Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 06:00
Le menu de ma Communion solennelle le 5 juin 1960 à la Mothe-Achard

Même si je suis un mécréant, je suis bardé de tous les certificats de l’Église de Rome : le baptême, la petite communion dites privée, la grande communion dite solennelle et j’ai été confirmé par Mgr Cazaux évêque de Luçon, l’ex de Richelieu dit le plus crotté de France.

 

Enfant de chœur, même boss des enfants de chœur : porter la croix, balancer l’encensoir, porter le seau du goupillon, poser la chape sur le dos du curé pendant les Vêpres, baptême, mariage, enterrement, messe du matin, grand-messe du dimanche, chemin de croix du Carême, périple à travers champs pour les Rogations, Fête-Dieu avec pétales de fleurs… J’en passe et des meilleures.

 

La Totale.

 

Pour couronner le tout depuis la Maternelle au Secondaire en passant par le Primaire, je suis un pur produit de l’enseignement catholique : les petites sœurs de Mormaison et les Frères de St Louis Grignon de Montfort.

 

Parcours sans faute qui me permet de crier camembert à l’engeance qui nous gonfle avec sa France aux racines chrétiennes.

 

Et alors, c'est 1 grande part de notre Histoire mais pas que !

 

J’en reviens à mes communions. Pour vous en parler rien de mieux que le journal La Croix. ICI

 

En dépit de mon parcours sous la protection de l’Église j’ai toujours été très désinvolte avec la pratique, surtout avec la confession avec la question rituelle du curé sur le péché de chair « seul ou avec d’autres… »

 

Je vais donc à partir de 2 photos faire quelques commentaires :

Le menu de ma Communion solennelle le 5 juin 1960 à la Mothe-Achard

Sur la première, celle de ma petite communion, prise devant la maison du Bourg-Pailler, je porte un blazer bleu marine sur culottes courtes, œuvre de ma couturière de mère, un nœud papillon tenu par une élastique (très Pax quoi), des gants blancs symbole de ma pureté. À l’avant-bras gauche je porte mon chapelet de communion. Dans ma main droite je tiens une couronne de fleurs naturelles car aux Vêpres nous chantions :

 

Prends ma couronne, je te la donne.

 

Au ciel n'est-ce pas, tu me la rendras (bis)

Le menu de ma Communion solennelle le 5 juin 1960 à la Mothe-Achard

Sur la seconde, celle de ma communion solennelle, prise à l’entrée du jardin, je porte une aube blanche, une croix en bois et je tiens le missel que l’on m’a offert avec mon nom gravé à l’or sur la couverture. Aux pieds ma mère avait poussé le détail jusqu’à m’acheter des chaussures blanches. À ma gauche, Berthe ma mère puis ma marraine Gaby épouse du frère de maman Philbert Gravouil. À ma gauche, la tante Jeanne, sœur de maman et surtout ma cousine Maryse qui m’a beaucoup appris des choses de la vie. Que des femmes !

 

Enfin, le menu :

 

Je vous laisse le découvrir mais vous pourrez constater qu’à la maison on ne lésinait pas sur le nombre de plats et des vins.

Le menu de ma Communion solennelle le 5 juin 1960 à la Mothe-Achard

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Jiesse 03/01/2017 15:45

Quel repas!
Pour les vins le Franc blanc est ce le Cabernet franc vinifié en blanc?
Le Alrokan si je lis bien qu'est ce que c'est?
Merci

JACQUES BERTHOMEAU 03/01/2017 16:02

Alrokan grand vin moelleux, Bordeaux La bouteille est belle, avec une étiquette sobre passe-partout. Le liquide est joliment doré d’un jaune discret. Le nez est calme. La bouche est prudente. Je ne m’attendais évidemment pas à trouver un goût d’Yquem. Mais sur un roquefort artisanal, le vin s’ébroue avec intelligence, et sur une poêlée de mangues au gingembre, le vin devient charmant.

Aredius44 03/01/2017 11:43

Merci pour ce "post". Né en 46, je n'ai pas eu droit à l'aube blanche, mais seulement au brassard.
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2015/04/30/communion-solennelle-premiere-communion-a-st-yrieix-dans-les-annees-50-60/
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2014/12/04/jai-toujours-mon-brassard-de-communion-solennelle-a-saint-yrieix/

Quant à la scolarité, j'étais en Limousin...pays de mission ! pays du "communisme rural" qui a donné un ministre à Mitterand. Loin de Nantes et de la Vendée.

jacques 03/01/2017 08:23

...émouvant ce parcours qui me rappelle le mien !...
us et coutumes qui donnaient du sens à la vie ..."sur la terre comme au ciel"...

Jean Héritier 03/01/2017 08:14

Et pas de fromage au menu!!! surprenant en Vendée

JACQUES BERTHOMEAU 03/01/2017 08:16

Grand débat entre mon père amateur de fromages qui puent et ma mère...

pax 03/01/2017 07:16

( Eh Taulier, psitt, jamais d'élastique pour mes papillons. Ils ont à nouer chaque jour.) Pour le reste voila un éminent parcours qui me rappel en tout point le mien avec le même résultat à l'arrivée ce qui me permet de me présenter comme un parfait mécréant de formation.Une petite différence, une "inquiétude métaphysique" - wouah la grosse tête - qui me fait poursuivre des activités propres à mettre mon incroyance à l'épreuve.La présentation de ce joli parcours est émouvante en ce qu'elle s'accompagne, si longtemps après, de tous ces souvenirs mis de coté, bien conservés et surtout classés alors que d'ordinaire c'est : je dois encore avoir quelque part la photo de....Pour moi tout est parti au grès des déménagements, ruptures et autres accidents de la vie.Chez nous c'est mon frère ainé qui tient le rôle du conservateur en chef pour tout ce qui reste de la famille.Je crois bien qu'il a encore le premier communiant surmontant la pièce montée du dessert de sa communion.

JACQUES BERTHOMEAU 03/01/2017 07:49

pour le nœud bien évidemment nulle élastique chez PAX

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents