade Guy Renvoisé dans " Le Monde du Vin - Art ou Bluff " - -Éditions du Rouergue 1994 - présente un chapitre sur la dégustation qui mérite qu'on s'y arrête et qui bien sur conclut : Bluff. Il donne aussi des explications sur le pourquoi de la supériorité des dames et surtout leur modestie dans ce domaine, lorsqu'elles s'y prêtent , ce qui confirme le choix de notre Taulier pour ne parler que des " précieux "
Bravo Taulier pour ces critiques d'humeur. Peut être pourrais tu nous gratifier d'une chronique qui serait " la liste de ce qui me gratte le poil...ou plus."

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents