Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 09:50

Le marché d'Aligre (Paris 12), filmé dimanche matin par le journaliste Rémy Buisine

Le marché d'Aligre (Paris 12), filmé dimanche matin par le journaliste Rémy Buisine © Capture d'écran

Hier, je suis allé à mon bureau de vote pour voir si les consignes gouvernementales étaient respectées ; ce fut le cas et j’ai donc voté.

 

 

Au retour je me suis arrêté à la supérette pour acheter des croquettes pour le chat et j’ai croisé un couple, 35-40 ans,  qui poussait un chariot bourré de rouleaux de PQ.

 

Selon Dimitrios Tsivrikos, spécialiste des sciences du comportement à l'University College London, le papier-toilette est devenu "l'icône de la panique collective".

 

"Si nous pouvons remplir nos placards avec de grands paquets de papier-toilette, c'est visuellement rassurant. Parce qu'il a une durée de conservation beaucoup plus longue que les aliments, qu'il est clairement visible sur les étagères et qu'il est de grande taille, nous sommes psychologiquement attirés par ce produit en temps de crise", déclare Tsivrikos à Sky News. Plus une chose est grande, plus il est important que nous en trouvions dans nos placards

 

 

Étonnant et attristant !

 

Depuis ma sortie je vis confiné dans mon appartement, j’ai de quoi me nourrir, je lis, je regarde des films sur le câble, je suis l’actualité sur les réseaux sociaux.

 

Et là que vois-je à Paris ?

 

Sur le marché d’Aligre, sur les berges de la Seine, du Canal, dans les jardins publics : la foule !

 

Voir l'image sur Twitter

 

Je pourrais m’exclamer : les cons !

 

C’est dans la droite ligne de l’incivilité qui règne sur la chaussée, du moi-je, de l’incapacité à comprendre un message simple : le confinement est le seul pare-feu contre la diffusion du virus, car il rompt la chaîne de transmission.

 

Putain, faudra-t-il en arriver à un couvre-feu, à des mesures autoritaires face à ce déni de respecter le vivre ensemble ?

 

Foin de calculs politiciens, que les pouvoirs publics mettent les élections municipales entre-parenthèses, nous revoterons en temps voulu, la patrie n’est pas en danger.

 

Nous sommes tous, potentiellement, des porteurs sains qui s’ignorent, sortir, entrer en contact, c’est accélérer le rythme de la pandémie et amplifier le risque de voir nos services hospitaliers débordés par l’afflux de nos concitoyens ayant des pathologies à risque.

 

Pour ces gens-là ça n’arrive qu’aux autres, moi je suis invulnérable comme l’explique cette scientifique.

 

« C'est sur cet aspect majeur des modélisations épidémiologiques que travaille Jocelyn Raude, maître de conférences à l’École des hautes études de santé publique (EHESP), et chercheur à l’Unité des Virus Emergent de Marseille. Pour Sciences et Avenir, il décrypte les principaux phénomènes sociaux observés : du biais d'optimisme à la panique rationnelle. »

 

« Nous avons observé des choses plus classiques du point de vue de la psychologie comme le biais d'optimisme qui fait qu'on tend à sous-estimer le risque d'événement négatif pour soi-même. C'est un peu l'exemple du fumeur qui se croit moins vulnérable que les autres vis-à-vis du cancer. Ce biais cognitif classique relève de ce qu’on appelle l’optimisme irréaliste. Des mesures fortes prises contre la propagation d'un virus pourraient toutefois modifier ce sentiment d'invulnérabilité »

 

Voilà, c’est écrit, je retourne à mes livres, bonne journée, prenez soin de vous chez vous pour prendre soin de ceux qui ont besoin de soins, parole d’un ancien pensionnaire du service des urgences respiratoires de l’hôpital Cochin.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Aredius44 18/03/2020 12:11

A Nantes au bureau de vote en face de chez qui vous savez, on respectait scrupuleusement les consignes.
Quant au papier, je me suis posé la question, et voici qq réponses :
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2020/03/16/que-faire-de-tous-les-rouleaux-de-papier-hygienique-dont-vous-avez-devalise-les-super-marches/

Pour aller dans le sens de Pax...
https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2020/03/18/attestation-de-deplacement-derogatoire-la-voici-mais-a-jumilhac-beaucoup-nont-pas-dinternet/

pax 16/03/2020 20:02

160320

Et oui, l’incivilité qui est une des caractéristiques de ce que peut produire notre société avec le chacun pour soi, qui d’ordinaire est tout juste mentionné, montre aujourd’hui son importance
au regard des enjeux. C’est surtout, comme s’exclame justement et autrement le taulier, la bêtise
matinée d’égoïsme : le propre de l’homme même dans nos société dites civilisées. La superette de Collioure nous a montré, ce matin deux mémères vider des rayons, devant d’autres personnes qui faisaient la queue devant ce même rayon et qui se sont trouvées gros jean comme devant. Ma fille qui réside dans les Vosges à Saulxure sur Moselotte * ( Pax et sa famille adorent les bleds perdus ) nous a envoyé des photos de commerce aussi vide que les rues de Collioure alors que la saison devrai démarrer.
D’ordinaire quand j’entends nos zélites ou divers (ir)responsables donner des consignes ou des recommandations au niveau nationale je pense invariablement à toute cette partie de notre population, de plus en plus nombreuse, résultât des politiques menées par ces mêmes zélites, celle que de mon temps on appelait pudiquement les « économiquement faibles » En quoi peuvent ils être concerné par ses consignes ( cf ; les obligations fiscales de ne plus recourir qu’à l’informatique !) Nous en avons aujourd’hui un bel exemple caricaturale : Le recours à l’informatique qui devait sauver une partie de l’économie et de l’activité nationale. Et que la presse se gargarise du télétravail qui à cette occasion va bouleverser l’activité future des français. Et que le ministre de l’éducation prétend , comme en 14 à propos de guerre, il ne manque pas une touche sur le clavier des ordinateur, pour permettre aux élèves et aux étudiants de ne pas perdre l’absence de cour. Or qu’entend on depuis se matin : pas de réseau, pas de vitesse de transmission, plantage divers. Eh ho, réveillez vous à Paris, dans vos ministères. Vous êtes bien les seuls à croire en la qualité de vos soi-disant services ! Tout le monde, et de loin, n’a pas le câble dont bénéficie notre bien heureux Taulier. Ici, à Collioure, malgré une clé 4G, je rame et pas sur les flots. Je manque , à l’heure de la sieste , les feuilletons du genre Derrick ou Un Cas pour Deux.
Et l’autre qui avait promis des résorber les zones blanches de toute urgence. Wouarf, Wouarf, j’me mare.
Pour l’instant attendons de voir ce qu’il va nous raconter notre proxénète bourré . Je m’attend à être con finé à Collioure… !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents