Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 06:00
Pacser le vin avec n’importe qui n’apporte rien à la mixologie : le Green Cadet c’est le citron qui suffit à créer la différence

Y’ a quelques années, les petits génies du CIVB sont venus à Paris pour séduire la jeunesse dorée qui préfère le Cuba Libre au petit blanc de l’Entre-deux-Mers.

 

J’ai le souvenir d’une soirée à l’Olympia où la mixologie bordelaise avait des allures de bouillie sans atteindre la notoriété de celle-ci.

 

Dégueulasse !

 

Contrairement au tout rond bas de plafond de Barcelone je n’ai rien contre la transgression, libre à chacun, à Cahors comme ailleurs, de faire ce que bon lui semble et l’honneur du vin n’en sera en rien outragé.

 

Certes braire fait de l’audience auprès de la petite poignée des adorateurs qui attendent l’érection du maître mais tout ça ce n’est que du vent !

 

Plus intéressant le foutage de gueule des petits génies du marketing : Emmanuelle Bossard, directrice du pôle vin et pétillant chez Rothschild France Distribution en charge de Mouton Cadet, explique que « pour créer ce long drink à base de Mouton Cadet Sauvignon Blanc, nous avons travaillé pendant un an et demi avec des bartenders parisiens pour trouver une recette qui permette de sublimer le vin sans le dénaturer. »

 

Pensez-donc 1 an et demi pour arriver à la conclusion qu’ « Un trait de sirop de sucre de canne – « qui vient tenir la dilution du vin et garder un équilibre dans le cocktail », un zeste de citron – « qu’on exprime et qui rappelle les arômes d’agrumes du Mouton Cadet Sauvignon Blanc », et c’est tout ! Nul besoin d’autres ingrédients pour ce long drink surprenant. Car c’est le citron qui suffit à créer la différence.

 

Pour en rajouter une louche de franche poilade Emmanuelle Bossard « Même si le fait est simple, le coup du zeste du citron vert rajoute ce petit quelque chose. J’aime aussi utiliser parfois le bec verseur "arrosoir" pour animer la confection du Green Cadet ! Une manière originale de théâtraliser ce cocktail pour créer une ambiance estivale sur table. »

 

Confidence pour confidence très chère madame je me dois de conseiller aux braves consommateurs ou même aux barmans de s’approvisionner en sauvignon hors votre marque fort onéreuse. Le résultat sera le même, sauf que bien sûr les barmans du : Le Comptoir de l’Arc (Paris 8ème), Le Californie (Cannes), La Terrasse du Plaza (Nice), La Bastide de Venelles (Aix en Provence) ou encore La Rascasse (Monaco) ne seront plus sponsorisés par vous.

 

Pas sûr d’ailleurs qu’il y ai beaucoup d’amateurs pour cette savante mixture qui vous a mobilisée un an et demi tout de même.

 

Si vous souhaiter lire l’ensemble de l’œuvre de Diane Ziegler du Figaro-vins c’est ICI son beau et bon publi-reportage pour Rothschild France Distribution.

 

Z’avez dit journaliste ?

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents