Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 00:09
Histoire d’ELLE

Ce matin échappée belle pour elles ce féminin pluriel… Elles de tous les jours, elles qui riment avec amour, elles à qui je ne sais qui ne leur a accordé qu’un seul jour…

 

Pour elles, pour elle, j’ai brodé ou plus simplement assemblé, comme ma couturière de mère, des mots, pour un petit patchwork léger et sans prétention.

 

 

Histoire d’ELLE

Elle disait s’appeler mademoiselle

 

Elle

 

Elle logeait au rez-de-chaussée

 

Sans eau, sans gaz, ni électricité

 

Au cinq bis de la rue de la Grange aux belles

 

Elle vivait de bric et de broc

 

Comme coloc

 

Dans un bric à brac

 

Tel le fond de son sac

 

De fille de la nuit

 

Elle riait

 

Elle chantait

 

Elle dansait

 

Elle lisait

 

Elle  rêvait

 

Elle marchait

 

Et puis

 

Elle pleurait

 

Sans rime ni raison

 

Ou pour un garçon

 

Ou une fille

 

Elle disait L

 

Sonne comme fidèle

 

Ou infidèle

 

Mais aussi comme aile

 

Ou la marelle

 

1-2-3 le ciel

 

Elle prenait le métro à sept heures

 

Du matin

 

Le soir elle achetait des fleurs

 

Du jardin

 

Elle picorait

 

Butinait

 

Elle émargeait pour un petit salaire

 

Dans un fonds de pension

 

Rue de la Convention

 

Elle écrivait sur un petit carnet

 

Tout

 

Ou presque tout

 

Des riens

 

Le matin

 

Le soir

 

A plus soif sur le comptoir

 

Des miettes de vie

 

De la vie que l'on vit

 

Elle c’est elle

 

Celle

 

Croisée sur un quai

 

Je ne sais

 

Lequel

 

Ou sur une passerelle

 

Tout au bout de la terre

 

Mystère !

 

A Tumai, au Kenya, les femmes ont choisi de vivre entre elles. Depuis 2001, elles s’attachent à construire une vraie démocratie participative, 100 % féminine. Pour avoir la paix, loin des lourdeurs machistes du pays.
Photos de Nadia Ferroukhi,

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 08/03/2015 09:14

Chic, pas cette année ! Pourquoi pas cette année par ce que la journée de la femme tombe un dimanche et que ce jour dans notre pays de paresseux personne ne travaille ( d'où le déclin de la France mon bon monsieur !) En effet, depuis 1982, merci Tonton, chez Pax les " girls " en congé pour la Journée de la Femme.C'est le boss qui assure la permanence et, rigolard, répond au téléphone et répand la bonne parole . Pas cette année ? Pas vraiment.Soyons logique jusqu'au bout. Quand cette satanée journée tombe un jour férié relevant de ces pratiques antédiluviennes flattant la paresse des peules, les "girls" bénéficient d'une journée de congé supplémentaire à prendre, à leur guise. On fait la fête ou pas...

JACQUES BERTHOMEAU 08/03/2015 09:31

élève PAX ronchon vous êtes condamné à écrire une chronique sur le vin d'une vigneronne et fissa !

martine 08/03/2015 08:18

...un petit message berthominesque pour fêter autrement cette journée des Femmes. Bonne journée!

patrick axelroud 08/03/2015 06:09

La fête de LA femme ! Mon c... oui ou alors au sens littéral mis en pratique par ces primaires de macho qui n'aiment rien tant que le premier degré en gueulant des "Tu vas voir, ça va être ta fête !" Les "journées" d'hypocrites j'm'en tape, j'm'assois d'sus. Celle que je préfère c'est la journée des cactus ....!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents