Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 06:00
Il faisait lent presque indolent, le temps s’en allait nonchalant, le patron a dit ce coup-là, c’est ma tournée vous prendrez quoi ?

Hier matin j’étais un peu triste, je pensais à tous ceux, connus et inconnus, pour qui 2016 fut le dernier millésime.

 

Alors va pour 2017 !

 

« Elle est pas belle, la vie ? »

 

« Il faisait bon, il faisait beau

Un grand soleil brillait là-haut

À l’aise dans nos espadrilles

On regardait passer les filles

Je ne sais pas très bien pourquoi

On était content d’être là

Il faisait beau, il faisait bon

Le patron a dit je suppose

Que vous reprendrez la même chose

Il faisait drôle il faisait doux

Le fond de l’air était voyou

Je ne sais plus trop qui a dit

Elle est pas belle la vie ?

 

Il faisait chaud presque trop chaud

Et le soleil ce grand salaud

Nous faisait suer dégouliner

On était tout déshydraté

Je ne sais pas très bien pourquoi

On était content d’être là

Il faisait lent presque indolent

Le temps s’en allait nonchalant

Le patron a dit ce coup-là

C’est ma tournée vous prendrez quoi ?

Il faisait tendre jamais trop tendre

Je ne sais plus trop qui a dit

Elle est pas belle la vie.

 

Il faisait nuit, il faisait tard

Le grand soleil comme par hasard

Comme un lâcheur, un dégonflé

Depuis longtemps s’était couché

Je ne sais pas très bien pourquoi

On était content d’être là

Il faisait vague, il faisait flou

Pas les yeux en face des trous

Mais le patron a dit du coup

Vous pourriez p’tète’ rentrer chez vous

Il faisait nuit, il faisait frais

On a voulu se réchauffer

Était-ce toi ? Était-ce moi ?

Moi dans tes bras, toi dans mes bras

Je ne sais plus trop qui a dit

Elle est pas belle la vie ?

 

       - Si.

 

François Morel

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

pax 01/01/2017 08:02

Ouf,bon débarras ! Penses donc cher Taulier, une année avec un 1er et 8 mai , un 25 décembre et un 1 janvier tombant un dimanche ! Pouah , quel gâchis ! Une vrai année de patron ! Et dire qu'il y en eut certains pour vous souhaiter une bonne année dans de telles conditions!
La première des choses à faire un premier de l'an, quand on n'a pas la gueule de bois, c'est de regarder le calendrier et vérifier les jours fériés , les possibilités de ponts, voir de viaducs ( Heureusement il y a l'incontournable jeudi de ascension qui peut consoler de beaucoup de chose) 2017 c'est pas trop mal.A chacun de voir si, comme tu le proposes avec suffisamment de
mélancolie pour que l'on te prenne au sérieux et que ta profession de foi ne soit pas celle benêt béat, la vie est belle. De toute façons on n'en à qu'une il faut donc faire avec et savoir, au minimum, goûter les menus plaisirs qui se rencontrent dans chaque journée de chacun. Et pour les indécrottables pessimistes il ne reste qu'à leur recommander ce conseil, certes un peu loufoque, mais diablement efficace : ne porter que des chaussures trop petites ; en les enlevant le soir, ils seront assurés de connaître un de ces petits bonheurs quotidiens que par ailleurs ils semblent incapables d'apprécier.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...