Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 06:00
Aldi l’ami de votre porte-monnaie se paye 1 MOF en sommellerie pour sa foire aux vins de printemps : que fait donc la main du sommelier pour être qualifié d’ouvrier ?

Je ne vais pas me faire des amis dans le « milieu » de la sommellerie mais j’estime qu’il y a, au mieux, un abus de langage, au pire « une escroquerie », à attribuer un titre de meilleur ouvrier à un sommelier.

 

Ouvrier :

 

« Travailleur, travailleuse qui exécute pour le compte d'autrui, moyennant salaire, un travail manuel (dans un atelier, une mine, une manufacture, une usine, une exploitation agricole) »

 

Certes on parle d’un bon ouvrier pour une personne qui excelle dans son métier ou dans un autre travail.

 

« Il se donna ensuite le plaisir d'ouvrir chacun des quatre-vingts volumes. Ils étaient reliés magnifiquement, c'était le chef-d’œuvre du meilleur ouvrier de Londres. Il n'en fallait pas tant pour porter au comble l'admiration de Julien. »

 

Stendhal, Le Rouge et le Noir.

 

Question : que fait donc la main du sommelier ? En quoi fait-elle le vin ? La transcende-t-elle le vin ?

 

Que je sache elle se contente de le bien choisir et de le bien servir, ni plus, ni moins.

 

Le sommelier prodigue des conseils, profession très en vogue y compris dans le monde du vin avec les fameux œnologues conseil.

 

Ce n’est donc qu'un sachant parmi d'autres et si l’on se met à affubler tous les sachants d’une veste au col tricolore ça va faire beaucoup de monde et nous n’allons pas être sorti de l’auberge.

 

J’aime les sommeliers lorsqu’ils font leur métier et beaucoup le font très bien. Je respecte leur travail, je l'apprécie. Merci Franck-Emmanuel.

 

Là où je commence à avoir des doutes c’est lorsqu’ils se glissent dans des paillettes de star, affublés de titres « prestigieux » : Meilleur sommelier de France 2004 et Meilleur Ouvrier de France en sommellerie pour servir de caution, redorer le blason du hard-discount.

 

C’est la vie me direz-vous l’argent ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval mais dans la cassette de la GD.

 

J’en conviens mais lorsque je lis pour un champagne à 14,99 €:

 

« Robe jaune paille, belles bulles fines. Nez de torréfaction où se mêlent noisettes grillées, champignons et brioche. Bouche tendre aux bulles parfaitement intégrées. Belle persistance soutenue par une fraîcheur mesurée »

 

Ou pur un crémant d’Alsace à 5,99 € :

 

« Robe jaune paille aux fines bulles délicates. Le nez évoque les arômes de fruits blancs et de touches de miel. La bouche est ronde, marquée par des saveurs de fruits blancs, des notes de miel et de caramel. Les bulles sont parfaitement intégrées et l’ensemble idéalement équilibré. »

 

Pour un muscadet côtes de Grandlieu à 3,49€

 

« Robe jaune pâle aux nuances paille. Nez délicat de fleurs et de fruits qui évoque la pomme, la mirabelle et des notes fines d’épices. La bouche est ronde, dotée d’une douceur naturelle charmeuse, les saveurs douces de pomme, de coing et d’épices bien sou-lignées par de la fraîcheur offrent un ensemble harmonieux. »

 

Pour un gewurztraminer Alsace grand cru Mombourg à 8,49€

 

« Robe jaune paille brillante. Le nez évoque des arômes de fruits exotiques, de litchi et de touches de pétales de rose. La bouche est ronde, marquée par des saveurs fruitées intenses, la rondeur légèrement douce offre une superbe ampleur dans un ensemble idéalement équilibré. »

 

Comprenez que je ne sois pas convaincu par la pertinence du conseil de ce prescripteur qualifié de prestigieux.

 

Au prix de la paille il est sûr et certain qu'il y a des coups de pompes au cul qui se perdent et qu'avec ces prix de marchands de pompe chez Aldi c'est plutôt les vignerons qui vont se retrouver sur la paille...

 

À force de faire prendre des vessies pour des lanternes on se brûle…

 

En effet, lorsque je lis dans une gazette spécialisée que pour sa foire aux vins de printemps Aldi s’offre un catalogue digne des plus grands, les bras m’en tombent.

 

Jusqu’où iront-ils dans le foutage de gueule ?

 

 

 

Lire ICI 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Hubert de Boüard à la barre !
    Philippe Castéja (à g.) et Hubert de Boüard, à l’ouverture du procès, le lundi 20 septembre 2021 à Bordeaux. © Crédit photo : Guillaume Bonnaud / SUD OUEST En raison de l’actualité judiciaire d’Hubert, Ciné Papy du mercredi est repoussé à demain jeudi. Hubert...
  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...