Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 07:00
Arme de séduction massive des filles du bord de mer par le pêcheur à pied : les voluptueuses et délicieuses palourdes bleues

Pêcher, pécher… vaste programme… comme je ne puis me laisser aller sur cet espace de liberté à vous confier les secrets de mon cœur de pécheur invétéré je laisse ce soin à Arno qui sait si bien chanter ces filles du bord de mer, au teint si clair, à l'âme hospitalière qui voulaient pratiquer le sport pour garder une belle ligne de corps…

Coquillage fouisseur, les palourdes sauvages se pêchent, du début du printemps à la fin de l'automne, à marée basse dans les fonds sableux avec une « fourchette » dans le Bassin d'Arcachon, en rade de Brest, dans le Golfe du Morbihan, dans le Traict du Croisic, sur le gois de Noirmoutier….

 

« On dit généralement que la palourde perce mieux à marée montante, autrement dit les trous dans le sable laissés par la palourde sont plus visibles lorsque la marée monte. Il est donc plus facile de la pêcher à ce moment-là.

 

Pour trouver vos palourdes, vous devez savoir que celles-ci s'enfoncent dans un sol sableux à environ 10 ou 12cm de profondeur. Elles laissent alors apparaître à la surface de petits trous. Les palourdes mâles laissent à la surface 2 petits trous qui leur permettent de respirer tandis que les palourdes femelles laissent un trou en forme de 8 beaucoup plus visible.

A gauche, la palourde "mâle", très trillée et plus grosse que la palourde "femelle" à droite
A gauche, la palourde "mâle", très trillée et plus grosse que la palourde "femelle" à droite
A gauche, la palourde "mâle", très trillée et plus grosse que la palourde "femelle" à droite

A gauche, la palourde "mâle", très trillée et plus grosse que la palourde "femelle" à droite

 

Une fois que vous les avez repérés, il vous reste à creuser légèrement et à ramasser votre prise.

Comme pour tous les coquillages, il est nécessaire de s’assurer de la fraicheur des palourdes avant de les consommer. Elles doivent être fermées, si elles sont légèrement ouvertes frapper sur la coquille qui devrait se refermer, sinon les éliminer sans vergogne. Il faut les laver à grande eau ou les mettre à tremper dans de l’eau salée pour éliminer le sable qu’elles pourraient contenir. »

 

On n'est autorisé à pêcher la palourde qu'à certaines périodes de l'année et à une fin uniquement personnelle. Pour cela, une quantité limitée a été mise en place. Pour en savoir plus sur la législation, il est nécessaire de se renseigner auprès des services maritimes de sa région. Vous pouvez cependant pêcher sans crainte au printemps et en été. 

 

Un peu d’histoire

 

« Dans la France et l’Angleterre des XVIe et XVIIe siècles, les villageois attendaient le retour des pêcheurs munis de « chaudières » pour recevoir leur quote-part de la manne marine, que les femmes cuisinaient ensuite sous la forme d’énormes «chaudrées». D’où le nom de ce plat culte et de son équivalent anglais «chowder». Les colons immigrés en Amérique du Nord perpétueront la tradition et le « clam chowder» deviendra un incontournable de la cuisine de la Nouvelle-Angleterre aux Etats-Unis et des régions côtières de l’est du Canada. »

 

Un peu d’économie 

 

« La palourde en France est l’espèce « Tapes decussatus », tandis que celle des côtes américaines est « Tapes philippinarum ». Cette dernière a été introduite en France dans les années 70, dans le but d’élevage (vénériculture) car sa croissance est plus rapide. La demande pour la palourde ne cessant de croître cette culture est prospère. »

 

Un peu de diététique

 

« Outre son contenu remarquable en fer, la palourde constitue une excellente source de minéraux, dont le sélénium, le manganèse, le cuivre, le zinc et le phosphore. Ces caractéristiques combinées à son contenu élevé en protéines et pauvre en lipides devraient lui faire une place de choix dans notre alimentation. N’oublions pas sa bonne teneur en omega3, en vitamines A, B12, B2, B3et en iode. »

Un peu de gastronomie

 

« Comment les apprêter : les plus grosses sont destinées à la «chaudrée» ou «chowder» car leur chair est coriace. Les moyennes sont délicieuses farcies au beurre d’escargot ou cuites sur le gril. Plus tendres les petites (moins de 4cm) sont dégustées crues comme les huitres avec un sip de citron ou bien rapidement cuites en marinière, à la vapeur, en persillade elles sont ajoutées avec leur coquille dans des plats de pâtes ( à la vongole), de paella (aux fruits de mer ) ... La cuisine japonaise les prépare dans un bouillon dashi et avec des algues wakamé. »

Arme de séduction massive des filles du bord de mer par le pêcheur à pied : les voluptueuses et délicieuses palourdes bleues

Que boire avec ça

 

Catavela : un blanc de macération du domaine Denavolo (Situé en Emilie Romagne, parcelles Situées Entre 500 et 600 mètres d'altitude)

 

Giulio Armani Travaille Avec des cépages blancs UNIQUEMENT, il produit des vins en Utilisant des raisins Entiers, érafles. Une méthode très ancienne ne versez pas dire Qu'elle Remonte aux premiers ministres moments de la vinification. Les vins Sont d'une belle couleur orangée, ici tanniques Grâce à la malvoisie di Candia Aromatica, cépage rustique, très aromatique Ayant Une pellicule Assez Epaisse.

Arme de séduction massive des filles du bord de mer par le pêcheur à pied : les voluptueuses et délicieuses palourdes bleues

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Le Briquir 12/04/2015 21:22

Bonsoir,
Le ramassage des palourdes de moins de 4cm est interdit en Manche, Atlantique et Mer du Nord
Quant aux recettes, je ne les aime pas trop farcies, je les préfère juste ouvertes à la vapeur de vin blanc ou de saké et posées sur des tagliatelles avec des herbes et de la crème. Je crois me souvenir que l'excellent blog "Cuisine de la mer" donne quelques recettes intéressantes.
Merci pour le blog,
Gildas

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents