Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 08:00
En dévers et contre tout (3) «Les héros du peuple sont immortels»

J’ai quitté Paris, ses bobos, ses vins nus, sa débauche, ses petits matins blêmes, et mon vélo…

 

« La nuit à Paris, je m’en tape, car je sais maintenant que toutes les vieilles histoires qui traînent sur cette fameuse nuit libératrice sont fausses : les cons que l’on croise station Châtelet sont aussi cons quand la nuit se casse la gueule sur la ville et je me demande toujours comment ils font, ceux dont ce n’est même pas le métier, pour ne vivre que pour cette frime, vaine, si vaine. »

 

Signé, Jean-Michel Gravier disparu en 1994, les moins de 40 ans n’ont sans doute jamais entendu parler de lui.

 

Il écrivait des chroniques « Elle court, elle court la nuit » entre 1978 et 1982 dans les colonnes du défunt « Matin de Paris ».

 

Il eut été un grand blogueur.

 

Jean-Michel Gravier - BENJAMIN BALTIMORE/ÉCRITURE

 

Même le féroce Patrick Besson du POINT était sous le charme « Jean-Michel Gravier, l'esprit des années 80 » 

 

« Qui se souvient de Jean-Michel Gravier ?

 

Moi, nous nous étions croisés à Grenoble.

 

« Ni dandy ni ange noir, il promenait sur les nuits parisiennes, le cinéma, la chanson et l’art en général un regard d’enfant ébloui – parfois gentiment méchant, toujours acéré, jamais dupe ni blasé […] il préférait les petits bars et les ambiances feutrées […] les jeunes talents et ceux passés de mode aux valeurs dites sûres et il ne s’encombra jamais de contingences éditoriales ou publicitaires pour dire haut et drôlement ce qu’il pensait. Un style qui ne se porte plus beaucoup. »

 

Marie-Elisabeth Rouchy L'obs.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 02/09/2015 08:29

Qu'est c' qui sont couillons chez Overblog ! Cette chronique qui s'annonçait passionnante d'autant que le Taulier citait Patrick Besson ,pertinemment qualifié de féroce , écrivain qui mérite souvent le détour, m'est parvenue le 30 ou 31 septembre avant de disparaitre des écrans le temps pour moi d'aller sur internet me renseigner sur le sieur Gravier. La voila donc...je vous quitte...

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents