Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 06:00
Ne dites pas à ma mère que je suis dans 1 camp naturiste, elle me croît à la grand-messe du Primat des Gaules.

Ces derniers temps je me suis installé dans la peau d’un faussaire sur Face de Bouc, tel un César de la compression je récupère des citations pour les tordre et les attribuer à des signataires aussi divers que parfois avariés.

 

Les plus prisées :

 

« C’est plus de l’amour c’est de la rage. » Pasteur

 

« Attention ! Y’a une marche.» Chopin

 

« Courage, Fillon. » Sarkozy

 

« La place de la femme est au foyer. » Landru

 

Celle de mon titre est empruntée au roi de la Rolex  à plus de 50 ans qui en avait un livre, réécrite bien sûr pour cadrer ce qui m’arrive ce samedi.

 

Et qu’est-ce qui m’arrive ce samedi ?

 

Je prends le TGV pour Lyon où je vais me donner en spectacle sur une estrade dans un camp de naturiste place de la Bourse.

 

- Que diable allait-il faire dans cette galère ? s’interroge le Géronte bas-bourguignon Jacques Dupont.

 

Tout pour le zizi ! renchérit Pierre Perret.

 

- Il vient fomenter une  Révolution souriante proclame l’Antoine Gerbelle en descendant de son canasson.

 

Voilà, comme disent les attachées de presse chères au cœur de Jacques  Dupont, j’ai bien placé mon produit : mes 3 dernières chroniques de la semaine.

 

Maintenant un petit mot sur le Primat des Gaules

 

« Le primat des Gaules est un titre conféré depuis 1079 à l'archevêque de Lyon, ancienne capitale des Trois Gaules alors terre d'Empire, en vertu de l'ancienneté de son siège (remontant à l'époque gallo-romaine), et de l'autorité qu'il a exercée par le passé sur les autres évêques de France. Le titre de primat conféré à un archevêque lui garantit une juridiction théorique sur plusieurs provinces ecclésiastiques. En France, seuls les titres de primat des Gaules et de primat de Normandie, attribués respectivement aux archevêques de Lyon et de Rouen, sont encore utilisés (auxquels il faut ajouter le titre honorifique de primat de Lorraine porté par l'évêque de Nancy et de Toul). »

 

Donc départ pour Lyon à la gare de Lyon ce qui est logique sauf que la gare d’Austerlitz ne permet pas de se rendre à Austerlitz.

 

Plus délicat cette question de grand-messe que j’ai si longtemps servi au temps de mes culottes courtes : la soutane, le surplis, les burettes, l’odeur fade de la sacristie… Ma sainte mère pensait alors que je marquais des points pour aller, en aller-simple, au paradis.

 

Las, tout est allé de mal en pis. Tout d’abord mécréant me voilà maintenant en route pour l’enfer. C’est la faute des filles naturistes, tentatrices, enjôleuses, persuasives, elles m’ont jeté dans des bains de plaisir, des jacuzzis jouissives, les diablesses dont je ne donnerai pas les noms, elles se reconnaîtront.

 

Oui je jouis et je le sais je suis damné.  

 

N’attendez-pas de moi que je batte ma coulpe j’ai définitivement opté pour l’indignité et ça me plaît. Comme je ne fais de tort à personne libre à moi de faire ce qui me plaît n’en déplaise aux constipés, aux « ça ne se fait pas », aux bas de plafonds et tout autre engeance tendance culs bénis.

 

Vous allez me dire que tout ça est bien joli mais que vais-je faire un samedi à Lyon ?

 

Je vais faire salon avec les louloutes et les loulous qui font des vins qui ont des poils aux pattes. Plus précisément, à 14 heures je monterai sur une estrade, fier comme un petit banc, pour participer à un débat animé par l’Antonin belle gueule.

 

Bien évidemment j’ai organisé ma claque avec mes nombreux fans, fortement féminisés, afin de gagner à l’applaudimètre sur mes compagnons de chaîne : Antoine Gerbelle l’hyper-médiatique, Dominique Piron le boss du Bojo et Vincent Wallard le globe-trotter.

 

Ce que je regrette c’est que ça manque de femmes, même chez les naturistes on reste entre mâles ! Et pourtant, je connais des vigneronnes qui ont la langue bien pendue, si elles sont dans le public je leur refilerai le micro.

 

L’Antonin pour lustrer mon ego déjà surdimensionné m’a dit que j’étais là pour donner du sens. Sans doute du « Sans Interdit ». J’ai consulté Onfray afin d’être à la bonne hauteur face au défi.

 

Le thème du débat ★ un débat crépitant : «Et si le vin sauvait l'agriculture ? »

 

Et moi, au lieu de faire le vieux beau chez les naturistes, ne devrais-je pas plutôt songer à sauver ma pauvre âme en charpie ?

 

Lorsque vous lirez cette lamentable chronique je serai dans le TGV à me souvenir que l’un de mes tout premier discours, comme plume, fut pour le président de l’AN, maire de Vienne, sur l’inauguration du premier TGV Paris-Lyon, le 22 septembre 1981 par François Mitterrand fraîchement élu Président de la République.

 

Les rames étaient Orange alors va pour l’orange comme pour les vins !

 

À bientôt les courageux qui viendront se farcir le débat juste après le déjeuner. Dans la patrie d’adoption de Raymond Barre je pense que  ce sera excellent pour entamer un petit roupillon…

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

pax 06/11/2016 08:27

Amusante chronique, cher Taulier. Mais aujourd'hui c'est sur la forme qu'on va te chercher noise. On te sait assez lettré pour t'inviter à ne pas abuser de ce qui deviendrait presque un tic de langage : " Fier comme un petit banc" qu'on retrouve assez souvent sous ta plume alors qu'il existe d'autre paraphrase plaisante de la célèbre maxime telle que : fier comme un bar tabac ( Coluche ) Fier comme un petit blanc, fier comme un char à banc etc etc. Pourquoi ne pas en inventer d'autre ? Mais rassure toi, je ne suis pas fier comme lard à blanc de te faire remarquer ce que, j'en suis sur, je commet à mon tour, dans beaucoup de commentaire.

Michel Grisard 05/11/2016 10:41

Impossible de venir t'écouter si l'on va manger l'os à moelle, à la brasserie Georges, une petite sieste est nécessaire....

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents