Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 06:00
Tentative de hold-up de l'INAO sur le vin nature « Une chose est sûre, le mot (nature) est extrêmement valorisant. Il a un fort impact sur les consommateurs. »

Suite au comité national des vins d’AOC du 10 février, Éric Rosaz l’homme-orchestre des vins à l’INAO, qui connaît bien le terrain puisqu’il a tenu pendant des années les rennes des VIF puis a fait un passage à FranceAgrimer, a déclaré :

 

« Il y a une forte demande de la part des professionnels pour engager une réflexion pour encadrer l’utilisation du mot nature »

 

Bon prince l’Inao a donc engagé la discussion sur le sujet en invitant à la table l’Association des vins naturels (AVN), pour son expertise en la matière.

 

« Pour l’instant, la discussion reste générale. La demande émane surtout des viticulteurs bio qui craignent une utilisation galvaudée du mot. »

 

Alors faut-il ou non donner un cadre strict à cette mention « nature » ?

 

« Une chose est sûre, le mot est extrêmement valorisant. Il a un fort impact sur les consommateurs

 

Nous y voilà, les va-nu-pieds, les réprouvés, les moqués, les qui font des vins pour bobo-parigot, les exclus de l’agrément, toute cette engeance qui n’a pas accès aux hautes instances, inquiète : pensez-donc ils séduisent les consommateurs.

 

Tout est dit ou presque : l’objectif est de mettre tout ce petit monde dans les clous, jugulaire-jugulaire, réglementons et tout ira bien dans le meilleur des monde. Bien sûr tout ça pour mieux protéger les consommateurs.

 

Il suffit de constater la jouissance d’un des plus farouches contempteurs de ces vins d’évier, par ailleurs grand chasseur de fonctionnaires, pour mieux saisir la grossièreté du piège.

 

Thierry Puzelat vigneron le dit clairement :

 

« Regardons ce qu'est devenu le cahier des charges vinif bio, malgré les bonnes volontés pour qu'il ressemble à quelque chose. Il suffit d'invoquer des règles pour que les plus mercantiles s'y engouffrent. Comme la plupart des associations de ce type, l'AVN ne pense qu'à communiquer sur ses pratiques, plutôt que de soutenir ses adhérents en les aidant à être toujours plus exigeants. C'est oublier qu'à la fin, les consommateurs sont seuls juges. Un vin sans âme avec le logo AVN sera-t-il plus crédible, qu'avec le logo AB, Demeter, lutte raisonnée ou Sains ??? Tous revendiquent des pratiques vertueuses. Partisans de la méthode mais pas toujours du résultat. »

 

Que l’on débatte, j’en suis un farouche partisan, mais en posant sur la table un dossier non biaisé, comme nous l’avions fait lors de la réflexion stratégique Cap 2010, avec toutes les parties prenantes et non les caciques habituels et une association en mal de reconnaissance officielle.

 

En son temps je me suis expliqué ICI

 

« Revendiquer une définition officielle du vin nature équivaut à demander d'autoriser les mobylettes à circuler sur les autoroutes… »

 

Éric Rosaz qui connaît bien son petit monde n’est pas tout à fait dupe de la démarche engagée : « Le problème est cela ne veut pas forcément dire la même chose pour le consommateur et pour le viticulteur ». Il relève également l’inquiétude de la filière : « On peut se demander s’il n’est pas dangereux de segmenter encore plus les vins bios en ajoutant une mention supplémentaire. Quelle sera perception des consommateurs à ce sujet ? »

 

Georges Clemenceau ou La Fontaine ?

 

« Quand on veut enterrer une décision, on crée une commission. »

 

« Maître Corbeau, sur un arbre perché,

 

Tenait en son bec un fromage.

 

Maître Renard, par l'odeur alléché,

 

Lui tint à peu près ce langage :

 

Et bonjour, Monsieur du Corbeau,

 

Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !

 

Sans mentir, si votre ramage

 

Se rapporte à votre plumage,

 

Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. »

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Aredius44 12/02/2016 10:40

Naturel ?!

Le terme qu'il faut est "réel" depuis le dernier remaniement. Vive le vin réel. Comme le pays réel.

dejean 12/02/2016 09:21

Pour nous, il n'y a que l'analyse du vin qui démontrera si la vigne et le vin sont exempt d'intrant chimique. C'est ce que nous venons de réaliser par le labo Phytocontrol, la recherche de 522 traces de molécules chimiques + 200 métabolites.
Conclusion sur mes vins liquoreux: 2 traces à 300 fois moins que sur un vin conventionnel.
Par cette analyse nous coupons court à toutes polémiques. Il y a différentes approches de l'agriculture, ce qui fait la richesse de cette agriculture, c'est la diversité.
je dis/je fais/je contrôle/je le publie
charte DYNAMIS alain dejean sauternes

ISSALY Michel 12/02/2016 08:50

Voilà plusieurs semaines que nous sommes au courant de ce conclave INAOESQUE sur les « Vins Naturels » ou dit « Naturels ».
Ce conclave peut durer autant qu’ils le souhaitent, personnes n’est dupes chez les « moins que rien » qui se disent en « Vin Nature ». Si définition il doit y avoir autour d’un mot ou d’une expression elle ne pourra servir qu’à certains « gros faiseurs » ou « vendeurs de rêves » ou « spécialiste du marketing » pour venir conquérir un segment qui, que certain le veuille ou non, est en train de véritablement révolutionner le monde du vin en France, en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis, au Chili et certains autres pays.
Les Vignerons qui réalisent aujourd’hui ce type de vin sont des gens libres et insoumis, ils ne rentreront jamais dans un cahier des charges qui ne voudra rien dire et qui les contraints. Beaucoup ont d’ailleurs été chassés des AOC sans vergogne, ils ne vont pas se remettre dans les mains de ceux qui ont tout fait et qui font tout pour les sortir du système.
Dès qu’une expression officielle naitra des couloirs de l’INAO, nous en trouverons une autre qui exprimera notre volonté et notre façon de concevoir notre métier, mais toujours en dehors de la doctrine.

JACQUES BERTHOMEAU 12/02/2016 08:53

Bravo Michel je serai à vos côtés...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents