Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 06:00
« Viens, les vins vont aux plages… » la Vendée maritime ouverte aux vents du large aimait faire la noce et avait le goût de la danse et de la ribote…

Jean-Claude Pinson, poète et essayiste, dit être « né dans un pays de Cocagne. Ou quasi : à l’orée… »

 

C’est Gracq qui l’écrit dans Les formes d’une ville.

 

Les « rivages de Saint-Sébastien… lisières d’un pays de Cocagne ».

 

« Avant-poste des campagnes vendéennes implanté au bord de la Loire » 

 

« Un jour que des gabarres défilaient sur la Loire. J'ai voulu les conserver sur une toile. Au loin le pont de la Vendée à Saint Sébastien. Sur la droite les roselières. Nous tournons le dos à Nantes, toute proche. » http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/article-32838582.html

« Un jour que des gabarres défilaient sur la Loire. J'ai voulu les conserver sur une toile. Au loin le pont de la Vendée à Saint Sébastien. Sur la droite les roselières. Nous tournons le dos à Nantes, toute proche. » http://yvette-richard-lequeau.over-blog.com/article-32838582.html

« Village solaire » où la Loire scintille sous « une lumière de vacances »

 

Déjà s’y annonce cette « joie de vivre » qui habite « les territoires vineux qui s’entre-gardent » à l’horizon. »

 

Nous allions souvent nous mesurer au basket aux équipes de cet avant-poste du Nord de la Vendée, au-dessus du Lac de Grandlieu cher à Gaston Chaissac qui, lorsqu’il habitait à Boulogne-en-Vendée, écrivait qu’il vivait « au bord de la Boulogne qui est la Volga du lac de Grandlieu... » mais je ne suis jamais allé jouer à Saint-Sébastien-sur-Loire ; de Saint-Sébastien je ne garde que le souvenir du grand tableau chromo, accroché au-dessus du confessionnal de l’église de la paroisse Saint-Jacques le Majeur, là où je venais avouer et expier mes péchés véniels et parfois mortels, sur lequel le saint criblé de flèches, me faisait grand peine à voir.

« Viens, les vins vont aux plages… » la Vendée maritime ouverte aux vents du large aimait faire la noce et avait le goût de la danse et de la ribote…
« Viens, les vins vont aux plages… » la Vendée maritime ouverte aux vents du large aimait faire la noce et avait le goût de la danse et de la ribote…

Donc Jean-Claude Pinson est né et a grandi « entre Loire et vignoble »

 

Sa maison familiale, « à mi-chemin de la ferme et de la datcha de banlieue, villa en quasi pays de Cocagne » était pourvu « d’un grand jardin et d’annexes diverses (cave, poulailler, atelier, remises et appentis…) »

 

« La table abondait en produits variés du jardin, asperges et abricots, poissons pêchés en Loire… » et « offrait midi et soir, pour les jours ordinaires comme les jours de fête, ses propres vins, ceux que mon grand-père paternel tirait des quelques arpents de vigne qu’il cultivait dans les environs immédiats. »

 

J’y vois un cousinage évident avec la table du Bourg-Pailler, sauf que nous mangions du poisson de mer et que la piquette du pépé Louis, ancêtre des vins nus, régalait les hommes les jours ordinaires alors que pour les jours de fête on se tournait vers les vins bouchés venus d’ailleurs.

 

Mais, l’objet de cette chronique, c’est de reconnaître la « joie de vivre » de mes ancêtres vendéens du bord de mer.

« Viens, les vins vont aux plages… » la Vendée maritime ouverte aux vents du large aimait faire la noce et avait le goût de la danse et de la ribote…

« En 1793, aux portes de Nantes qu’ils assiègent, les Paydraits de Charette font la fête et « scandalisent, écrit Gracq, les dévots angevins des Mauges par leur paillardise, leur goût de la danse et de la ribote. »

 

« C’est qu’il y a Vendée et Vendée. Tandis que dévote, austère, est la haute Vendée, la Vendée intérieure, nettement plus riante est la Vendée maritime. Ouverte aux vents du large, elle aime faire la noce. Dans l’armée de Charrette, on « dansait toutes les nuits », note de son côté Michelet, et « le combat, le bal, la messe et l’égorgement, tout allait ensemble ». Dionysos, plus que Mars ou Jésus, est le roi de ce « carnaval » maraîchin. Et l’on peut présumer que le vin de chaudière* coule à flots, tandis que circulent les fioles de tord-boyaux. »

 

Le grand-père paternel de Jean-Claude, Louis Pinson, natif de la Garnache, où Charrette avait son manoir, était « un maraîchin noiraud au pied leste, ne crachant ni sur le vin, ni sur la fête, ne craignant pas le feu… » qui « aurait très probablement, un siècle et demi plutôt, fait partie de ces « moutons noirs » du général vendéen qui étaient aux dires de Michelet, de « joyeux danseurs » autant que d’enragés « bravi ».

 

Moi aussi je suis un noiraud, avec du sang Maure des frères de la Côte dans les veines, un vrai mauricaut qui en a ras-le-bol de se voir assimilé aux culs pincés de la haute-Vendée, celle des grenouilles de bénitier chères à Philippe de Villiers.

« Viens, les vins vont aux plages… » la Vendée maritime ouverte aux vents du large aimait faire la noce et avait le goût de la danse et de la ribote…

Que ça fait du bien de casser les idées reçues !

 

De faire un bras d’honneur aux faux-dévots, les Lubot and Co…

 

Source : De l’autre côté du vin

« Viens, les vins vont aux plages… » la Vendée maritime ouverte aux vents du large aimait faire la noce et avait le goût de la danse et de la ribote…

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Hervé Lalau 13/09/2015 11:13

Moi j'aimais bien de Villiers. Je pense qu'il a fait pas mal pour développer la Vendée.

JACQUES BERTHOMEAU 14/09/2015 08:30

mais je ne le demande à personne bien évidemment chacun est libre de ses amours bien sûr...

Hervé Lalau 14/09/2015 08:28

Tout le monde n'est pas obligé de partager tes opinions.

JACQUES BERTHOMEAU 13/09/2015 11:28

Fleury-Michon, Janneau, Bénéteau et la foultitude de PME n'ont pas attendu de Villiers pour faire de l'industrie vendéenne un fleuron... On a les amours qu'on peut dans la vie...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents