Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 06:00
« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.

Sylvia Plath est une artiste anglaise, poète et dessinatrice, née le 27 octobre 1932, qui se suicida en février 1963. Elle avait épousé le poète Ted Hughes dont elle divorça en octobre 1962.

 

Jeune épousée elle écrit le 15 décembre 1956 à son amie Marty (Marcia) Brown Stern à propos de son mari «Il m’a remise sur la voie de l’écriture et du dessin après un mauvais hiver… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa fille Frieda Hughes note « Elle attribuait souvent à mon père le don de lui rendre son inspiration créatrice lorsqu’elle était empêchée ou ne savait pas qu’elle direction prendre. »

 

Sylvia Plath écrit à son mari, un dimanche matin 7 octobre 1956

 

Mon Teddy bien-aimé,

 

[…]

 

« Hier, sitôt le déjeuner, j’ai pris mon carnet à croquis et j’ai marché, marché jusqu’à Grantchester Meadows où je me suis assise dans l’herbe haute et verte au milieu des bouses et j’ai dessiné deux vaches, mes premières vaches. Elles sont restées couchées gentiment pendant que je dessinais la première, au repos, la tête très bovine mais le corps un peu comme un sofa en crin de cheval, tout plat et informe puis, soudain, elle sont eu faim et un troupeau entier s’est levé, je crois que c’étaient des taureaux, elles n’avaient pas l’air d’avoir de pis. J’ai déguerpi et suis allé m’installer au bord de la rivière, j’ai fait une ébauche rapide de l’une d’entre elles en train de paître ou, plus exactement, de plusieurs réunies en une seule car elles bougeaient continuellement, si bien que les muscles des flancs sont tous ratés, mais fort décoratifs. J’ai reçu de ces vaches un sentiment de paix, le don étrange de leurs regards pensifs, la merveille colossale de leurs jets de pisse et de merde. Je vais y retourner bientôt, remplir tout un cahier de dessins de vaches.

 

[…]

 

Hier j’ai dessiné avec bonheur un parapluie et une bouteille de chianti, aussi des châtaignes plus réussies, des chaussures ratées, une bouteille de beaujolais. Je ne vais pas tarder à m’attaquer avec fanatisme à de douloureux paysages d’herbe – je parie que si je couvrais une page entière de brins d’herbe ça se vendrait ; je vois l’Infini dans un grain de sable. »

 

Croyez-moi, l’ancien gardien des vaches du pépé Louis que je suis ça me parle et ça me touche au cœur.

« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.
« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.
« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.
« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.
« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.
« Je vois l’Infini dans un grain de sable. » Sylvia Plath qui dessine avec bonheur une bouteille de beaujolais.
Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 15/01/2017 07:05

Il faut être sacrément doué pour exceller et dans l'écriture et dans le dessin ( cf, à une autre échelle Victor Hugo ) Les bouteilles évoquent bien leur époque, les années soixante. Vides, elles servent de bougeoirs comme dans les pizzérias qui éclairaient ainsi leurs tables avec des bouteilles de Chianti.Il nous fallait déployer des trésors de diplomatie pour que le patron nous en cède une pour contenter le caprice de la petite copine du moment qui voulait absolument repartir avec ce trophée.
Chacun voit midi à sa porte et les poètes en des lieux les plus incongrus qui nous sont ainsi révélés.Pour Charles TRENET c'était dans une noix.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Hubert de Boüard à la barre !
    Philippe Castéja (à g.) et Hubert de Boüard, à l’ouverture du procès, le lundi 20 septembre 2021 à Bordeaux. © Crédit photo : Guillaume Bonnaud / SUD OUEST En raison de l’actualité judiciaire d’Hubert, Ciné Papy du mercredi est repoussé à demain jeudi. Hubert...
  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...