Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 06:00
Tout ce que vous devez savoir sur SÈVE « L'amour fait monter en moi des sèves et des certitudes si radieuses et si puissantes qu'elles ne finiront jamais ! »

1 . Le Larousse : je sème à tout vent !

 

  • Liquide nourricier qui circule dans les diverses parties des végétaux.

  • Littéraire. Ce qui donne la force, la vigueur, la vitalité : Être plein de sève et de jeunesse.

  • Qualité de certains vins, où interviennent la délicatesse du goût, l'arôme et le bouquet.

2 . Sève brute et sève élaborée

Tous les végétaux, des petites plantes aux grands arbres, utilisent un double système de vaisseaux analogue à celui de la circulation sanguine chez l'homme. L'eau est le composant de base de la sève et représente plus de 95% du liquide. Cette grande quantité d'eau provient du sol et transporte les éléments minéraux infimes puisés par les racines. Devenue sève brute, cette eau est acheminée par les vaisseaux situés dans la partie vivante du bois, sous l'écorce. C'est par la différence de pression entre les cellules et par capillarité que la sève passe de l'une à l'autre et se hisse jusqu'au niveau des feuilles. Là, les sucres produits par la photosynthèse se dissolvent dans le liquide. Ce cocktail nourricier, la sève élaborée, est alors mis à disposition des cellules par un circuit parallèle qui redescend jusqu'aux racines, car elles aussi ont besoin de se développer au même rythme quela plante.

 

3 . La sève des grands hommes

 

« À mesure que l'âge m'envahit, la nature me devient plus proche. Chaque année, en quatre saisons qui sont autant de leçons, sa sagesse vient me consoler. Elle chante, au printemps : Quoi qu'il ait pu, jadis, arriver, je suis au commencement ! Tout est clair, malgré les giboulées ; jeune, y compris les arbres rabougris ; beau, même ces champs caillouteux. L'amour fait monter en moi des sèves et des certitudes si radieuses et si puissantes qu'elles ne finiront jamais ! »

 

Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 289.

 

« Être artiste veut dire ne pas calculer, ne pas compter, mûrir tel un arbre qui ne presse pas sa sève, et qui, confiant, se dresse dans les tempêtes printanières sans craindre que l'été puisse ne pas venir. »

Lettres à un jeune poète : Et autres lettres de poètes de Rainer Maria Rilke

 

Des crépuscules blancs tiédissent sous mon crâne Qu'un cercle de fer serre ainsi qu'un vieux tombeau Et triste, j'erre après un rêve vague et beau, Par les champs où la sève immense se pavane.

 

Renouveau Stéphane Mallarmé

 

4 . Manifeste de l'association Sève

 

Les vignerons de SEVE s’inspirent de la pensée de cet homme qui n’eut de cesse de construire un système cohérent et capable de rendre compte de la diversité et de l’originalité des vins produits dans les grands terroirs français.

 

Le projet de l’Appellation d’Origine Contrôlée consacre :

 

- L’originalité gustative du vin.

- Une histoire et des acquis collectifs, qualifiés d’usages locaux, loyaux et constants.

- Le génie du lieu accepté jusque dans son « défaut ».

 

LES VIGNERONS DE SEVE S’ENGAGENT

 

À toujours adapter leurs gestes à la nature changeante des millésimes, sans chercher à les dénaturer par des techniques standardisatrices.

 

Dans les vignes

 

- à favoriser la vie naturelle du sol, à protéger les sols.

 

- à favoriser l’équilibre naturel des vignes dans leur biotope, sans forcer artificiellement leur production.

 

- à travailler avant tout préventivement au travers de la préservation des équilibres naturels et de techniques culturales adaptées.

 

- à préserver un encépagement et une population complexes, historiques, respectant la biodiversité des plants de vigne et une culture à densité de plantation permettant la pleine expression du terroir.

 

- à favoriser le retour, le développement, de la biodiversité dans les paysages viticoles.

 

- à favoriser une viticulture durable et solidaire, soucieuse de la santé et de l’épanouissement de ceux qui y travaillent, et de son environnement citoyen et social.

 

Dans les caves

 

- à vendanger des raisins dont la maturité porte l’identité du terroir, façonnés par le millésime.

 

- à favoriser l’équilibre naturel des vendanges, remettre en cause l’utilisation systématique de techniques (osmose, cryoextraction, etc.) et d’intrants (enrichissement, acidification, levurage, etc.) destinés à corriger les déséquilibres ou les défauts venant des vignes, aboutissant à une élaboration artificielle des vins.

 

- à limiter les intrants destinés à stabiliser le vin.

 

Devant le consommateur

 

- à soumettre à leur éthique tous leurs choix des moyens techniques de culture de la vigne et de vinification.

 

- à obtenir un vin sain, non pollué, expression fidèle du terroir, de la vigne, du millésime, du vigneron.

 

- à communiquer en toute transparence les informations concernant leur travail à la vigne et à la cave.

 

4 – La nouvelle cuvée Pierre-Nicolas Massotte : Sève

 

Tout ce que j’en sais c’est qu’elle fut baptisée en un endroit élevé, au plus près d’un somptueux et mystérieux terrier, au cœur d’une nuit fraîche, sous une pluie d’étoiles, au clair d’une lune entamant son 3e quartier, par une jeune et jolie lavandière inspirée par les fées ; ne manquait que le Petit Duc dans le grenier et votre Taulier, bien sûr, déjà couché, pour que la cérémonie pris un tour initiatique, le genre messe noire avec des reines de la nuit et leur cortège de vins nus sans fard…

 

 

Qu’importe, l’important c’est que j’ai eu le privilège, j’adore les privilèges, par la main de Claire – ne pas confondre avec le célèbre genou de Claire – de m’instiller, à dose non homéopathique, cette Sève des Aspres bienfaitrice et régénérante.

 

J’ai beaucoup aimé.

 

Qu’est-ce donc que cette cuvée Sève ?

 

Pourquoi Sève d’abord ?

 

Parce que la sève est le sang de la plante, elle lui communique les informations des profondeurs de la terre à travers ses racines ; elle lui permet de croître, de se développer, et de lui donner ses fruits, qui sont donc marqués par le terroir.

Tout ce que vous devez savoir sur SÈVE « L'amour fait monter en moi des sèves et des certitudes si radieuses et si puissantes qu'elles ne finiront jamais ! »

Mais c'est aussi un nom sensuel, Sève se décompose aussi en "S", symbolisant le serpent, et "Eve", référence à la Genèse...

 

L’influence de la marraine de la cuvée est donc indéniable dans le nom de baptême mais revenons à la substance de cette cuvée.

 

C’est un assemblage d'un vieux Grenache (2 vignes respectivement âgées de 100 et 120 ans) ainsi que d'un vieux Carignan (80 ans), toutes plantées par l’arrière-grand-père de Pierre-Nicolas Massotte. Les rendements sont très faibles (15hl/ha).

 

Pierre-Nicolas a effectué cette année des macérations de 6 mois (raisin égrappé), en travaillant peu le vin pendant la vinification. Le décuvage a donc eu lieu au printemps, à l'approche de l'équinoxe, lorsque la végétation se réveille à nouveau.... L'idée était de faire agir le temps pour une extraction douce et en profondeur. En effet, Pierre-Nicolas pense que le temps amène des choses plus subtiles dans le vin même si, d'un point de vue technique, il n’y a que peu d'intérêt.

 

« Ce qui est sûr, c'est que le vin goûtait bien mieux qu'il y a 2 mois auparavant ; les tanins semblaient s'être adoucis. Je fais du vin en gardant à l'esprit de lui donner le plus de profondeur possible. Je pense que plus on lui en donne, et plus il nous le rend. Pour moi, le vin doit apporter des émotions, et quand on va chercher ce qu'il y a de plus enfoui en lui, alors il révèle peut-être quelque chose en nous. »

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 25/04/2015 17:13

Pour l'allitération pourquoi ne pas évoquer Maurice de SCEVE poête du début du XVI éme siècle et, selon les spécialistes lointain devancier de MALLARME.Toujours aussi reconnaissant quand on évoque mon très cher RILKE.Bravo.
Commentaire qui n'a rien à voir. Avec la fin avril s'annonce ,du moins par cheu nous , du bien mauvais temps.Hier ,profitant de la dernière belle journée, déjeuner au jardin. Au menu une VIGNAROLA affectueusement préparée par mon épouse préférée.Merci à ce bon Taulier de nous avoir fait découvrir , l'an passé, à la même époque, ce plat enchanteur.

Philippe Margot 25/04/2015 10:47

Que vous avez la plume précise et pleine de sève - BRAVO & Merci !

Aredius 25/04/2015 10:25

Sur le plateau de Millevaches, en Corrèze, on récolte la sève des bouleaux. Un verre chaque matin ne fait pas de mal. Mais je ne pense pas que ça puisse pousser à l'écrit comme le jus fermenté de la vigne.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents