Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 07:31
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest

Comme vous le savez j’adore les titres qui accrochent et, comme l’on dit aujourd’hui dans les milieux tendances, qui font sens.

 

Pas très joli de dire « ça fait sens » note Adèle Bréau dans « Je dis ça je dis rien et 200 autres expressions insupportables»

 

« Force d’enregistrer toute nouvelle expression française dans ma tête, j’ai pu passer pour une mal élevée. A un certain moment j’ai dû en désapprendre certaines pour que ma façon de parler s’accorde mieux à ma personnalité. J’ai appris que ce n’est pas très joli de dire « ça fait sens » ou « la question fait débat », même si on l’entend souvent.»

 

Bref, j’étais ce samedi-dimanche à Brest pour célébrer coquillages&crustacées.

 

Le premier jour fut ventée, j’ai un peu erré, reluqué des loutres, goûté quelques huîtres, bu un café orgé, mangé un sandwich d’un bon pâté, bu une bière artisanale et un verre de côte de Thongue du domaine Coste Rousse, acheté des livres, fait quelques photos postées sur Face de Bouc et terminait ma journée en dînant dans un aquarium plein de squales…

« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest

Ensuite je dormais comme un loir à l’Amirauté. Au matin, après avoir absorbé force de far et de kouign-amann, le soleil étant au rendez-vous j’ai enfilé la rue de Siam en aller-retour, puis m’en suis retourné retrouver, dans une grosse cylindrée, les festivaliers à Océanopolis.

 

Le bleu du ciel, l’air tendre, le soleil jetaient sur mon regard un philtre d’optimisme. Je baguenaudais le cœur léger face à des chefs perchés sur des estrades, postait sur mon mur des photos suggestives, me posait au carré VIP (oui-oui-oui) auprès de mon ange gardien préféré pour me restaurer de quelques huîtres.

Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com
Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com

Ferme de Kerguelen www.legumes-project.com

Qu’allais-je faire après ?

 

La sieste dans un vaste amphithéâtre où se déroulait une conférence dont le titre sitôt assis m’intrigua : « Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? »

 

Pendant que le chef Patrick Jeffroy 2 étoiles au Michelin à Carantec avec son assistant s’affaire pour préparer des coques à sa façon, la conférence se met en place dans une décontraction studieuse. L’amphi s’emplit. La barque va être menée, de main sûre, par Émilie et une belle bande filles étudiantes au Master Expertise et Gestion de l'Environnement Littoral de l'IUEM. … (1 garçon se faufilera tout de même dans le lot).

« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest

Nous allons débattre de la pêche à pied

 

Bonne pioche : votre cher Taulier qui a du nez avait acheté la veille un petit opus «Pêche à pied en bord de mer» chez Artémis 

« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest

Nos jeunes pousses ont bien travaillé leur sujet, c’est rondement et élégamment mené. Même que la table ronde n’a pas tourné en rond, scientifiques, pêcheur à pied pro et de loisirs, défenseur de l’environnement (Gérard Veron (IFREMER), Julien Chevre (IFREMER), Agathe Larziliere (PNR Armorique), Ronan Le Corre (Pêcheur à pied pro), ont su trouver les mots pour captiver l’auditoire. On n’entendait pas une mouche voler dans l’amphi pendant plus d’une heure et demie.

 

Comme j’aime les mots j’en ai découvert un nouveau l’estran (partie du littoral alternativement couverte et découverte par la mer)

 

« Un estran distingue une zone du littoral soumise aux variations des marées (balancement des marées) dans la partie intertidale ou tidale. Un estran est donc une bande côtière découverte par la mer à marée basse. L'estran est limité par les niveaux des plus hautes et des plus basses marées.

 

L'estran de marées qualifie une grande étendue plate qui est alternativement immergée et exondée par la marée et qui est principalement constituée de boue et de sable non consolidés. »

 

Bravo et chapeau à tous !

 

Avant de vous livrer quelques extraits de ce que j’ai entendu je voudrais aussi souligner ce qu’a déclaré Patrick Jeffroy à propos de la cuisine des coquillages…

 

Tout d’abord une huître, une palourde, crue, gobée telle qu’elle reste la quintessence de la saveur iodée de la mer…

 

La cuisson doit respecter le coquillage…

 

La préparation doit magnifier le coquillage, le mettre en avant, ne pas le noyer sous des préparations qui se veulent savantes !

 

J’adhère à 100% à cette manière de voir et de faire : trop de tout tue le tout !

 

Je ne vois pas ce que viens faire une tranche de foie gras dans un plat de coquillages, c’est un intrus qui n’apporte rien, gêne, masque, c’est une faute de goût.

 

Le génie du chef se situe par sa touche, ce que sait faire la main, dans cette pure exaltation, cette simple exhalaison des saveurs spécifiques du coquillage…

 

Si l’on veut dépasser l’éternel plateau de fruits de mer accompagné de vins blancs bien ordinaires, seule cette justesse, cet art de s’effacer derrière la vérité du produit, permettra de donner aux coquillages une autre dimanche !

 

Reste à mettre en avant les grands blancs qui vont avec !

 

Rendez-vous l’année prochaine chers vignerons !

« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest
« Nos coquillages auront-ils la pêche dans 20 ans ? » au 1er SEAFOOD FUSION FESTIVAL de Brest

Revenons à l’estran !

 

Guy Prigent, auteur de la pêche à pied et usages de l’estran chez Apogée 1998, écrit que les milieux littoraux ont pu s'épanouir du Néolithique au Moyen-Âge sur les côtes bretonnes. Une véritable civilisation de pêcheurs cueilleurs s'est installée sur ces vastes estrans rocheux, offrant d'importantes ressources coquillières et minérales (galets de silex pour confectionner les premiers outils), dont témoignent en particulier les dépôts coquilliers.

 

« Plus près de nous, au XVIIIe siècle, 70 % des pêcheurs trégorrois ont une activité agricole. Le modèle du pêcheur laboureur est donc fort bien implanté en Trégor ». Il rappelle que, dès cette période, les autorités ont commencé à se préoccuper des ressources. « À l'époque, François Le Masson du Parc, commissaire de la marine, a eu pour mission de comptabiliser les pêcheurs, inventorier les techniques de pêches, dénombrer et décrire les pêcheries, et inventorier les ressources du territoire. Protéger les juvéniles et garantir la rente halieutique, étaient déjà des préoccupations et ont débouché sur de nouvelles législations visant à limiter le chalutage ».

 

Dans la pêche à pied il y a les pêcheurs professionnels patentés qui en vivent  et les amateurs comme vous et moi. Il y a des règles de tailles légales (décret du 11 juillet 1990) dont le non-respect sont susceptibles d’amendes lors de contrôles des gardes maritimes ou de la gendarmerie.


Ces dimensions varient selon les côtes car le littoral français est divisé en 3 zones :

 

  • Mer du Nord, Manche et Atlantique au nord du 48e parallèle
  • Atlantique au sud du 48e parallèle
  • Méditerranée.
  •  

Les crustacés sont mesurés de la pointe du rostre à l’extrémité de la queue (dans le cas d’un homard), tandis que les coquillages se mesurent sur leur largeur ou le côté le plus important.

 

Des règles de quantité, de matériel utilisable et de zones de pêche sont aussi applicables.

 

Pour ceux que ça intéresse vous trouverez ici la réglementation applicable à la pêche maritime de loisir dans le département du Finistère et les coordonnées des services. 

 

Pêche à pied - conseils 

 

Franck Delisle, chargé de mission scientifique, explique les menaces qui guettent le milieu naturel, et indique les bons gestes pour une pêche durable. Pour lui, « si le pêcheur respecte 5 gestes de base, l'impact néfaste sur les espèces sera limité ». Il conseille de « se renseigner sur le site de pêche (horaires de marée, conditions sanitaires, conditions météo), respecter la réglementation (tailles, quotas, périodes autorisées), respecter les habitats littoraux (remettre en place les pierres dans le bon sens, algues brunes au-dessus), utiliser les outils autorisés et adaptés, laisser sur place les femelles qui portent des œufs, garantissant ainsi les générations futures ».

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents