Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 06:00
Collusion rime aussi avec corruption : les liaisons de plus en plus dangereuses de la presse avec la communication.

Le long défilé des affaires touchant les politiques, ces gens de pouvoir, cette frénésie purificatrice qui permet au peuple de se dédouaner de ses propres turpitudes, de ses demandes de prébendes à ces mêmes élus, donne à la presse papier, bien mal en point, du grain à moudre comme aimait à le dire André Bergeron.

 

La presse : le cinquième pouvoir ?

 

Pour une information non contaminée

 

« Les systèmes actuels de régulation des médias sont partout insatisfaisants. L’information étant un bien commun, sa qualité ne saurait être garantie par des organisations composées exclusivement de journalistes, souvent attachés à des intérêts corporatistes. Les codes déontologiques de chaque entreprise médiatique - lorsqu’ils existent - se révèlent souvent peu aptes à sanctionner et à corriger les dérives, les occultations et les censures. Il est indispensable que la déontologie et l’éthique de l’information soient définies et défendues par une instance impartiale, crédible, indépendante et objective, au sein de laquelle les universitaires aient un rôle décisif. »

 

Octobre 2003, Le cinquième pouvoir par Ignacio Ramonet Directeur du Monde diplomatique de 1990 à 2008.

 

Cette semaine je tombe sur un article sur le site de l’Obs. :

 

Journalisme : l’irrésistible ascension du contenu publicitaire

Anna Topaloff

 

« Longtemps, quand un journaliste croisait dans l'ascenseur un membre de la régie publicitaire de son journal, il lui disait à peine bonjour. Pour l'héritier d'Albert Londres, le "pubard" incarnait le mal : celui qui utiliserait le moindre signe de cordialité pour corrompre son âme en lui vendant les "valeurs" de la marque avec laquelle il venait de signer un juteux contrat.

 

Aujourd'hui, il n'est pas rare de les voir boire un verre ensemble près de la rédaction. Car ces dernières années, les frères ennemis des médias ont dû apprendre à travailler ensemble. Face à la baisse vertigineuse des ventes en kiosque, la presse est en quête de nouveaux revenus et l'heure est, partout, à la diversification.

 

Aux côtés des publicités classiques, d'autres dispositifs apparaissent : brand content, native advertising, brand publishing… La version moderne du bon vieux publireportage est en plein essor. Concrètement, il s'agit d'articles ou de reportages conçus en collaboration avec une marque. »

 

Lire ICI 

 

À lire absolument… sans bien évidemment mettre tous les journalistes dans le même sac… mais en leur demandant d’assumer, comme chacun de nous, leur part de responsabilité dans le « tous pourris » terreau des démagogues…

 

Mention spéciale aussi aux soi-disant blogueurs, critiques autoproclamés dans le vin et la gastronomie qui sont sous perfusion de ceux qui les invitent.

 

Crédibilité : Zéro !

 

Les pires sont ceux qui, en plus, nous donnent des leçons de déontologie !

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents