Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 06:00
C’est dur la culture : les Capezzoli di Venere ou tétons de Vénus de Salieri pour séduire Constance Mozart dans Amadeus de Milos Forman et 1 vin nu là-dessus!

Dans le film de Milos Forman, ces petites douceurs, les Capezzoli di Venere, que Salieri propose à Constance lorsqu'elle lui apporte les compositions de Mozart et qu'il appelle « Mamelons de Venus »

 

- Prenez-en un, c'est tout à fait étonnant…

 

… et dont il révèle la composition, m’ont inspiré cette chronique « imprégnée de culture » comme les tétons de vénus le sont de rhum

Salieri and Mozart, par Mikhail VRUBEL 1885.

 

La culture d’abord !

 

Salieri, assassin de Mozart ?

 

« La légende de l'assassinat de Mozart par Salieri relève de l'imagerie romantique, ayant été présentée pour la première fois dans Mozart et Salieri, pièce de théâtre de l'écrivain russe Alexandre Pouchkine, publiée en 1830. Très populaire en Russie, elle fut adaptée à l'opéra à la fin du XIX° siècle. Plus tard, en 1979, le Britannique Peter Schaffer s'inspira de l'ouvrage de Pouchkine pour composer la pièce de théâtre Amadeus, qui fut adaptée au cinéma par Milos Forman en 1984.

 

Dans ce film acclamé par la critique, qui reçut 40 récompenses dont huit Oscars, Salieri est présenté comme un compositeur talentueux, mais médiocre face au talent inégalé de Mozart, qu'il déteste et admire à la fois. Dans cette œuvre, c'est Salieri qui commande le fameux Requiem, que Mozart s'épuisa à composer. A la fin du film, le kapellmeister n'est donc pas directement responsable de la mort de son rival, mais en porte néanmoins une part de responsabilité.

 

Toutefois, il convient de préciser que la réalité est bien différente de cette légende noire. Si Salieri éprouva sans doute de la jalousie à l'égard du jeune prodige, suite à l'arrivée de ce dernier à Vienne, les deux hommes entretinrent des relations rivales mais néanmoins amicales.

 

En effet, Salieri conserva jusqu'à sa mort, en 1825, son poste de kapellmeister, restant pendant longtemps un personnage puissant à Vienne. Par ailleurs, si l'œuvre de Salieri est aujourd'hui largement méconnue du grand public, ce compositeur remporta de bien plus grands succès que son rival, jouant ses opéras dans les principales Cours d'Europe (Milan, Paris, Rome, Venise, Versailles, Vienne, etc.).

 

Ainsi, contrairement à ce que l'on pourrait penser, Salieri fit tout son possible pour faire connaître la musique de Mozart, à une époque où le public viennois avait une nette préférence pour les compositeurs italiens (c'est ainsi qu'il proposa Mozart pour la composition de La clémence de Titus, opéra à l'origine commandé à Salieri). Par ailleurs, il fit partie des cinq personnes présentes lors de l'enterrement de Mozart, et fut le professeur de musique du jeune Franz Xaver Wolfgang Mozart, dernier fils du défunt.

Enfin, il ne fut pas le commanditaire secret du fameux Requiem, ce dernier ayant été commandé par le fils du maire de Vienne de l'époque, pour le compte de Franz de Walsegg, un aristocrate autrichien. »

 

Origines :

 

« On appelle le rebondi de la madeleine « téton de Vénus ». A Commercy, lors d'une réception organisée par le duc de Lorraine, une simple soubrette nommée Madeleine avait préparé ce gâteau, le seul que sa famille lui ait appris. Le roi Stanislas enthousiaste, avait aussitôt rebaptisé cette pâtisserie du nom de la servante.

 

Source « les desserts oubliés de Nicole Thépaut »

 

« Vers 1830 donc, la Mère Brigousse, dans le quartier des Charpennes à Lyon, faisait table comble avec ses "tétons de Vénus", de grosses quenelles en forme de sein. »

 

Téton de Vénus est le nom d'une espèce de pêches, à cause de la forme pointue de l'extrémité.

 

 

La recette des Capezzoli di Venere

 

200g de marrons glacés

 

120g de chocolat au lait (chocolat noir dans la recette originale)

 

40g de crème liquide

 

1 cl de rhum

 

1/2 cc d'extrait de vanille

 

100g de chocolat blanc

 

10g de chocolat noir

 

 

Faites fondre au bain-marie le chocolat au lait avec la crème. Laissez refroidir.

 

Mixez les marrons glacés avec le rhum et l'extrait de vanille jusqu'à obtention d'une purée. Ajoutez le chocolat fondu et mixez à nouveau. Si nécessaire, terminez en mélangeant à la cuillère afin d'obtenir une pâte homogène. Placez au frais au moins 1h.

 

Formez des cônes arrondis d'environ 4cm de diamètre et placez-les sur une grille.

 

Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie, versez-le sur chaque cône (ou trempez-les dedans à l'aide d'une fourchette à chocolat). Placez une quinzaine de minutes au frais.

 

Faites fondre le chocolat noir au bain-marie, disposez une pointe sur chaque cône et placez à nouveau au frais 15 minutes.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents