Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 06:00
Pourquoi tant de haine face à ces naturistes poilus qui puent vrais morpions, vrais casse-couilles, « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font… » ?
Pourquoi tant de haine face à ces naturistes poilus qui puent vrais morpions, vrais casse-couilles, « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font… » ?

« Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23:34) c’est du Jésus pur jus délivré immédiatement après sa crucifixion : il demande ce pardon pour ceux qui ont participé à sa condamnation et exécution.

 

C’est mon côté enfant de chœur qui a manié le latin de cuisine et les saintes écritures qui remonte à la surface.

 

J’adore les mots verts, les mots crus, mais j’avoue que dans la bouche de certains, ou sous leur plume, leur fumet prend comme l’odeur qu’ils attribuent aux vins nus.

 

Qu’Antonin le Vindicateur ne soit pas un enfant de chœur je suis le premier à le reconnaître, que sa manière de mener le combat ne corresponde pas à la mienne c’est une bonne chose, mais nul ne peut contester l’authenticité de ses convictions.

 

Sa part de voix, son niveau de bruit, très au-dessus de son poids dans le business, énerve la petite gente médiatique du vin sur le déclin, celle qui glisse vers l'oubli, se désespère de ne plus être sur le devant de la petite scène. C’est la vie, ses joies, ses peines, la roue tourne on ne peut pas être et avoir été.

 

Pourquoi ce matin tout ce baratin ?

 

Tout bêtement parce que le 10 mai, jour anniversaire du moment où la France passait de « l’ombre à la lumière » dixit Jack Lang Michel Smith qui s’ennuyait ferme dans son Perpignan publiait sur sa page Face de Bouc un billet sur Le Manifeste pour le vin naturel d’Antonin Iommi-Amunategui.

 

Même si ça vous surprend je n’ai pas lu Le Manifeste pour le vin naturel d’Antonin Iommi-Amunategui.

 

Michel Smith non plus mais il a suffit qu’il publiât sur Face de Bouc ce qui suit pour que le Choron du pauvre, qui se prend pour le trou du cul du monde du vin, se déchaînât vu qu’il n’a rien d’autre à branler dans sa vie.

 

Pour ceux qui aiment la bouillie pour les chats c’est ICI sur Face de Bouc 

 

« Attention, la "contre-culture" du vin est en marche ! Antonin Iommi-Amunategui sort son petit livre rouge !

 

"En marge de l'industrie du vin et de ses millions de litres insincères, le vin naturel nous offre en fait un modèle de société inédit, joyeux et transparent, à décliner immédiatement... Ce vin exemplaire, délicieux et philosophal - mais qui n'a aucune reconnaissance officielle à ce jour - méritait donc son manifeste.

 

Le vin naturel est à l'évidence l'émanation d'une contre-culture dans l'agriculture - une "contre-agriculture" qui s'impose dans le paysage sans autre violence qu'un ou deux cadavres de bouteilles. Et ces gentils missiles sol-verre, qui grignotent du terrain an après an, font désormais parler d'eux bien au-delà des habituels cercles de trinqueurs. Mais selon nous, leurs défenseurs, leurs prescripteurs, ces vins figurent (surtout) un modèle, à reproduire partout : dans l'agriculture et l'artisanat en général, bien sûr, mais aussi dans tout acte de production. Parce que le vin naturel est la manifestation la plus achevée d'une utopie, sa réalisation concrète ; une chaîne éthique, qui va de la terre et de la plante travaillées avec soin (sans engrais ni pesticides de synthèse et en faisant l'impasse sur 99% des additifs autorisés) jusqu'au consommateur comblé et informé, transparence oblige, en passant par une commercialisation elle aussi artisanale et équitable (notamment via les cavistes alternatifs, ces passeurs passionnés). »

 

Aucun des intervenants n’ayant lu l’opus tout se jouait donc sur l’exécration de ces naturistes qui sont de vrais morpions, des casse-couilles, des sectaires, des gardes-rouges… j’en passe et des bien lourdes…

 

La relecture de l’Histoire par des nains ne présente aucun intérêt si ce n’est de souligner leur inculture.

 

Je me suis bien gardé de participer à cette empoignade dans un cloaque. Sauf une petite photo pour illustrer que nous avons le vin triste comme le laissais croire l'Apollon en modèle réduit du vin.

Pourquoi tant de haine face à ces naturistes poilus qui puent vrais morpions, vrais casse-couilles, « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font… » ?

Clap de fin sauf qu'hier matin sur les 5 du Vin après l’horreur rouge voici la terreur noire Les Jihadistes du vin enregistrés : le complot démasqué !

 

Sous le couvert de Robert Parker sur Twitter « Le mouvement Jihadiste de vins sans soufre, verts, issus de raisins pas mûrs, faibles en alcool, oxydés et puant la fosse à purin sont des trucs pour masochistes promus par la police anti-plaisir…. » un texte mal écrit, besogneux, sans une once d’humour pour relever le brouet.

 

Libre à l’auteur de se risquer sur un terrain bien peu ragoutant. Même l'omniscient Pousson dit que c'est du réchauffé, de la daube quoi !

 

Sheikh Omar : Mais vous n’avez jamais dégusté cette daube ? Moi si ! C’était exactement comme ce Blobber Parker a dit : maigre, acide et dur. Seulement une personne qui déteste le plaisir, les enfants et les petits chiots mignons peut aimer ça ! Les senteurs étaient pires que l’haleine de mille chameaux ! Il paraît que tous les vins de Bourgogne ont cette odeur épouvantable qui ferait fuir une armée.

 

Khalid : Mais alors comment faire pour convaincre les gens que de tels vins sont bons ?

 

Cheikh Omar : Nous avons recruté une armée de jeunes éphèbes que l’on appelle sommeliers. Nous avons flatté leur vanité, puis nous leur avons dit que Parker n’aimait pas les vins de Bourgogne et leurs suiveurs, qu’il ne pouvait plus rien goûter en dessous de 15° d’alcool et que son palais était flingué. Mais qu’eux pouvaient devenir célèbres en soutenant les vins de Bourgogne et de Loire. Une fois les sommeliers dans notre poche, les imbéciles de journalistes ont suivi et tout ce beau monde a entraîné les consommateurs qui sont tous des moutons. Nous avons accéléré le processus en infiltrant les blogs et sites de discussion avec des pseudonymes et en vantant les vins de Bourgogne et de Loire. Les infidèles ont gobé tout cela très facilement !

 

Khalid : C’est un coup de maître Cheikh !

 

Cheikh Omar : On ne pouvait rêver mieux. Ces amerloques et ces froggies pathétiques se sont laissés convaincre que la voie de la rédemption passait par la Bourgogne. En réalité, c’est la voie vers le prochain califat. Et cette fois-ci, Inch’Allah, nous serons aux portes de Beaune, puis de Paris, et non pas de Vienne !

 

L’intégralité de cette bouse ICI 

 

Tout ça sent le sapin dont on ne fait pas les tonneaux.

 

« En vérité, je te le dis aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23:43) adressé par Jésus à l’un des deux malfaiteurs cloué en croix à ses côtés…

 

Et comme la musique adouci les mœurs des imprécateurs avec la voix de Michael Lonsdale et le Quatuor Turner : un concert donné à Saint-Gervais le 18 mars 2013, dans le cadre du «Marais Chrétien»

Pourquoi tant de haine face à ces naturistes poilus qui puent vrais morpions, vrais casse-couilles, « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font… » ?

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Bizot 12/05/2015 19:09

Et si on prenait le problème autrement. Si nous abordions cette question sous l'angle de la technique plutôt que du dogme. Car le sulfite n'est pas autre chose qu'un élément de la technique - j'irai jusqu'à dire : utilisé ou non - de l'élaboration du vin. A y regarder d'un peu près, en mettre ou ne pas en mettre par principe procède du même travers de raisonnement qui place la technique avant sa finalité. D'où la dérive dogmatique.

Michel Smith 12/05/2015 16:40

Dans le Marais Breton-Vendéen, on utilise volontiers les mojhettes avec un filet d'huile de noix. C'est plus efficace par om ça passe ! ;-)

Luc Charlier 12/05/2015 12:50

Le seul à qui on n'a pas demandé son avis, c'est ... Luc. Il est pourtant cité deux fois! Heureusement que Léon n'a pas écrit d'évangile.

chube 12/05/2015 10:40

Fleuret ou épée? ... pour l'heure on est tous d'accord ça se joue à l'aube.
Le vainqueur aura droit à une petite prune (pas de vin, hein!)

patrick axelroud 12/05/2015 10:40

Merci pour les zinfos j'allons pouvoir le lire c'te brûlot !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents