Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 19:20
Goujat !

« Étonnant ch'nin sur le fromage. Toutes les qualités d'un mauvais cidre. Le mec s'appelle Pire. Oui. »

 

Ce qui est encore plus étonnant c’est que sur Twitter un pauvre mec bien connu puisse railler un vigneron, ou quiconque, sur son nom.

 

Quand s’attaquera-t-il par exemple au chef Alexandre Couillon du restaurant La Marine à Noirmoutier ?

 

Trop risqué, l’homme frappe bas, comme tout bon mercenaire, au-dessous de la ceinture, de préférence les gens d’en-bas.

 

Dans le cas précis c’est à Adrien et Guillaume Pire  du Château de fosse-sèche qu’il s’attaque

 

Guillaume est vraiment touché: il vient de perdre son père, agronome passionné en Afrique, et je crois qu’il a été encore plus meurtri par l’attaque sur le nom de son père, que sur son vin.

 

Pourquoi une telle violence, un tel mépris pour quelques gorgées de vin ?

 

Un seul qualificatif pour le petit récidiviste : Goujat !

 

Au fig. Homme grossier dont les propos ou les manières sont volontairement ou involontairement offensantes.

 

« Ils savaient que j'étais là et ils sont repartis comme ça? Quels goujats! (Queneau, Enf. du limon, 1938, p. 75).

 

« Vraiment? Eh bien, moi, je vous tiens pour un mufle et un goujat! » (Aymé, Clérambard, 1950, II, 6, p. 107).

 

Ce petite bonhomme n’est même pas capable de présenter des excuses à Guillaume Pire, qu’il ne connait pas dit-il, c’est au-dessus de ses capacités.

 

Comme me l’écrit un ami à son propos « l'indifférence est la meilleure stratégie à mon avis. Il peut faire ses phrases, cracher tout ce qu'il veut, ça ne va pas plus loin que le bout de ses mocassins ; et le vent lui remet tout dans la figure aussitôt. »

 

Le bon vivant est une personne qui a du savoir-vivre : attention aux contre-façons!

 

Mon soutien et mes amitiés à Guillaume Pire...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

bizot 24/05/2015 09:36

Question de logique : si un mauvais vin ressemble à un mauvais cidre, alors un bon cidre ressemble à un bon vin ?

patrick axelroud 24/05/2015 07:21

Pour ma part GOUGNAFIER irait assez bien au teint d'un tel malotru !

Luc Charlier 23/05/2015 23:28

Bien évidemment d'accord sur le fond. En même temps, je me suis fait "charlier" toute ma vie sur mon patronyme aussi et on s'habitue. Par analogie, votre Madame Taxi de l'INA, celle qu'on a recasée vite fait au ministère de la culture, elle me donne presque (je dis bien PRESQUE) envie de la plaindre depuis que j'ai lu un commentaire sur FB qui disait en substance "en plus, avec la gueule qu'elle a". Je désapprouve bien sûr ses malversations et les traitements de faveur dont elle semble profiter, mais qu'une femme soit jolie ou laide ne change rien ni à ses qualités professionnelles, ni à ses manquements.
Pour terminer sur une note gaie, je viens de rentrer du théâtre-poubelle de Jean Nouvel (où l'acoustique est bonne, je l'admets) après y avoir assisté au spectacle en duo de Al di Meola. Je ne l'avais jamais vu en "live". Magnifique performance et très sympathique bonhomme. Il a en plus rendu un hommage vibrant (normal pour un guitariste) à Paco, disparu en février 2014.

rapin 23/05/2015 20:00

Bonjour Monsieur, Voici la réponse que j'ai envoyée sur la page de cet individu, comme quoi je partage votre choix d'adjectif pour le qualifier."La question est : Doit-on clouer au pilori une propriété en ne goûtant qu'une bouteille qui, si on a un minimum de discernement, semble daubée par, le choix est large entre le bouchon, la conservation etc, etc... La réputation de Fosse sèche est grande, pas assez sans doute puisque certains semblent ne découvrir le travail de Guillaume qu'à l'aube de leur 50 ans, bref. Si TOUTE la production à les qualités d'un mauvais cidre (la il faut m'expliquer, soit c'est mauvais, soit c'est qualitatif, rebref) Fossa Sicca ne serait certainement pas sur toutes les tables ou elle fait le bonheur des amateurs de ch'nin. De plus ironiser sur le nom c'est, comment dire, ne pas manquer de finesse Jocelyn, c'est être un goujat, tout simplement"

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents