Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 06:00
C’est dur la culture : Jérôme Deschamps Évin m’a tué ! « La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes »

C’est Juvénal, au premier siècle de notre ère, qui le dit dans ses fameuses Satires.

 

Il fut un temps que les jeunes ne peuvent pas connaître où il fallait cacher ce sein que je ne saurais voir, aujourd’hui la connerie pousse bien plus loin la tartufferie.

 

C’est bien connu le ridicule ne tue plus mais les ridicules tuent les clowns.

 

Jérôme Deschamps, le père des Deschiens, en est un.

 

« Jérôme Deschamps, dix ans que ça dure ! »

 

Il a dirigé l’Opéra-Comique depuis 2005.

 

C’est donc légitimement que la Réunion des opéras de France lui a demandé de réaliser un petit clip pour assurer la promotion de « Tous à l'Opéra », un événement auquel participent 25 opéras nationaux. Les 7 et 8 mai, ils ouvriront gratuitement leurs portes au public.

 

C’est tout aussi logiquement que Jérôme Deschamps a souhaité traiter le sujet sur le ton de l'humour.

 

On y voit un beauf machiste et ivrogne se faire ridiculiser par la marraine de « Tous à l’opéra », Patricia Petibon porteuse du message de bonheur.

 

Mais c’était sans compter sur les censeurs d’un machin, comme nous aimons les collectionner dans notre vieux pays fourbu, l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité), bras armé du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel), chargée de contrôler « le contenu et les modalités de programmation des communications commerciales diffusées par les services de communication audiovisuelle » L’ARPP est une association privée, loi de 1901, complètement indépendante des pouvoirs publics.

 

Sous prétexte que « le plan présentant des boissons alcoolisées (bouteilles et verres) est contraire aux dispositions de la loi du 10 janvier 91 relatives à la lutte contre l'alcoolisme », la fameuse loi Évin les censeurs anonymes ont intimé l’ordre à l’auteur de le couper.

 

Que le scénario tourne l’ivrogne en ridicule et donc par voie de conséquence incite au contraire à ne pas boire) n’a pas effleuré l’esprit des censeurs.

 

Comme le souligne Jérôme Deschamps dans sa lettre à François d’Aubert président du zinzin :

 

« Éloignez-vous de vos conjoints machistes, brutaux, incultes, voire alcooliques qui vous maltraitent, et allez à l'Opéra pour y connaître le bonheur, le paradis. »

 

Lire la lettre ICI 

 

François d'Aubert, encore un recasé de la République, est l’ex-député, l’ex-maire de Laval battu en 2008 et nommé à la tête de l'ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) en 2011.

 

Affaire à suivre donc comme le souligne notre ferrailleur de service, l’Invigné de la République, vent debout, ai-je besoin de nommer Jacques Dupont :

 

« Cela signifie qu'aujourd'hui par exemple, le célèbre sketch de Bourvil sur « l'eau ferrugineuse », celui de « Gérard » de Coluche, ou les Deschiens (et leur « pitchette » of côtes-du-rhône) de Canal+, réalisé par le même Jérôme Deschamps, seraient aussi interdits. Dans la série, il faudrait aussi revoir, censurer et récrire un grand nombre d'opéras, d'opéras comiques, de pièces de théâtre où figurent bouteilles et verres. Sans compter les films. Déjà à l'époque, une poignée d'intégristes avaient tenté de bloquer la sortie du Singe en hiver d'Henri Verneuil avec Gabin, Belmondo et Suzanne Flon car on y voyait trop de bouteilles d'apéritif, mais comme la loi Évin n'existait pas, ils avaient dû renoncer. Aujourd'hui, on peut. »

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

pax 03/05/2016 06:36

Merci pour cette piqure de rappel.Avec l'arrivée des beaux jours et l'ivresse ( oh pardon ) que répand la nature qui s'éveille on aurait tendance à se croire dans un monde de bisounours. Heureusement qu'il existe ce type d'indidividu dont on se demande à quoi peut ressembler leur lever : " Qui vais je pouvoir emmerder aujourd'hui ?" Ces pères " la morale" ,souvent bigots, devraient balayer devant leur porte d'inculte et réaliser que la bible et l'histoire des religions sont très étroitement associées au vin et qu'il n'y avait pas besoin de leur connerie pour se rendre compte que boire est bon pour la vie et qu'il faut , comme pour tout, resté mesuré. Alors si même la religion et les siècles sont contre eux que veulent elles prouver ces larves ? Leur indigence intellectuelle ? c'est fait.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents