Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 06:00
«Hé oh la gauche!» faut répondre au courrier la Marisol Touraine et le Stéphane le Foll… l’autisme est me dites-vous une grande cause nationale !

Ma règle sur cet espace de liberté est de ne jamais mélanger mes affaires personnelles avec les causes que je défends.

 

Ce matin je vais faire une exception qui confirmera la règle.

 

Le 2 avril c’était la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme.

 

« L'autisme est une réalité très présente dans la mesure où ce type de handicap touche 1 personne sur 150 dans le monde.

 

La France compte environ 430 000 personnes atteintes d'autisme à des degrés divers, dont 25% d'enfants. Le gouvernement français a mise en place un "plan Autisme" sur 2008-2011, qui vise tout d'abord l'augmentation de la capacité d'accueil en établissements spécialisés et sur la diversification des méthodes de prise en charge et de dépistage précoce. »

 

Le 2 avril je prenais donc ma plume :

 

Madame la Ministre de la santé,

 

Je vais être économe de mots votre temps est compté. C’est aujourd’hui la journée de l’autisme et je me permets de vous exposer un cas parmi des milliers d’autres.

 

Je suis un jeune homme autiste atteint du syndrome d’Asperger. Mon souci est de l’aider à s’insérer dans le monde du travail afin de le sortir d’un isolement préjudiciable à son équilibre.

 

Profitant de ma bonne connaissance du Ministère de l’Agriculture […] j’ai convaincu la Secrétaire-Générale de donner une chance à …

 

[…]

 

À la suite de cette première expérience j’ai donc repris mon bâton de pèlerin pour examiner avec les services du SG les possibilités de pérenniser cette insertion professionnelle.

 

Quel ne fut pas ma surprise de constater une forme de ponce-pilatisme des responsables et leur incapacité à intégrer les contraintes de l’accueil d’un jeune homme pas comme les autres.

 

Nous ne pouvons rien faire, il faut nous comprendre.

 

Eh bien, non madame la Ministre, je ne me résous pas à cette forme d’impuissance à traduire une grande cause nationale dans l’infiniment petit d’une situation individuelle.

 

J’ai donc proposé, au vu d’un dossier à la fois médical et professionnel que le Ministère envisage une formation professionnelle permettant à … de progresser et de s’adapter au poste, fort modeste, susceptible de concilier les impératifs d’efficacité d’un service de gestion.

 

Depuis ce jour c’est silence radio.

 

Je me tourne donc vers vous pour que vous m’aidiez à traduire un discours en actes concrets. Retrouver le lien avec les citoyens me paraît une belle façon de redonner confiance dans l’utilité des politiques.

 

Ayant dans mes fonctions de Directeur de cabinet eu le loisir de relire chaque soir les parapheurs des services chargés des réponses au courrier ministériel j’ai souvent pris la plume pour donner aux demandeurs un peu d’humanité.

 

J’espère qu’il en sera de même pour ce courrier et par avance je vous en remercie madame la Ministre de la Santé.

 

Avec cet espoir chevillé au cœur je vous prie d’agréer mes salutations les meilleures.

 

Jacques Berthomeau

 

Copie à Stéphane Le Foll Ministre de l’Agriculture.

 

Courrier expédié le 4 avril par courrier électronique et courrier papier.

 

Depuis j’attends une réponse.

 

De mon temps nous mettions un point d’honneur à répondre au courrier dans un délai raisonnable, là ce n’est pas le cas et je suis en colère.

 

Mon cas malheureusement n’est pas un cas isolé :

 

Le 4 mai 2016 je note que :

 

Le président de « Vaincre l'autisme » démarre une grève de la faim pour dénoncer « l'inertie du gouvernement et des administrations »

 

Olivia Cattan, présidente de SOS Autisme « Si l'action politique se résume à un tweet, on est mal barrés... »

 

Alors, moi aussi, depuis mon petit blog, j’interpelle Marisol Touraine et Stéphane Le Foll en utilisant le slogan inventé par ce dernier pour réveiller ce qu’il nomme la gauche.

 

J’en suis tout le monde ici le sais.

 

Je ne demande aucun passe-droit, nul privilège, mais des actes concrets.

 

Embaucher un autiste Asperger c’est simple car c’est possible.

 

En effet le syndrome d’Asperger est un trouble autistique touchant davantage le sexe masculin et qui engendre des problèmes de communication et d’intégration de l’individu dans la société.

 

Si le syndrome d’Asperger correspond à un trouble de développement cérébral, il n’est pas associé à un retard mental. Les enfants peuvent poursuivre leur scolarité normalement, à condition qu'ils soient bien accompagnés.

 

Au cinéma, ce trouble a été popularisé par le film Rain Man.

 

  • Le syndrome d'Asperger : symptômes et diagnostic

Les patients atteints de ce syndrome ont une très bonne mémoire.

 

Ils développent généralement un intérêt pour un domaine spécifique : par exemple les insectes, l’astronomie, les trains, les chiffres…

 

Ils apparaissent souvent comme très cultivés, surdoués, mais aussi excentriques. Ils utilisent un langage précieux et s’attachent souvent à des détails.

 

Ils n’aiment pas le changement et vivent souvent avec des routines.

 

Les personnes atteintes du syndrome ont aussi des problèmes de perception sensorielle de leur environnement et sont maladroites dans leurs mouvements.

 

Elles font souvent preuve d’une grande franchise, ce qui peut déconcerter et sembler inapproprié.

 

Lire aussi

 

Ce garçon atteint du syndrome d'Asperger décrit sa vie dans un touchant poème

 

« Il s'appelle Benjamin, il a 10 ans, et en quelques vers, il nous plonge dans son quotidien, celui d'un enfant atteint du syndrome d'Asperger.

 

Pour l'école, il a dû écrire un poème intitulé "I am" (Je suis). Sa mère a souhaité partager celui-ci avec la National Autism Association, une association de parents d'enfants autistes américaine, qui a publié le poème sur Facebook le 10 avril. »

 

J’en reste-là, sans grande illusion, ma part de voix est bien mince mais ça n’en reste pas moins 1 voix, de celle que l’on dépose dans une urne transparente les 23 avril et le 7 mai 2017.

 

Salut camarades le vieux monde n’est toujours pas derrière vous…

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

HPT 06/05/2016 08:40

J'aime que l'on m'aide à comprendre, je ne suis qu'un niais vendéen- notre taulier est aussi vendéen mais tout sauf niais !!! Une fois que je crois avoir compris, je fais la synthèse, enfin j'essaie. Et là je confirme que les politiciens sont des impuissants, sans stratégie sociale efficace. On a le sentiment qu'ils sont "au-dessus" ou plutôt à côté de leur MISSION. C'est GRAVE, cela relève de la faute professionnelle. Bon si ça continue je vais m'emballer c'est rare pour un âne, Je vais continuer à tirer la charrette mais si c'est trop lourd, je m'arrête et, têtu je vais "bouquer"

pax 06/05/2016 06:29

S..... de Taulier, t'as pas autre chose à faire que de nous gâcher,comme ça, tôt le matin la belle journée qui s'annonce ! Que dis je la belle journée, c'est le pont , tout aussi enchanteur, dont nous profitons, que tu vas gâcher car aux âmes bien nées il est évident que cette chronique va continuer de trotter dans leurs têtes ! Force cependant est de te donner raison et de bouillir intérieurement de voir rappeler le manquement total et récurrent de nos dirigeants à remplir leur première et plus ardente obligation à savoir , à défaut de bonheur, de donner à tous et à chacun des conditions de vie décentes. Aujourd'hui il fait beau mais dans 6 mois on va faire re-pleurer dans les chaumières avec le premier SDF mort de froid...On nous embrume avec des combats de nantis qui ne rêvent que de casse sociale en vue de servir leurs seuls intérêts et l'on nous culpabilise en nous traitant de rétrogrades inconscients, in-réformables etc etc. Et bien oui et tant mieux ( Astérix pas mort !) Et on nous donne des exemples pris dans le monde entier ou, c'est vrai c'est le paradis sur terre. On se garde bien de nous donner comme exemple le Danemark ou la ponction fiscale est supérieure à celle de la France mais à laquelle la population se soumet avec contentement car elle voit, au quotidien, le " retour sur investissement " . Bref, merci Taulier de gratter ou ça fait mal. Peut être qu'un peu d'ombre ou de soleil voilé évitera les premiers coups de soleil. C'est donc une oeuvre de salut public que la chronique de ce matin.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents