Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 06:00
Le Stade de France s'est tu. Ce vendredi 11 novembre, près d'un an jour pour jour après les attentats qui ont notamment visé le Stade de France le 13 novembre 2015, une minute de silence a été observée avant le match France-Suède

Le Stade de France s'est tu. Ce vendredi 11 novembre, près d'un an jour pour jour après les attentats qui ont notamment visé le Stade de France le 13 novembre 2015, une minute de silence a été observée avant le match France-Suède

De mon enfance je garde le souvenir de chacun de ces noms égrenés par le maire chaque 11 novembre où nous répondions « morts pour la France »

 

Nous étions figés face au monument aux morts qui se dressait à l’entrée du cimetière et je ne pouvais m’empêcher de penser que ces braves petits gars de chez nous enrôlés sous notre drapeau avaient peut-être donné leur vie pour des ambitions qui n’étaient pas les leurs. Qu’ils n’avaient été que de la chair à canon.

 

Le grand pacifiste Anatole France écrivait « On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels. » 

Novembre et nos morts: 11 et 13 novembre je m’en remets à Léonard Cohen pour les nommer…

De ces jours j’ai gardé une grande prévention pour les commémorations officielles.

 

Se souvenir : oui !

 

Se souvenir que nous sommes des enfants de la paix pour ne pas oublier les ressorts des ambitions des hommes, des démagogues, pour être sourd à ceux qui exploitent nos peurs, pour retisser les liens de notre vivre ensemble.

 

Ne jamais oublier mais ne pas céder aux discours officiels récupérateurs.

 

Ceux du 13 novembre étaient aussi de braves petits gars et petites filles de chez nous et d’ailleurs, de toutes les couleurs.

 

Mais eux  aussi pour qui, pour quoi sont-ils morts ?

 

Innocentes victimes dit-on, mais existe-t-il des victimes qui ne le soient pas ? Ils ont été fauchés, non sur un champ de bataille mais dans des lieux de fête, sans défense, au nom d’une cause absurde fille de l’obscurantisme. Aujourd’hui encore je ne comprends toujours pas pourquoi de jeunes hommes en sont arrivés à venir faucher des frères et des sœurs assemblés au nom d’un Dieu dont ils ignorent tout.

 

Comme au lendemain de cette sauvage nuit je suis atterré. Nul proche de moi n’a été touché mais je me sens responsable de toutes ces vies perdues ou meurtries.

 

Face à cet anonymat je n’ai qu’à opposer un silence respectueux, mes mots seraient vains, indécents, alors aujourd’hui, loin des commémorations officielles, j’en appelle à la voix d’un poète disparu, Léonard Cohen, pour évoquer le souvenir de toutes ces vies fauchées ou meurtries : une liste de noms qui résonnent dans le cœur de leurs proches, avive leur douleur, leurs pleurs, le souvenir de leur vie d’avant

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

pax 13/11/2016 07:20

Ce silence respectueux que je partage relève,pour moi d'une "communion des saints" dépassant la seule Eglise chrétienne.La mort de l'autre nous rappel chaque fois la notre et donc à plus de "modestie" et le "carpe diem" qui devrait être notre seul slogans art de vivre. La seule mort réellement scandaleuse pour chacun d'entre nous est la sienne propre. Le défunt qu'on accompagne au cimetière se trouve privé de tous les plaisirs de la vie et c'est en cela que l'on peut être triste pour lui.Mais pour soi qui restons irrémédiablement vivant ,il nous reste à jouir de tous les vrais bonheurs offerts: ainsi une belle journée de printemps, un rayon de soleil qui nous caresse la peau malgré le frimas d'un février cafardeux. Par contre, le scandale de la mort en général est celui qui fait que cette mort n'est pas "naturelle" mais du à l'action délibérée d'humains qui se comportent en réels prédateurs comme toute cette criminalité en col blanc ( Bophal, Seveso,Sang contaminé etc.etc.. Et ce scandale là, nous ne voulons pas le voir, nous l'occultons, nous le masquons par ces débordements de manifestations et commémorations à la sentimentalité frelatée bien utile aux zélites pour faire croire qu'elles ne sont pas insensibles, mais proches de nous et dont elles prennent grand soin !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents