Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 06:00
Après de nombreuses années à des postes clés de la filière vin, je suis désormais critique de vins à plein temps.

Face à une telle présentation très avantageuse, et sans savoir quelles furent ces postes, je me suis interrogé : mais où sont donc situés ces fameux postes clés dans la filière vin ?

 

J’avoue, qu’en dépit de mon long charroi dans cette filière, j’ai bien du mal à les identifier.

 

Mais au fait c’est quoi un poste clé ?

 

Un poste important, stratégique, où celui qui l’occupe exerce une influence déterminante sur les choix, les politiques, les décisions importantes qui orientent, déterminent l’avenir du secteur.

 

Par exemple aux États-Unis beaucoup ont nourri, à juste raison, des inquiétudes liées aux nominations par Trump aux postes clés de la politique étrangère.

 

Dans les entreprises, petites, grandes ou moyennes, comme dans les institutions internationales, ONU, FMI, OMC… l’Église de Rome, les institutions privées, FIFA, UEFA, CIO, Croix Rouge, Grandes ONG, les partis politiques, les syndicats… il existe des postes clés très recherchés, ce qui ne veut pas dire pour autant qu’ils sont occupés par des gens compétents, consciencieux, honnêtes, dévoués.

 

Mais, la seule bonne question pour jauger le caractère clé d’un poste est sans conteste : est-ce que le bon fonctionnement de l’entreprise ou du secteur dépend de ce poste ? Avec en corollaire : est-ce qu’une erreur dans ce poste peut causer des dommages irréversibles ?

 

Sepp Blatter, Michel Platini, DSK, Christine Lagarde, Jérôme Cahuzac… en savent quelques choses...

 

Dans une entreprise de production c’est relativement simple de répondre à ces questions alors que dans les grands bouzins administratifs privés comme publics c’est beaucoup plus compliqué. Ça fait la fortune des cabinets d’audit et le miel des DRH.

 

Mais, dans la filière vin, qui n’est dirigée par personne d’identifié, pourrait-on éclairer ma petite lanterne sur ce que sont postes clés qui conditionnent son bon fonctionnement ?

 

Sans être mauvaise langue j’ai comme l’impression que dans l’esprit de certains ce sont des postes qui tournent autour de ceux qui cultivent le raisin, font le vin et parfois le vendent.

 

Des gens qui s’estiment, se proclament importants, indispensables… des conseillers… des consultants… des communicants… des vendeurs de service de tous poils… des politiques… des fonctionnaires…

 

Pour illustrer mon propos je prends au hasard un courrier reçu le 26 janvier d’une agence de communication :

 

« En ce début d'année 2017, la Maison Bertrand Ravache annonce la sortie d'un film corporate réalisé en collaboration avec Le Jardin des Marques, agence de conseil en storytelling de marque et en communication transmedia et sa société de production audiovisuelle The Rabbit Hole.

 

Présenter la Maison Bertrand Ravache, son origine, son univers, ses valeurs et ses aspirations, tel est l'objectif de ce film qui se dévoile comme une suite logique du travail de recherche et de storytelling accompli par Le Jardin des Marques sur l'identité de la Maison depuis 2015.

 

De la mer à la terre, de l'écume à la vigne, le film nous transporte des côtes bretonnes aux vignes bordelaises en référence aux origines de Bertrand Ravache qui a su, avec le recul suffisant, apporter son regard nouveau sur les vins de Bordeaux pour s'adapter au marché et aux consommateurs.

 

Exigeant et audacieux, à la recherche perpétuelle des meilleurs terroirs, des techniques de vinification les mieux adaptées, les ambitions de Bertrand Ravache sont claires : ne jamais se limiter à l'existant.

 

Le film présente également l'équipe de femmes et d'hommes passionnés qui œuvre, chaque jour, au renouveau de la Maison Bertrand Ravache et à la mise en avant de ses vins par les sélections « Excellence » et « Audace par Bertrand Ravache ». Cette dernière gamme est signée et sélectionnée par Bertrand Ravache et Claude Gros, œnologue fin expert des terroirs du Sud, de Bourgogne et de Bordeaux.

 

Principalement diffusée sur le site internet de la marque, la vidéo se veut être un outil de communication auprès des particuliers et professionnels mais aussi auprès de la presse en complément des outils traditionnels. »

 

C’est beau, beau comme du storytelling qui s’affiche pour vous torcher une belle histoire… faut pas se gêner ne trouvez-vous pas ?

 

Vous me direz faire de la réclame n’a jamais été une œuvre de vérité ! J’en conviens aisément mais pour autant, tout ce petit monde qui tourne autour des vignerons et des négociants, occupe-t-il des postes-clés dans la filière ?

 

La réponse est évidemment non. En effet, même si certains vendeurs de services ou de produits ne sont pas forcément parasitaires, c’est à ceux qui les rémunèrent de juger de leur efficacité, ils n’en occupent pas pour autant des positions clés par rapport à cette fameuse filière.

 

En effet, ils sont très facilement remplaçables ou substituables, et ils ne jouent, ou si peu, un rôle déterminant dans le bon fonctionnement de la fameuse filière vin qui, je le répète n’est qu’une simple dénomination commode pour identifier un fonctionnement complexe qui n’a aucun organe décisionnel identifié et opérationnel.

 

Je vais même encore plus loin en affirmant qu’étant donné le caractère spécifique du vin, par rapport à d’autres filières, celle du lait par exemple, la filière vin n’est pas, et c’est heureux, soumise à l’emprise de ces fonctions qui transforment le producteur en producteur de minerai.

 

Alors de grâce, dans le petit bal des vanités des réseaux sociaux que certains cessent de s’accrocher sur leur poitrine bombée des flopées de médailles qu’ils n’ont pas gagnés, de faire de la gonflette genre grenouille qui se fait bœuf pour vendre au bon peuple des buveurs de vin ébahis leur minuscule salade.

 

Pourquoi s’émouvoir pour si peu ?

 

D’abord ça me fait du bien et je ne vois pas au nom de quoi j’y renoncerais ; ensuite la facilité avec laquelle certains sur les réseaux sociaux clament leur indépendance alors qu’ils restent dans l’opacité la plus épaisse sur leurs petits arrangements avec ceux qui les invitent à déguster ; enfin si ce n’est pas moi qui met le doigt là où ça fait mal : qui le fera ?

 

Et puis pour sourire une anecdote que je contait le 28 décembre 2008 Moi sur la photo près du Ministre 

 

« Pour finir sur ce sujet je vais vous conter une histoire vraie sur ce thème. L'homme était brave. Il montait à Paris souvent mais jamais ne voyait le Ministre comme ses collègues de son département mieux lotis que lui. Le brave homme s'en désespérait. Un jour, au téléphone l'un des grands présidents de son département me dit sur un ton limite courroucé « Tartemol a vu le Ministre... »

 

Même pas une question, une affirmation, le susdit tolérait mal cet empiètement sur son territoire. Etant le gardien de l'agenda de mon Ministre, je répondis du tac au tac : « Non, Louis n'a pas vu Tartemol... »

 

À l'autre bout du fil le soupir est empli d'aise. Intrigué je demande quand même « quand dit-il l'avoir vu ? » La réponse fuse « Mercredi dernier, le matin... » Une fois la conversation terminée je jette un oeil sur le calendrier qui m'indique que ce mercredi-là était le 11 novembre. L'énigme était élucidée. Au matin de ce 11 novembre, avant de partir au Conseil des Ministres, Louis avait déposé une gerbe devant la stèle des fonctionnaires du Ministère morts au champ d'honneur en 14-18. Ensuite il avait serré des mains. Notre homme en était. Il n'avait pas menti : il avait vu le Ministre... »

 

Je vous rassure s'asseoir dans le fauteuil de Directeur du cabinet d’un Ministre de l’agriculture n’est pas occuper un poste clé de la filière vin, sinon vous vous doutez bien que je n’aurais pas traîné à endosser l’habit de lumière de dégustateur professionnel plutôt que de chroniquer gratos tous les jours que Dieu fait…

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents