Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 06:00
Le chai du château d’Ô, saint-émilion grand cru classé A, était plein de corps étrangers (9)

(9) employer cette raclure de Touron pour une affaire de cette dimension c’est comme si tu demandais à Nabila de postuler à la médaille Fields

 

- Dis-moi pimprenelle tu dragues Houellebecq ?

 

- Boss vous déraillez, je lui ai glissé à l’oreille « Au métro Sèvres-Babylone, j'ai vu un graffiti étrange : « Dieu a voulu des inégalités pas des injustices » disait l'inscription. Je me suis demandé qui était cette personne si bien informée des desseins de Dieu. »

 

- « Extension du Domaine de la lutte » !

 

- Ce n’est pas une agence de recherches que tu devrais tenir Tarpon mais un think tank, vous êtes géniaux tous les deux. J’ai fait le bon choix…

 

- Qu’attends-tu de nous ?

 

- Que vous me disiez ce que vous pensez  de ce Pouilly-Fuissé 2003 du Domaine Valette ?

 

- C’est de la bombe j’en prends une caisse ! Adelphine dégainait toujours très vite.

 

S’ensuivi un vif débat sur les vins nature auquel participa Franck-Emmanuel. Adelphine, toujours conciliante, médiatrice née, ramena tout le monde à la raison en proposant une dégustation de pur jus nature rue Charles Floquet « je me suis constitué une cave aux petits oignons… ce sera une vraie tuerie… »

 

Moi, rabat-joie, je rétorquais « à propos de tuerie Marie, quel est le cahier des charges de notre mission sur la goûteuse affaire de notre ami Aadvark ?

 

« Toi, Tarpon tu vas filer jusqu’à Saint-Émilion où tu inviteras Aadvark à déjeuner, au Logis de la Caserne, pour lui faire la même proposition que le cabinet d’avocats Parker-Parker&Parker

 

  • Donc Aadvark ignorera que nous sommes en cheville…

 

  • Tu piges vite Tarpon. Je veux savoir ce qu’il a dans le ventre, s’il ne me mène pas en bateau. Ta proposition va le déstabiliser. À toi de jouer serré. Ensuite nous verrons si nous avons ferré le poisson.

 

  • Et Touron qu’est-ce qu’on en fait ?

 

  • Rien ! On s’en branle de ce minable…

 

  • Et moi je fais quoi dans ton scénario Marie ? Adelphine, qui s’empiffrait de fraises ramenait sa fraise.

 

  • Tu vas marquer Aadvark à la culotte, tu ne le lâches pas une seule seconde. J’ai fait « pucer » ses smartphones il sera en permanence géolocalisé.

 

  • Ok, mais comme il bouge tout le temps, toujours entre deux avions, comment savoir ?

 

  • T’inquiète pas Adelphine j’ai des taupes bien placées qui nous informerons de l’agenda d’Aadvark.

 

  • Marie tu crois vraiment que je vais être crédible en tant que mandataire d’investisseurs ? Ma raison sociale « Eugène Tarpon Jr Conseil en Affaires réservées » ça ne fait pas très sérieux auprès d’un gros poisson comme Aadvark…

 

  • Détrompe-toi Tarpon, primo il n’est pas si futé que ça notre châtelain, déjà employer cette raclure de Touron pour une affaire de cette dimension c’est comme si tu demandais à Nabila de postuler à la médaille Fields ; deuxio, son ego bodybuildé fait qu’il est facile à piéger, rappelle-toi la Isabelle ; tertio, comme t’as pignon sur rue dans un quartier huppé il va être impressionné, il est fasciné par les paillettes ; quarto, tu sors de nulle part, ça pourrait être un handicap mais là, j’en suis persuadé, c’est un plus auprès d’Aadvark qui, s’il est mouillé dans la combine, ne va rien comprendre au film. Il va se poser plein de questions auxquelles il ne pourra répondre, s’imaginer qu’il est piégé, paniquer…

 

Adelphine était aux anges « c’est vachement mieux que le CAPES. Tu m’imagines Marie, prof dans le neuf 3, sauf à me la jouer à la Norek, je serais en train de bouffer au Mac Do avec un conseiller d’orientation boutonneux. Déprime assurée, j’espère que je vais être à la hauteur ! »

 

Julien le chef des Climats se pointait à notre table. Marie et Adelphine l’accaparaient, faut dire qu’il est beau gosse le Julien. Ils parlèrent bons produits. Moi je mis en chauffe un Puros en me disant qu’enfin j’accédais au monde dont je rêvais.

 

Me glisser dans la peau de…

 

James Hadley Chase, doté d’un patronyme banal René Brabazon Raymond, ne se rendra en Amérique pour la première fois en 1965 et pourtant « il continuait à rêver son Amérique, grâce à des plans de villes et des guides, définissant une sorte de paysage mental où, implacablement, il menait d’une main de fer des intrigues surprenantes. »

 

« Il dit aimer l’argent, la bonne chair et les vins de Bordeaux. C’est un gentleman d’un mètre quatre-vingts, le teint rouge brique, cheveux poivre et sel, moustache soignée. » 

 

Chandler, lui, est bien américain « Et si vous allez jusqu’à Los Angeles, la ville des anges, travelos, amateurs de poudre, n’oubliez surtout pas le guide, Raymond Chandler, l’homme aux gants de coton blanc. Il y a vécu, déménageant sans cesse, et son héros aux noms multiples (Mallory, Carmady, John Dalmas) qui finit par trouver son identité, sous les traits de Philippe Marlowe, « l’homme complet, inhabituel, un homme d’honneur », y connut une existence fictive faite de mouvements et de filatures, de fuites de cavalcades et de dérives, résumés par le rictus d’Humphrey Bogart. »

 

Sortir enfin de mes rêves, entrer de plain-pied dans la réalité !

 

Oui la réalité, le problème immédiat et urgent à régler c’était de commander mes costards sur-mesure, mes chemises fil à fil et mes John Lobb. Marie avait tout programmé et Adelphine me traîna dans les bons endroits. Il me fallait programmer ma descente sur Saint-Émilion.

 

Pour bien préparer cette séquence déterminante je décidai de constituer une task-force avec Isabelle, Alain, Jean-Luc et François, d’éminents spécialistes des bas-fonds de Saint-Émilion et, bien sûr, grands connaisseurs d’Aadvark…

 

à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Pinat 16/08/2017 08:36

Jacques, à Saint Emilion le restaurant choisi s'appelle Le Logis de la Caderne. Amitiés. Michel-Laurent

JACQUES BERTHOMEAU 16/08/2017 08:38

Allons allons Michel-Laurent nous sommes dans une fiction est-ce que le château d'Ô existe ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents