Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 08:00
CHAP.18 cabinet noir, Fillon coulé je donne la parole à Juppé pour lui c’est NON aux finasseries de son parti il votera Macron !

Mon analyse qui avait motivée l’opération Chartrons est validée par les résultats du premier tour, face à la menace réelle de prise de pouvoir par la droite extrême seul un candidat pacificateur pouvait s’avérer un rempart efficace.

 

Mais Juppé était trop vieux et surtout il déplaisait à la France rance, rentière, celle des cathos-fachos qui a trouvé son héros en la personne de François Fillon le valet se prenant pour un maître.

 

Exit Juppé et sorti du diable vauvert un jeune banquier soutenu par le gars de peau, chantre de la 3e force.

 

Ce type de configuration qui fait exploser le système reposant sur les 2 grands partis d’alternance a deux conséquences majeures : elle déplait à la gauche de la gauche pour le second tour : Mélenchon redevient un calculateur à la sauce Tonton ; elle ne garantit pas au vainqueur du 2e tour une majorité à l’assemblée.

 

« L'objectif que je fixe est clair: obtenir aux législatives une majorité absolue qui soit une majorité présidentielle », a déclaré Emmanuel Macron dans cette interview mise en ligne vendredi soir. « Il n'y aura pas de coalition avec les deux grands partis existants, ni avec LR ni avec le PS. Mais dans les temps qui arrivent, il y aura une refondation de la vie politique qui verra des socialistes et des Républicains me rejoindre individuellement », a estimé le candidat d'En Marche!

 

« C'est la clé pour ne pas avoir de majorité coulissante. On ne peut pas se le permettre dans les temps d'incertitude que nous traversons », a-t-il poursuivi.

 

« J'investirai 577 candidats de la majorité présidentielle, explique Emmanuel Macron. Ceux qui ne me rejoindront pas auront donc des candidats face à eux. Mais je souhaite que l'on me rejoigne par cohérence et pour soutenir notre projet, pas pour sauver son poste. Les Républicains ou les socialistes qui ne croient pas à mon projet ne viendront pas. »

 

Macron se berce d’illusion je crois. Le puzzle ne va pas dessiner une image claire car le système des législatives ne le permettra pas.

 

Cohabitation ou gouvernement de coalition alors ?

 

Nous verrons mais les Ponce-pilatisme des insoumis est le signe de leur immaturité politique, ils ne sont même pas capables de comprendre qu’ils se font manipuler par leur leader qui joue alternativement de la patte douce puis du coup de griffe en se murant entre les deux dans un silence hautain.

 

Je laisse la parole à Juppé

 

La France court au désastre

 

Ce qui paraissait impossible il y a peu de temps encore n’est plus aujourd’hui improbable : Mme Le Pen peut devenir la Présidente de la République française ; à tout le moins le score du Front National au deuxième tour peut dépasser la barre des 40%, voire des 45%, ce qui serait déjà un coup de tonnerre politique.

 

La trahison de N. Dupont-Aignan, l’attitude ambigüe de J.L. Mélenchon, l’effondrement du PS, les finasseries de certains de mes propres « amis » politiques ajoutent à la confusion générale sur laquelle prospère le FN.

 

La victoire de l’extrême-droite en France constituerait un séisme géopolitique. L’Union européenne qui peut résister au Brexit, et même en tirer profit, ne survivrait pas à un « Frexit ». Je ne sous-estime pas le désamour de nos concitoyens pour l’Europe; je mesure l’ampleur des changements qui seront nécessaires pour la remettre sur la bonne voie. Mais liquider la construction européenne que nous avons patiemment édifiée serait une aberration. Car l’Europe a réussi. Elle nous a apporté 70 ans de paix, ce que notre continent n’avait pas connu depuis des siècles. Elle est aujourd’hui un espace de liberté et de prospérité comme il en existe peu au monde. Je comprends que ces affirmations choquent nos concitoyens qui vivent dans le chômage, la précarité, la pauvreté. Mais, au prix de réformes profondes, l’Europe peut nous aider à en sortir. Ce n’est pas sans raison qu’elle attire de si puissants flux migratoires. C’est en soi un problème qu’il faut traiter car nous ne pouvons pas accueillir « toute la misère du monde ». Mais c’est la preuve d’une réussite. Comparons-nous!

 

Certains invoquent les mânes du Général de Gaulle pour conforter leur euro-phobie. Quelle falsification historique! C’est De Gaulle qui a voulu nous faire entrer dans la Communauté européenne en 1958, en activant le traité de Rome qui n’était encore qu’un papier; c’est De Gaulle qui a imposé la Politique Agricole Commune; c’est De Gaulle qui a fait de l’entente franco-allemande la pierre angulaire de la construction européenne et du redressement français. Je suis gaulliste et européen et j’en suis fier!

 

La dislocation de l’Union européenne serait aussi une menace pour notre sécurité collective, pour l’Alliance atlantique déjà fragilisée par les déclarations contradictoires de la nouvelle administration américaine, et méthodiquement sapée par la diplomatie russe qui ne fait pas mystère de sa volonté de revenir au monde d’avant. Le monde sans l’Union européenne perdrait encore un peu de sa stabilité, en un temps où le mot de « guerre » refleurit dans certains discours.

 

Séisme géopolitique, désastre économique aussi. L’abandon de l’euro qui nous a si bien protégés dans les tempêtes récentes et qui nous garantit des taux d’intérêt historiquement bas serait une faute majeure, à laquelle d’ailleurs, quel que soit leur vote, la majorité des Français n’adhère pas. Tout le monde, y compris le parti de Mme Le Pen, s’accorde à prévoir une dévaluation immédiate du franc FN de l’ordre de 20 à 30%. Nos dettes et notamment celle de l’Etat seraient immédiatement augmentées d’autant. On nous dit que nos exportations en profiteraient; peut-être à terme si notre appareil productif répond à la demande internationale; ce qui est sûr, c’est que nos importations seraient mécaniquement renchéries de 20 à 30%, à commencer par le pétrole, d’où la hausse des prix, la baisse du pouvoir d’achat dont souffriraient comme toujours les plus fragiles. Tout cela, tout le monde le sait!

 

Défaite morale par dessus tout. Quelles que soient, ces derniers temps, les tentatives de dé-diabolisation des dirigeants du FN ou leurs danses du ventre à l’intention de l’extrême-gauche (ce qui est là une constante historique), la vérité est criante : l’histoire, l’idéologie, les hommes et les femmes qui ont fondé ou animent ce parti, bref le monde FN est depuis toujours aux antipodes du nôtre; son anti-gaullisme a été constant depuis 1940. De façon récurrente, les déclarations de ses chefs nous rappellent que nos valeurs n’ont rien à voir avec sa vulgate.

 

C’est pourquoi, Françaises, Français, je vous appelle solennellement à résister à la tentation de tout casser, de « renverser la table » comme hélas! vous y ont parfois incités certains responsables de ce qui fut un grand parti de la droite et du centre, le parti qu’avec d’autres j’avais fondé.

 

Quand, dans une élection à deux candidats, on veut éliminer l’un , il n’y a pas d’autre solution que de voter pour l’autre. L’abstention ou le vote blanc, c’est un coup de pouce à Mme Le Pen.

 

Je ne vous demande pas pour autant d’adhérer à la personne ou au programme d’E. Macron. Nous ne le connaissons pas bien . Sa « nouveauté » séduit, son peu d’expérience des hautes responsabilités inquiète. Quant à son programme, il reste flou et ambigu. Mais il faut choisir. Après le scrutin présidentiel viendront d’autres échéances, à commencer par les élections législatives. Nous devrons alors reconstruire une proposition politique, fondée sur la valeurs de la droite et du centre que j’ai toujours portées. Une droite humaniste qui conjugue liberté économique et justice sociale, une droite résolument et lucidement européenne, une droite confiante dans l’avenir, dans l’invention d’une croissance durable, dans la transformation numérique du monde, dans la jeunesse du monde.

 

Je vous adjure donc, mes chers compatriotes, de voter pour E. Macron parce qu’il est le seul le 7 mai à pouvoir éviter à la France le malheur du FN.

 

Je sais que vous n’avez pas de conseil à recevoir, que vous êtes majeurs et vaccinés, que les consignes des partis ou des dirigeants politiques vous insupportent. Mais si ma parole peut encore avoir un peu de crédit auprès de vous, et d’abord auprès des jeunes qui m’ont accompagné avec tant de foi, ne la balayez pas d’un revers de main. Je ne demande rien, je n’attends rien, je ne cherche pas à me placer. Je ne serai pas Président de la République, je ne re-deviendrai pas Premier Ministre, je ne serai plus ministre. C’est aux 30-40 ans de prendre la relève. Ma seule ambition est de les y aider.

 

Je ne me lasserai donc pas de vous dire : Peuple de France, ressaisis-toi, reste fidèle à ton génie, aie confiance.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

pax 30/04/2017 10:42

En effet nous voilà au pied du mur.
Ou la Grosse Cochonne ,fille botoxée et ripolinée de la Bête Immonde, l'emporte et ce sera bien fait pour notre tronche à tous en commençant par nos hommes politiques se croyant à l'abri du « sursaut républicain » et n'ayant pas compris que le monde avait changé et que le bon peuple, à force de ne pas être écouté, s'était retiré du jeu et avait décidé de faire cavalier seul. Et ce ne sera pas ce camelot de Mélenchon qui en portera le moins de responsabilités.
Dans le cas contraire, sans même prendre conscience que le vent du boulet (savent-ils même de quoi il s'agit ?) avait soufflé de très près ,on les entendra reprendre les vieilles antiennes : c'est la victoire du Front Républicain ! On vous l'avait bien dit ! Et ils repartiront pour un tour se croyant dispensés de tirer la leçon même, d'un score qu'on prédit serré. Aveuglé par la seule victoire ils seront, on peut en être assuré, incapable de comprendre qu'ils sont en sursis, qu'il n'y aura pas de repêchage en cas d'échec et que la prochaine fois arrivera ce que leur aveuglement et
leur vanité aura favorisé : elle sera là et bien la ! Sans aucune difficulté, tant pendant cinq ans ils n'ont eu de cesse de lui construire une autoroute.
Juppé, qui quoi qu'on en dise surtout si l'on ne partage pas toutes ses idées reste un homme digne et respectable assoupli par les aléas et accidents de la vie, termine sa lettre en évoquant le Génie de la France. Dans ce Génie figurent le fait qu'en France « tout se termine par des chansons » et ce n'est pas les navrantes pitreries de ces guignols qui se voient déjà revêtant les habits des plus hautes fonctions de l'État qui nous prouvera le contraire. Qui se ressemble s'assemble : la patronne du F HAINE qui a su séduire celui qui aujourd'hui apparaît comme un galopin, Dupont HAINE
Niant.Leur pitoyable marchandage n'a d'égal que leur profonde inculture.Leur chanson est déjà écrite ! : « Perrine * était servante » qui narre les malencontreuses aventures de son amant. Mais lisez plutôt et, le soir du 7 mai, quelques soient les résultats, en guise de Marseillaise,
reprenons la ,tous en chœur, et cette fois d'une seule voix siouplait !

* Un des vrais prénoms de Marion Anne PERRINE Le Pen

Perrine était servante x2
Chez Monsieur le Curé, digue donda dondaine
Chez Monsieur le Curé, digue donda dondé !

2. Son amant vint la vouère x2
Un soir après l'dîner...

3. Perrine, ô ma Perrine x2
J'voudrais bien t'embrasser...

4. Oh ! grand nigaud qu't'es bête x2
Ça s'fait sans s'demander !...

5. V'la M'sieur l'curé qu'arrive x2
Où j'va t'y bien m'cacher ? ...

6. Cache-toi dedans la huche ! x2
I' n'saura pas t'trouver ! ...

7. Il y resta six s'maines x2
Elle l'avait oublié ! ...

8. Au bout de six semaines x2
Les rats l'avaient bouffé ! ...

9. Ils avaient rongé son crâne x2
Et puis tous les doigts de pied ...

10. On fit creuser son crâne x2
Pour faire un bénitier...

11. On fit monter ses jambes x2
Pour faire deux chandeliers...

12. Voila la triste histoire x2
D'un jeune homme à marier...

13. Qu'allait trop voir les filles x2
Le soir après l'dîner ! ...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents