Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 06:00
Tavernier servez-moi une bistouille dans un mazagran : chaud devant !

Au temps où je chinais, bien avant que les chinois n’envahissent Paris, et que les Puces de Saint-Ouen ne se transforment en supermarché pour touristes, j’ai assisté à un phénomène typique de ce marché de la vieillerie chic : l’inflation des prix du mazagran sous la pression de la demande des allemands.

 

Mais qu’est-ce donc qu’un mazagran ?

 

Un mazagran est une tasse haute, en forme de verre à pied, utilisée pour boire le café. Le mazagran est généralement sans anse, en faïence ou en porcelaine.

 

 

Il doit son nom à la bataille de Mazagran en Algérie, où, à partir du 3 février 1840, les 123 soldats du capitaine Lelièvre résistent opiniâtrement aux 12000 soldats du fameux émir Abd-el-Kader. Pendant le siège de 3 jours, ils tirent de l’eau d’un puits voisin afin d’étendre leur eau-de-vie. Lorsque cette dernière vient à manquer, il ne leur reste plus que du café, qu’ils consomment dans un verre à pied.

 

Délivrés les soldats ne pensent plus qu’à boire du café comme ils l’ont fait à Mazagran.

 

 

 

« Les cent vingt-trois Français qui, sous le commandement du capitaine Lelièvre, défendirent Mazagran contre douze mille Arabes, étaient abondamment pourvus d'eau par un excellent puits qui se trouvait dans le retrait du fort; mais l'eau-de-vie vint à manquer, et nos braves prenaient du café noir un peu sucré et fortement étendu d'eau. Or, une fois délivrés, nos soldats aimaient à prendre le café « comme à Mazagran », et cette expression, bientôt réduite à « Mazagran » tout court, se répandit parmi les militaires, et les civils l'adoptèrent. Dans les cafés parisiens, on désigne surtout par le nom de mazagran le café servi dans un verre, pour le distinguer de celui qui est versé dans une tasse qui serait trop petite pour qu’on pût y ajouter de l’eau. »

 

— Eugène Muller, Curiosités historiques et littéraires, Delagrave, 1897

 

Le 6 février 1840 - La défense de Mazagran dans EPHEMERIDE MILITAIRE

 

Un mazagran désigna ensuite un mélange de café chaud et d’eau-de-vie appelé «bistouille».

 

« Les «mazagrans» fumèrent dans les estaminets. »

 

Rimbaud, Illuminations, 1873.

 

« Je bois la moitié de mon café et je comble le vide avec de l'eau, ça me fait un mazagran. »

 

Courteline, Client 1897

 

« Deux crèmes, un mazagran, un «déjeuner» coup sur coup. »

 

Céline, Mort à crédit, 1936

 

Les premiers mazagrans seront fabriqués à partir de 1850 dans la manufacture de porcelaine de Bourges dans le Berry, d’où était originaire le régiment des 123 assiégés de Mazagran.

 

 

Il existe donc des mazagrans en porcelaine mais ceux que je préfère sont ceux en verre fidèles aux origines de ce contenant.

 

Et, comme je suis snob, ma bistouille à moi c’est l’Irish Coffee qui peut aussi se dénommer Normandy coffee

 

 

Lire Normandy coffee what's this ? ICI

 

ou The « Calva coffee » d’Olivier Roellinger *** ICI 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

pax 09/03/2016 06:16

Mon cher Taulier c'est le jour ou jamais de clamer : " Mazette, quelle Chronique !"

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents