Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 06:00
Comme un lundi : le caoua et le kava des Marquises c’est bien mieux que le Viagra®

Faudra vous y faire chers lecteurs, en ce mois de juin qui commence aujourd’hui je vais, plus encore que par le passé, justifier mon statut de vieil homme indigne.

 

Divaguer, me laisser-aller, raconter des histoires à dormir debout, décoconner, tout entendre, ne rien céder et surtout vivre en tongs pour boire du café.

 

Ma seule addiction c’est le café.

 

Du café filtre sans sucre, pur…

 

Tout commence par l’achat d’un café de bonne origine : voir ICI 

 

Ensuite disposer d’eau de source et suivre les conseils de mon ami Emmanuel Buschiazzo Caféologue, Barista Formateur, Président du Réseau des Baristas de France (RBF) 

 

Je suis donc caféinomane.

 

Je consomme sans modération.

 

Et, hier, au détour des gazettes, qu’apprends-je ?

 

Que le café c’est bon pour la virilité !

 

« Finis Viagra® et autres préparations exotiques pour remédier aux troubles de l'érection

 

Selon des chercheurs texans, une consommation quotidienne de café est associée à une diminution du risque de dysfonctionnement érectile. Les hommes qui boivent entre 85 et 170 mg de caféine par jour, soit environ deux à trois tasses, verraient leur risque de panne réduit de 42%. Néanmoins, cette dose n'est pas une ordonnance à prendre au pied de la lettre, puisque les taux de caféine dépendent de la manière dont est préparé le café (expresso, café filtre, etc.).

 

Les scientifiques, dont les travaux sont publiés dans la revue PlosOne, ont étudié la consommation de café de plus de 3.700 hommes. Des résultats qu'ils ont ensuite croisés avec la capacité de chaque participant à garder une érection tout au long d'une relation sexuelle et la fréquence de leurs rapports. Des données uniquement déclaratives, recueillies par questionnaire. 

 

Je m’en tiens là du côté caoua mais je ne puis m’empêcher d’extirper du fin fond de mon vieux blog une vieille chronique de juillet 2007 Le kava du lavelua roi d'Uvéa

 

« En 1988, suite aux accords de Matignon, j'ai accompagné H.Nallet en Nouvelle-Calédonie. Avant de nous y rendre nous avons poussé jusqu'à Wallis-et-Futuna pour aller soutenir le candidat radical de gauche aux législatives : Camillo Gata qui fut élu. 33 heures d'avion : Paris-Nouméa avec UTA, puis Nouméa-Mata-Utu avec un Transaal de l'armée de l'air. Dix heures de décalage horaire, l'autre bout de la terre.

 

A notre arrivée dans une atmosphère d'étuve, la journée commençait. L'administrateur supérieur nous attendait en uniforme blanc impeccable sur le tarmak. Son chauffeur, un imposant Wallisien conduisait la R25 climatisée pieds nus. Pour respecter la coutume nous sommes allés rendre visite au roi d'Uvéa, le lavelua, chef de la hiérarchie coutumière, Tomasi Kulimoetoke II, et sacrifié à la cérémonie du kava, la boisson traditionnelle élaborée à partir de racines de plantes.

 

… « On dit que c'est un aphrodisiaque... » Quand vint mon tour j'y suis allé avec le sourire. Le breuvage était amer et la suite me prouva que ses effets étaient purement diurétiques. »

Comme un lundi : le caoua et le kava des Marquises c’est bien mieux que le Viagra®

Max Radiguet dans Les Derniers Sauvages. La vie et les mœurs aux îles Marquises (1842-1859) écrit :

 

« À un mille du rivage, nous rencontrâmes un groupe de Canaques présidé par Iotété. Couchés à terre, les uns à plat ventre, les autres assis avec des poses que peut seule affronter leur échine élastique, ils formaient le cercle autour d’un vase de bois plein au trois quarts d’un liquide mousseux, et tenaient en main des paquets d’une racine à peu près semblable à la réglisse (la racine du Piper methysticum). Tous se livraient à une mastication acharnée de cette racine et lançaient à l’envi des jets de salive écumante dans le récipient commun. – Iotété, après nous avoir serré la main, nous fit asseoir auprès de lui, nous présenta une poignée de racine et nous pria de participer à la singulière besogne qui s’accomplissait et qu’on nous dit être le kava. Nous connaissions déjà de réputation cette fameuse liqueur polynésienne, dont l’influence sur l’organisme est telle qu’on ne saurait s’y adonner avec suite sans faire peau neuve, à peu près comme les reptiles au printemps. Ne sachant trop si tous ceux qui concouraient à la fabrication du liquide étaient tenus d’en boire, nous nous récusâmes. Iotété insista, et par politesse nous dûmes céder. »

 

Qu'est-ce que le Kava ? 

 

Enfin pour finir sur une note solide je vous recommande le Barely Buzzed qui est un fromage au lait de vache de l'Utah frotté au marc de café et à la lavande. Sa pâte pressée non cuite développe des arômes subtiles relativement fruités et tirant vers la noisette.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents