Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 06:00
Le « rienologue » de Balzac survit grâce à la blogosphère, 1 baquet de lieux communs qui sent l’odeur des caves vides…

Le grand mérite de Twitter c’est de pouvoir, sans grand effort, dresser le profil d’un rienologue qui, avec 4 ou 5 sujets : les pousses-caddies, les bobos de Paris, les vins nus d’évier, le bon vieux temps du tue-cochon, la pruderie de Face de Bouc… et quelques photos bien léchées ou dénudées, vogue dans un baquet de lieux communs qui sent l’odeur des caves vides…

 

Rienologue, substantif masculin, rare, péjoratif, synonyme de riéniste.

 

« Le Rienologue est le dieu de la bourgeoisie actuelle; il est à sa hauteur » Balzac, Œuvres diverses, t. 3, 1843, p. 572.

 

Riéniste, substantif masculin « Pseudo-littérateur, qui écrit sans avoir rien à dire, ou qui, d'un banal fait divers, confectionne un long roman » Anatole France 1907.

 

La rienologie consiste à étudier le Rien : le scruter sous toutes ses facettes, avec les instruments adaptés, en élaborant les théories adéquates et en effectuant les expériences de vérification, ce qui est la base de toutes les sciences.

 

Honoré n’y va pas de main morte :

 

« Cette école est nombreuse. Le vulgarisateur étend une idée d’idée dans un baquet de lieux communs et débite mécaniquement cette effroyable mixtion philosophico-littéraire dans des feuilles continues. La page a l’air d’être pleine, elle a l’air de contenir des idées ; mais quand l’homme instruit y met le nez, il sent l’odeur des caves vides.

 

C’est profond, et il n’y a rien : l’intelligence s’y éteint comme une chandelle dans un caveau sans air.

 

Le Rienologue est le dieu de la Bourgeoisie actuelle ; il est à sa hauteur, il est propre, il est net, il est sans accidents. »

 

J’ai beaucoup apprécié ce sommet de dolorisme autoproclamé de notre rienologue en chef dans ses vœux pour 2017.

 

« Qu'on m'interdise de tenir un blog, parce qu'en ce début d'année, il ne faut pas non plus oublier les vendeurs de soupe, les empoisonneurs, les aigris, les bande-mous, les jaloux, les attachées de Presse, les coiffeuses, les vendeurs de fringues et même les cocus. »

 

C’est beau comme la rienologie mais que voulez-vous ça plaît beaucoup à ceux qui errent sur les réseaux sociaux pour combler le vide sidéral de leur quotidien.

 

La Rienologie a un bel avenir devant elle.

 

« Superbe et dédaigneux ce garçon s’ennuie et essaie d’ennuyer les autres »

 

« La critique aujourd’hui ne sert plus qu’à une seule chose : à faire vivre le critique.»

 

Félicien Vernou dans Illusions perdues, journaliste cynique et désabusé, déclare que « nous sommes des marchands de phrases, et nous vivons de notre commerce »

 

Mais sur ce point, une question se pose : mais de quoi vit donc le rienologue blogueur d’aujourd’hui ?

 

Il se garde bien de nous le dire car sans doute vit-il de ses rentes comme un vulgaire bourgeois de la Monarchie de Juillet chère à Honoré…

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

pax 19/01/2017 20:36

Que voila une chronique rigolote ! Et pleine de vérité ! Le taulier à toujours l'art de gratter ou ça fait mal. De rien à banal il n'y a qu'un pas.Je le franchis le Rienologue, que je découvre avec cette chronique me fait penser aux BANALYSTES des années 80 et leur célèbre Congrès Ordinaire de Banalyse qui se tenait annuellement en gare Des Fades.Mais pour ceux qui auront la curiosité d'aller voir de quoi il s'agit ils verront que la BANALYSE avait une autre envergure quels Rienologie

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents