Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 06:00
En ce moment je n’ai guère le cœur à chroniquer pinard et beurre dans les épinards…

Je ne vais pas m’espancher* car mes mots pourraient être bien trop durs et cinglants pour ceux qui s’affichent comme les leaders de ma famille politique ou forts méprisants et méchants pour ceux d’en face de l’extrême-droite à la droite extrême.

 

Mon espace de liberté, ouvert voici près de 12 années, n’a pas été créé pour diffuser mes prises de positions de citoyen ordinaire sur le politique et je ne dérogerai pas à ce parti pris initial.

 

Pour autant je ne mets pas et je n’ai jamais mis mon drapeau dans ma poche et je reste fidèle aux valeurs de mon père et à ceux qui les ont incarnés : Pierre Mendes-France et Michel Rocard.

 

Mon journal d’un chroniqueur de campagne s’efforce de mettre à votre disposition des points de vue, des analyses, n’émanant pas toutes du même tonneau.

 

Je continuerai dans cette voie jusqu’à l’issue du scrutin ou plutôt des scrutins car les législatives liées au quinquennat risquent d’être, cette fois-ci, décisives pour déterminer ce que seront concrètement les orientations du gouvernement du pays.

 

Pendant tout ce laps de temps vous comprendrez que je n’ai de cœur à l’ouvrage pour vous tartiner des chroniques sur le vin, les fromages qui puent ou autres joyeusetés de notre table à la Française.

 

Alors lundi que vais-je faire ?

 

Je ne sais…

 

M'octroyer un temps sabbatique peut-être ?

 

Écrire !

 

Le jeu des possibles est ouvert, je l’examine.

 

Vous faites partie de ces possibles : vous pouvez chroniquer à ma place !

 

Ce qui est sûr et certain c’est que je ne laisserai pas mon espace de liberté en mode écran noir, je pratiquerai le déstockage, le recyclage, je relaierai des informations, des chroniques, des articles…

 

En clair, dans un premier temps, je m’impliquerai moins, je prendrai du recul, resterai en retrait du petit monde du vin.

 

Ça ne changera pas la face du monde j’en conviens mais je souhaitais prévenir mes fidèles lecteurs de cette décision.

 

Bon dimanche et à lundi sur mes nouvelles lignes…

 

* ESPANCHER. v. a. Verser, respandre. Espancher du vin, de l'huile.

On dit fig. Espancher son coeur, pour dire, L'ouvrir, avec sincérité, tendresse, confiance &c.

On dit aussi fig. que Dieu espanche ses grâces sur les pécheurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

pax 12/03/2017 07:25

12 ans,cela peut effectivement faire long cher Taulier. Ne suivant ton blog que depuis presque trois ans j'observe cependant quelques coups de blouse récurrents et si je ne m'abuse presque toujours en cette période. Il faut dire que la conjoncture actuelle n'a rien de réjouissant et la médiocrité du spectacle donné par nos élites, leur insignifiance, leur combat de moulins à vent totalement à côté de la plaque justifient, assurément, toute déprime. Dans la série « il n'y a pas qu'à Paris que le crime fleurit, nous au village aussi on a de beaux assassinats » voici une blague entendue cette semaine chez mon coiffeur. Elle a en outre le mérite d'expliquer la gamelle ramasser par le "nain culte" le bien nommé jouant le Capo di tutti i capi . S'il avait été quelque peu au courant il aurait su que ses manœuvres d'arrière-cuisine étaient vouées à à l'échec car me confiait mon "merlan" préféré : " En bon chrétien pratiquant il était normal que FILLON ne se retire pas " . En espérant un sourire indulgent je te souhaite un bon dimanche aussi ensoleillé que par cheu nous.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents