Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 06:00
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Tout commence par les courses au petit matin d’où je reviens chargé, comme âne corse bâté, de légumes gorgés de tous les sucs de la terre et du soleil.

 

Puis, respecter l’ordre des facteurs pour chaque légume : les courgettes d’abord en fines rondelles, l’épreuve du feu de l’huile d’olive dans la poêle.

 

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Pendant qu’elles dorent au tour des poivrons de toutes les couleurs en lanières et des oignons hachés.

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Manipuler la queue de la poêle pour les premières à dorer puis les retirer.

 

Au tour des poivrons et des oignons de se faire dorer la pilule au bain d’olive. 

 

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Soyez souple du poignet, ça grésille, ça sent bon, mais les retirer avant qu’ils ne soient cramés.

 

Le temps de madame l’aubergine est venu de s’en payer une tranche,  de s’imprégner, de se faire une beauté.

 

Maniez-les avec douceur !

 

Mariez-les avec les courgettes, les poivrons et les oignons.

 

Salez, poivrez…

 

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Sur la planche faire un sort aux belles tomates elles aussi de toutes les couleurs, puis jetez les dans le méli-mélo.

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Hachez sans ménagement le basilic !

 

Corsez votre ratatouille avec un bon concentré de tomates.

 

Laissez cuire doucement

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Pendant ce temps tranchez le cul de votre Vuletta et posez les tranches sur votre ratatouille pour qu’elles mêlent leurs sucs.

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica
L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Coupez le feu, couvrez, laissez reposer… Une nuit sur votre ratatouille ne nuit pas bien au contraire la nuit porte conseil pour confire votre plat.

 

Lorsque vos invités sont arrivés rallumez votre foyer, posez le cul de votre poêle sur un feu très doux. Rectifiez l’assaisonnement si besoin en goûtant.

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

La Vuletta

 

C’est de la bajoue ou gorge de porc corse découpée en laissant la couenne à l’extérieur et comprenant les couches de gras et de maigre depuis l’attache de l’oreille jusqu’à la pointe du museau. Elle se présente sous forme plate et triangulaire la couenne à l’extérieur.

 

L’e-cuisine du Taulier : la meilleure ratatouille de tout Paris à la Vuletta in Corsica

Du fait que le porc corse est assez âgé à l’abattage et que le gorge est fortement imprégnée de gras. On obtient deux vulette par porc, elles sont parées en forme triangulaire avant d’être mise au sel. Après 5 à 12 jours de salage, elles sont peu ou pas fumées avant d’être mise à sécher durant 40 jours.

 

Dans les cahiers d’ethnologie corse consacrés à la cuisine et l’alimentation les guletta ou gulagna, morceaux de gorge ou de bajoue séchés ou fumés, sont cités. Il s’agit de la vuletta que l’on nomme également valetta ou bulagna, selon les régions.

 

Contrairement  aux autres spécialités charcutières corses, on ne trouve pas d’équivalent de la Vuletta en Italie.

 

Avec ça vous pouvez bien sûr boire corse mais les vins corses ne sont pas faciles à trouver sur le continent.

 

 

Si c’est corse je vous conseille les Vieilles vignes de Nicolas Mariotti Bindi.

 

« Après avoir travaillé quelques années comme chef de culture au domaine Leccia, Nicolas Mariotti Bindi a repris, en 2015, une vieille cave abandonnée sur la route d'Oletta, et a effectué un travail de forcené pour remettre cet outil de travail, qui lui permet de mieux gérer sa production, en état de marche. L’ensemble du vignoble est certifié bio et tous les sols sont travaillés dans les règles de l’art. Les vinifications se font en cuve inox et en œuf-ciment de 16 hl. » RVF

 

 

Sinon un grand blanc Riesling Grand Cru Kaefferkopf 2013, Domaine Geschickt

 

« Domaine situé à Ammerschwihr sur le fameux terroir Grand Cru Kaefferkopf. La volonté de plus en plus affirmé de produire des vins Biodynamiques sans sulfites ajoutés,

 

Ce Riesling est issu de 2 parcelles du Grand Cru: le Purberg (argilo-calcaire) et le Pfulben (granitique avec loess).

 

Élevage: 1 an et demi en barriques sans aucun intrant.

 

Rectiligne, fin et tendu, un très beau vin pour amateur de ce cépage si racé! Des notes d’agrumes et de gingembre. La minéralité « pétrolé » est bien présente, reflet du cépage et du terroir de ce Grand Cru.

 

Domaine en Biodynamie, label Demeter

 

« Frédéric Geschickt est vigneron en biodynamie à Ammerschwihr, près de Kaysersberg dans le Haut-Rhin. C'est ici qu'il a repris le domaine familial pour l'appeler le Domaine de la Sinne.

 

 

Abrité des influences océaniques par le massif vosgien, le village d'Ammerschwir bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Situé au pied ou sur les collines entre 200 et 400 mètres d’altitude, le vignoble d’Ammerschwihr profite d’un rayonnement solaire optimal.

 

Depuis 1998, ils ont choisis un mode de culture en biodynamie certifié Demeter. Cette reconversion, succédant à une longue période de culture conventionnelle, répondait à un besoin, à une recherche de mieux vivre. La culture dite conventionnelle, avec notamment les produits qu'elle utilise, ne correspondait plus à l'état d'esprit dans lequel ils évoluaient. Un conseiller leur a permis, pendant les 3 premières années, de prendre contact avec la biodynamie, de la découvrir, de laisser parler leur ressenti et de concentrer leurs efforts. Les résultats sont chaque jour un peu plus marqués, un peu plus porteurs.

 

Frédéric Geschickt vous propose de découvrir son métier et les vins d'Alsace qu'il vinifie et qui sont d'un incroyable rapport qualité/prix : riesling, gewurztraminer, pinot blanc, muscat, pinot noir, vins de terroir du Kaefferkopf, vendanges tardives et sélections de grains nobles. »

 

Extrait du site Vins Nature 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

mobal 30/09/2016 08:42

Entièrement d'accord avec la nourriture ou la boisson bio . Mais pas du tout avec la biodynamie qui est du bio +magie+religion ...La biodynamie étant la branche agricole de l'anthroposophie , je me suis plongé dans les écrits du fondateur (Steiner) . En ce moment je potasse ses écrits concernant la pédagogie. Ceux qui mettent leurs enfants dans des écoles steiner sont ils au courant de l'endoctrinement proposé ? Bref, bio ,oui! biodynamie , non merci!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents